Vente Bonhams de Chantilly

Dans le cadre du prestigieux rendez-vous Chantilly Cars & Excellence, la maison anglaise Bonhams proposera une vente aux enchères avec quelques modèles attendus. 

Ce sera une “petite” vente puisque seuls 32 lots seront proposés ce Samedi. Deux lots concernent l’automobilia, les autres sont des voitures bien roulantes. Ne cherchez pas les populaires, ce sont des véhicules d’exception qui sont proposés.

Trois ou quatre voitures à plus d’un million d’euros

C’est une vraie question que l’on peut se poser puisque l’une des voitures n’a pas d’estimation publique, et elle devrait affoler les compteurs. C’est l’unique Maserati Boomerang dont il s’agit. C’est en fait un concept car créé par Giorgietto Giugiaro pour le salon de Turin 1971.
D’abord statique, la voiture reçoit ensuite une mécanique de Bora, un V8 de 320 ch ce qui lui permet de flirter avec les 300 km/h. Son histoire est très mouvementée puisqu’elle a changée de mains régulièrement, on l’a par exemple vue cette année à Essen. Sans estimation, elle s’est vendue en 2002 à 721.750 €, elle devrait au moins dépasser le million ce Samedi.

Ensuite on retrouve trois françaises, pour rester dans le thème de l’événement.
La plus chère des trois est une Bugatti 101 C Coupé Antem, chose rare, c’est une Bugatti d’après guerre, de 1954 ! C’est donc l’une des dernières Bugatti construite. Elle reçoit un moteur à compresseur et une carrosserie unique. Son historique limpide en ajoute à sa valeur : estimation entre 1.5 et 1.8 millions d’euros.

Suit une autre Bugatti, une Type 57 Cabriolet de 1938. Cette voiture vendue en Belgique est un modèle unique qui a appartenu au peintre André Derain. Elle aussi parfaitement documentée, elle est estimée entre 1.4 et 1.7 millions d’euros.

Enfin, une Lorraine Dietrich, une B3-6 Le Mans Torpédo Sport, entièrement restaurée comme à l’origine, quand en 1925 elle fut engagée par l’usine dans la classique mancelle pour prendre la 3e place au général. Son estimation est située entre 600.000 et 1 million d’euros.

Rien à moins de 40.000€

La voiture la moins chère de la vente est une Rolls Royce Corniche estimée entre 40.000 et 70.000 €.
Du côté des autres, on notera quelques belles propositions :
La Mercedes-Benz 450 SEL Berline de Claude François, encore marquée des impacts de balles. La voiture lui a en effet permis de s’échapper d’un attentat. Elle devrait atteindre les 100.000 €.

Une Aston Martin Sportsman Break de Chasse de 1996 estimée entre 350.000 et 550.000 €.
Une Citroën Traction Cabriolet 11 BN de 1937 estimée entre 150.000 et 200.000 €
Une Maserati Mexico de 1968 estimée entre 550.000 et 750.000 €.
Une Ferrari 250 GT Coupé estimée entre 450.000 et 550.000 €.
Une Mercedes-Benz 500 K Cabriolet de 1934 estimée entre 400.000 et 500.000 €.

Le catalogue complet est disponible en cliquant ici.

Photos : News d’Anciennes et Bonhams

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire