Nos Anciennes Abandonnées : les Simca assoupies

Nos Anciennes Abandonnées : les Simca assoupies

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d’or ou d’œuvres d’art… quoi que. Il sillonne les routes d’occitanie à la recherche d’anciennes… qui attendent patiemment de reprendre la route. Ou du moins qui en rêvent ! Pour retrouver les épisodes précédents de Nos Anciennes Abandonnées, cliquez ici.


Ces photos, je les ai prises la troisième fois que je me suis rendu sur ce lieu, repéré via des images satellite. Le propriétaire étant très occupé, à chaque fois que je me pointe ce n’est pas le bon moment. Cette fois j’ai pris rendez-vous, c’est la bonne.

Très connu dans le monde de la Simca dans le sud ( pour des questions de respect il est préférable de garder l’adresse pour vous si vous la connaissez afin que son jardin ne devienne pas un moulin..), il a récupéré énormément de Simca dans divers états. En plusieurs dizaines d’années, ce sont jusque 200 autos à l’hirondelles qui ont dormi ici !

Malheureusement j’arrive un peu tard. La moitié de la collection a du être envoyée à la casse, définitivement. Mais le propriétaire n’est pas fou et il a gardé les meilleures pièces à l’abri dans ses garages. Il restaure également des autos, les Vedette sortent de chez lui à la pelle et celles qu’il conserve sont magnifiques.

Quelques dizaines d’autos restent cependant sur le terrain. Pour la plupart ce sont des donneuses, ce qui explique leur état. On retrouve des Versailles, Chambord, Aronde, Elysée. Bref un vrai sanctuaire de la Simca, qui n’est pas forcément un cimetière, mais une étape pour beaucoup d’autos.


Antoine Jacquiaux on FacebookAntoine Jacquiaux on FlickrAntoine Jacquiaux on Instagram
Antoine Jacquiaux
Photographe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.