Les Berliet 944 et 1144, dernier succès automobile avant le tout camion

J’ai croisé pour la première fois une Berliet 944 au dernier rassemblement mensuel de Castelginest. Une originale auto d’avant-guerre qu’on vous propose de découvrir ici.

L’histoire des Berliet 944 et 1144

Au début de son histoire Berliet était bien un constructeur d’automobiles. La diversification vers les bus, les utilitaires et les camions ne venant que plus tard. Au début des années 30 c’est sa berline 8cv Type VIL qui remporte le plus succès. A l’autre bout de la gamme on trouve même une 22cv !

En 1932 Berliet dévoile sa remplaçante, la 944, 9cv, 4 cylindres et 4 vitesses. L’auto est moderne sur beaucoup de points. A l’avant, les roues sont indépendantes, la direction est à crémaillère. La boîte à quatre rapport est elle-même peut répandue. Autre innovation, le circuit électrique est en 12V.
Cette Berliet 944 embarque un moteur est un 1600 cm³ de 40ch. Il emmène la voiture à 95 km/h.

Dès l’année suivante, Berliet introduit une nouvelle auto, une 11cv avec une nouvelle carrosserie, un châssis surbaissé et dénommée “Dauphine”.

Les Berliet 944 et 1144 sont donc proposée au catalogue, malheureusement un peu trop chères… Les autos sont plus chères que les Traction de chez Citroën, et quand la Peugeot 402 arrive, elle s’intercale entre les deux.

Berliet commence alors à retomber dans la crise, et la tentative de la Type VIRL 2, une 402 à peine maquillée et équipée d’un moteur Berliet ne sauvera pas la marque. Les Berliet 944 et 1144 resteront le dernier succès de la marque.

La Berliet vue à Castelginest

Le modèle vu à Castelginest il y a dix jours était une Dauphine datant de 1934. Elle disposait de ressorts longitudinaux à lames et des autres caractéristiques propres aux autres modèles de la gamme. Elle appartenait un membre du Club Auto Rétro Midi-Pyrénées.

Même si j’avais déjà vu cette voiture, j’ai été plus qu’admiratif en la voyant arriver sur la place où se tenait le rassemblement. Si certains la trouvaient moins belle que la Peugeot 301 qui était garée à coté d’elle, je la trouvais pour ma part superbe. Certes, elle ne disposait pas de marche-pieds ni d’autres accessoires propres à sa voisine mais la Berliet n’en avait pas moins fière allure. C’est en tout cas la seule automobile de la marque que j’ai vu jusqu’à présent.

La Berliet 944 beige qu’on vous présente ici a été vue par Bertrand aux Rétros du Plateau au printemps.

Vous aimez ? Partagez !

Xavier on Facebook
Xavier
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes

Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place.

Il a rejoint News d’Anciennes à l’automne 2016.


Laisser un commentaire