Morceaux d’arts du Samedi : Uli Ehret

On continue sur les artistes découverts lors de Retromobile. Aujourd’hui, il nous vient d’Allemagne et se nomme Uli Ehret.

Uli est né en 1965 et il a grandi à Hockenheim, dans une famille où régnait la passion du sport automobile. Dès l’age de 12 ans, l’automotive art est en lui et il peint une fresque de 6m dans son école représentant une scène de course de formule 1.

Après avoir gagné des compétitions d’art en Allemagne lorsqu’il avait 16 et 17 ans, il est diplômé d’art à Mannheim à 21 ans avant de monter une agence publicitaire.
Après sa découverte de l’aquarelle, il se remet à peindre en 2005. Il est depuis régulièrement exposé dans des musées de France, d’Allemagne, d’Angleterre, il travaille pour de grandes marques telles que Gulf, Mercedes, Porsche ou Shell, et expose sur de gros rassemblement comme Goodwood, Le Mans Classic ou Retromobile.

Ses œuvres sont toujours inspirées par l’automobile ancienne, particulièrement par les scènes de courses, ou simplement les légendes mécaniques. Dès que la scène s’y prête Uli Ehret met en avant l’impression de vitesse.

Pour accéder à son site internet, il vous suffit de cliquer ici.

Vous aimez ? Partagez !

berniemini

3 commentaires sur “Morceaux d’arts du Samedi : Uli Ehret”

  1. Tu as raison de parler de Uli Ehret, c’est un vrai passionné, très abordable et toujours content de partager sa passion. Le tableau des Hunaudières avec les Porsche et Ferrari fut mon cadeau pour mes 30 ans, je ne m’en lasse pas de le voir tous les jours 🙂

Laisser un commentaire