Les Autos ont été cachées, mais certainement pas aux Nazis !

Depuis quelques temps tourne sur Facebook un article annonçant la découverte incroyable d’autos dans un tunnel minier français. Des autos “cachées aux Nazis”. Des autos cachées oui, mais certainement pas aux Nazis !

La découverte en elle-même : superbe

Au début de cette histoire il y a le travail de Vincent Michel, un belge pour qui l’Urbex (l’exploration urbaine en français dans le texte) n’a aucun secret. Son travail, vous le trouvez sur son profil FlickR en cliquant ici.

C’est en s’introduisant dans un tunnel minier en France qu’il tombe sur une autre mine d’or. Un amas de ferraille. On ne parle pas des autos en mauvais état comme on pourrait trouver chez La Gombe à l’époque. Là on est à un niveau encore bien pire. La rouille a fait son office, les autos sont en très mauvais état.

On reconnait les modèles mais peu pourront reprendre la route. Les autos sont soit incomplètes, soit abîmées. L’histoire reprise sur le net, souvent sur des sites de Buzz, pas des sites d’auto, c’est celle d’autos qui auraient été cachées en 1940 pour échapper au Nazi. Tout un convoi aurait été monté et les autos cachées. Vincent Michel précise bien que c’est une “Histoire Totalement Romancée”.

C’est le moins que l’on puisse dire !

Les autos cachées : certainement pas des avant-guerre

Première question sur le récit, soulevée par l’auteur des photos, que sont devenus les propriétaires ? Il est vrai que la guerre n’a pas duré des siècles, et que le village d’à côté n’a pas été massacré…

Mais avant même de parler de cela, il suffit de regarder les autos qui sont présentes dans ce tunnel. On est d’accord, on est sur une ancienne collection. La silhouette reconnaissable d’une Peugeot 202 Pick Up côtoie quelques caisses carrées. D’accord on a quelques avant guerre. Mais, c’est là que le bat blesse, pas tout.

On commence par où ? Le Type H. Et ce n’est pas un TUB ! L’article qui dit pourquoi est ici. Donc le Type H est apparu après la guerre. En 1940, on aurait pu voir un TUB, mais il n’a vraiment pas la même tête !

Autre indice, sur les photos vues sur FlickR, une Simca 8. Elle pose “fièrement” à côté d’une Peugeot 402. D’accord la Simca 8 commence sa carrière en 1938, avec un moteur 1100 cm³ et une calandre haute, peinte à la couleur de la carrosserie. Là on est en présence d’une calandre plus ramassée et chromée : l’apanage de la Simca 8 à moteur 1220 cm³, le même qui équipera par la suite les Simca Aronde. Mais comme ce moteur n’est apparu qu’après la guerre, cette belle 1200 n’est certainement pas entrée dans le Tunnel en 1940.

Et donc, qu’est ce que c’est ?

Qu’est ce qu’on a donc sous les yeux ? Et bien on a eu la réponse. Les autos étaient celles du Musée de Tacots.
Elles ont d’abord été stockées dans un champs. Et puis il y a 25 ans, il a fallu nettoyer ce champs, pour y planter des vignes.
Aucun Nazi dans les parages donc ! Mais l’histoire aurait pu être belle !

Pour conclure ?

Facile de prendre à défaut les amateurs les moins connaisseurs, mais tôt ou tard l’histoire se dégonfle. Attention, Vincent Michel n’y est pour rien. Il a trouvé un beau spot d’urbex, a fait de superbes photos et imaginé une superbe histoire.

Par contre que certains sites pseudo automobile se soit jeté dessus laisse songeur !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


4 commentaires sur “Les Autos ont été cachées, mais certainement pas aux Nazis !”

  1. Bonjour
    Je regarde pas mal de vidéos urbex sur YouTube.
    Dernièrement j’ai vu le tournage de Louis adventure , en Dordogne.
    Il est tombé sur un amas de voitures Françaises des années 50-60,dont une qui m’ à littéralement scotché !
    Il s’agit d’une voiture retournée quasiment méconnaissable, on ne distingue que le châssis, mais avec une belle plaque constructeur de Monsieur DARL’ MAT !!!
    Le jeune qui filme ne sait pas ce que c’est , ni qui c’est ! Et cherche des Infos !
    Je vais revoir la vidéo pour essayer d’identifier le véhicule ( 302 ou 203 Darl’ Mat ? )
    En tout cas une pièce historique rare !
    La vidéo date de Juillet 2016
    N’ hésitez pas à la visionner !
    Bien sincèrement
    Gérard

Laisser un commentaire