RM Auctions vend pour 58 millions de dollars d’autos sans créer de surprise

 

RM Auctions Sotheby’s proposait sa première vente de l’année à Scottsdale. Avant la vente de Paris dont on vous parlera bientôt, la maison américaine a pu capitaliser en Arizona.

89% des lots vendus et un total de plus de 58 millions d’euros, cette vente montre que les anciennes ont toujours la cote. Aux USA du moins. On vous détaille certains des résultats. Les estimations ont rarement été atteintes, mais heureusement les prix de réserve avaient bien été étudiés.

20 Millionnaires potentielles, 15 le sont vraiment

Score moyen pour les allemandes, valeurs sûres pour autant

La plus grosse estimation était cette Mercedes-Benz 540 K Roadster Speciale de 1939 avec une carrosserie Sindelfingen. Auto unique, commandée spécialement par Rolf Horn elle était présentée avec une estimation entre 7.4 et 8.4 millions de dollars. Elle s’arrête en dessous, mais plus gros prix tout de même, avec 6.6 millions de dollars !

Ensuite Mercedes, une 300 SL Gullwing de 1955 estimée entre 1.35 et 1.5 million de dollars, elle ne se vend pas. Trop de 300 SL aux enchères ? Peut-être… Surtout que d’autres ventes étaient organisées à Scottsdale. On vous en reparlera dès demain.

On trouvait ensuite une Porsche 911 GT2 Jaune de 1996 qui fait partie des 37 GT2 homologuées sur route, estimée entre 1.1 et 1.5 million de dollars, mais elle aussi ne se vend pas. La Porsche 959 Komfort de 1987 estimée entre 900.000 et 1.2 million de dollars reste en dessous de la barre du million en se vendant 935.000 $.

Les Ferrari confirment

Une belle brochette de Ferrari figurait au catalogue.
La plus chère était une 400 Superamerica SWB Coupe Aerodinamico de 1961 à carrosserie Pininfarina. Estimée entre 3.25 et 3.85 millions de dollars elle part pour 3.080.000 $ et ne confirme pas sa place de deuxième estimation.
C’est la Ferrari 365 GTS de 1969 à carrosserie Pininfarina estimée entre 2.9 et 3.5 millions de dollars qui l’obtient. Elle fait juste un peu mieux que son estimation à 3.602.500 $
La Ferrari F50 de 1995 Nero estimée entre 3 et 3.5 millions de dollars bat elle aussi la 400 Superamerica en se vendant 3.150.000 $.

L’ex Enzo de Tommy Hilfiger estimée entre 2.7 et 3 millions de dollars part pour 2.695.000 $.
La superbe Ferrari 275 GTB/6C jaune de 1966 était estimée entre 2.4 et 2.8 million de dollars mais s’arrête avant à 2.177.500 $.
La Ferrari 330 GTS de 1967 estimée entre 2.2 et 2.5 millions de dollars se vend pile dans l’estimation avec 2.475.000 $.
Dernière Ferrari, la F40 de 1990 estimé entre 1.25 et 1.5 million de dollars, elle est la seule Ferrari millionnaire potentielle à ne pas se vendre.

Demi-teinte pour les Lamborghini

La Miura P400 SV de 1971 était un lot attendu avec une estimation entre 2.3 et 2.6 millions de dollars. Mais elle ne s’est pas vendue. Les Miura aussi commencent à pulluler dans les ventes et la demande n’est peut-être pas au rendez-vous.
Plus exclusive encore, laReventon de 2008, et estimée entre 1 et 1.4 millions de dollars part à 1.320.000 $

Les américaines font belle figure

Cadillac V16 Roadster de 1930 estimée entre 1 et 1.25 millions de dollars était attendue et elle part en milieu d’estimation avec 1.1 million de dollars sous le marteau.
La Chrysler CL Imperial Dual-Windshield Phaeton de 1933, une pièce unique, était estimée entre 1.4 et 1.8 millions de dollars. Elle part juste en dessous à 1.3 millions de dollars.

La Tucker de 1948 estimée entre 1.6 et 2.1 millions de dollars n’atteint pas l’estimation mais son prix est élevé quand même avec 1.347.500 $.
Enfin la Cobra, estimée entre 900.000 et 1.2 millions de dollars s’en sort bien puisqu’elle est adjugée 1.1 million de dollars.

Les Bugatti valident leurs millions

On commence avec la toute dernière Veyron produite. Estimée entre 2.1 et 2.3 millions de dollars, elle part pour 2.090.000 $

L’autre était une Bugatti Type 57 Cabriolet de 1939 carrossée par Letourneur et Marchand. Estimée entre 1.25 et 1.5 million de dollars elle s’arrête avant à 1.017.500 $

La seule anglaise valide elle aussi son billet

L’Aston Martin DB5 de 1965 qui est estimée entre 1 et 1.2 million de dollars était la seule anglaise à pouvoir estimer le million. Elle est vendue 1.045.000 $

Le catalogue ne s’arrêtait pas là !

Evidemment, le catalogue ne se limitait pas aux autos millionnaires potentielles. On avait noté quelques autos à suivre.
Parmi celles-ci, quatre Lamborghini Countach :
– Une LP400 S Series I de 1979 (la noire) estimée entre 600.000 et 700.000 $ part à “seulement” 429.000 $
– Une LP400 S Series II de 1981 (la grise) estimée au même prix ne se vend pas.
– Une 5000 QV de 1987 et son ignoble pare choc estimée entre 275.000 et 350.000 $ s’arrête aussi avant l’estimation à 264.000 $
– Une 25th Anniversaire de 1989 estimée entre 300.000 et 350.000 $ est vendue 302.500 $

Mais on trouvait encore :
– Le premier proto de la Maserati Mexico, estimé entre 450.000 et 550.000 $ et vendue 346.500 $
– Une des 44 Alfa Romeo Giulietta SZ Coda Tronca estimée entre 400.000 et 500.000 $ est vendue 379.500 $
– Une Aston Martin V8 Vantage aux specifications Oscar India, estimée entre 350.000 et 400.000  et atteint 308.000 $
– Une Aston Martin DB AR1 Zagato de 2003, pas ancienne mais à 99 exemplaires, c’est collector, estimée entre 275.000 et 350.000 $ grimpe à 379.500 $
– Une Mercedes-Benz 190 E 2.5-16 Evolution II qui sera la première aux USA. Estimée entre 225.000 et 275.000 $ elle est vendue 220.000 $
– Une Porsche 911 Turbo Flat Nose, estimée entre 225.000 et 275.000 $ est adjugée 239.250 $
– Une Plymouth Road Runner Superbird de 1970 estimée entre 100.000 et 140.000 $ est vendue 110.000 $
– Enfin la Borgward Isabella préparée pour le rallye, une des voitures les moins chères de la marque, estimée entre 15.000 et 20.000 $ monte tout de même à 27.500 $

L’intégralité des résultats est ici.

Photos : RM Auctions Sotheby’s

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire