Roadbook d’Anciennes Episode 14 : La Vallée d’Automne

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. On en parle d’ailleurs dans ces articles. Dans Roadbook d’Anciennes il nous fait découvrir des routes remarquables. Par leur tracé, avec les paysages traversés, ces routes sont à faire absolument, que ce soit en faisant un crochet dans notre voyage, ou son but tout simplement. Et évidemment, c’est en anciennes qu’il faudra les apprécier !

Aux lisières des forêts de Compiègne et de Retz, à la limite nord du plateau du Valois, la Vallée d’Automne vagabonde sur 35 km, paresseusement de Villers-Cotterêts (N2) à Verberie (D932A)… Je l’ai embellie pour atteindre les 75 kms !

La saison automnale est un prétexte à une sortie motorisée avant un hivernage à venir.

Autour de Crépy-en-Valois, le patrimoine s’offre à vous. 35 clochers jaillissent d’un écrin de verdure. Le reste est très varié historiquement, ruines gallo-romaines de Champlieu, abbayes de Morienval, du Lieu Restauré, châteaux (le Donjon de Vez), manoirs et villages authentiques sont en parfaite harmonie avec la nature.

Si le XIIIème siècle est celui des cathédrales et des grandes églises urbaines, le XIIème siècle marque celui des églises rurales. À cette époque, une grande activité règne dans la vallée. Carriers, tailleurs de pierres, maçons sont affairés ; les murs montent, les églises s’élèvent du sol, marquant le point de liaison entre le ciel et la terre.

« Ma » route de la vallée d’Automne :

À 70 km de Paris, par la N2, cette petite route sinueuse qui longe la rivière Automne est parsemée de nombreuses églises médiévales (ainsi que d’anciens moulins).

Prendre la D231 en direction de Largny sur Automne, la route tournicote avant de rejoindre la D32, Vez et son donjon.

Ce haut-lieu de l’histoire du Valois, terre des rois de France, est aujourd’hui un centre d’art comptemporain à visiter.

À quelques encablures, rejoignez « lieu restauré », une église et une abbaye classée monument historique, qui organise des chantiers de bénévoles pour la restauration. L’ancienne abbaye est ouverte à la visite les week-ends d’avril à octobre, son propriétaire, se fera une joie de vous raconter son histoire familiale.

La D32 vous conduit à la D123 en direction du village d’Orrouy. Découvrez le château et son église, éclairée de superbes verrières, avant de longer le coteau de la vallée jusqu’à Béthisy-St-Martin, puis, en grimpant sur le coteau sud de la vallée, piquez sur la D25 pour rejoindre le Plessis Châtelain. Là vous trouverez un immanquable, la chapelle, dédiée à St-Maur, qui était jadis un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Plus loin, Rocquemont s’est établi en bordure du plateau. Accordez-vous une pause pour y visiter son église St-Laurent et bifurquez vers Trumilly (en prenant la route du même nom) dont l’élégante église Notre-Dame-de-l’Assomption mérite aussi une courte halte. Suivent Auger-StVincent, Fresnoy-le-Luat, Ducy…

Autant de petites étapes sur le plateau du Valois pour découvrir un joli patrimoine religieux. De là on remonte vers le nord jusqu’à Rully et sa remarquable église Notre-Dame-et-St-Rieul coiffée d’un imposant clocher. Par le manoir de Huleux, vous regagnez la vallée de l’Automne à hauteur de Néry dominée par l’église St-Martin pourvue d’une flèche octogonale… non sans avoir visité les églises de Saintines, pour son précieux mobilier, et de Verberie, pour son architecture. À Néry vous retrouverez la Brasserie “La Courtoise” que vous pourrez visiter, sur rendez-vous.

L’église de Bray à Rully

Le retour passe par la forêt de Compiègne D932A, puis bifurquez à droite sur la D85, jusqu’au monumental château de Pierrefonds et ses abords.
Construit à la fin du XIV° siècle par le duc Louis d’Orléans, le château est démantelé au XVIIe et se trouve à l’état de ruines lorsque Napoléon III décide d’en confier la reconstruction à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc qui met en pratique ses conceptions architecturales pour en faire un château “idéalisé” tel qu’il aurait existé au Moyen Âge.

Insolite : « La Ceriseraie » est située en pleine Vallée de l’Automne, dans le Village d’Orrouy… Elle vous propose de découvrir les joyaux architectureaux de la Vallée d’Automne au guidon de la mythique “103 Peugeot”. Les infos sont par ici.

Longueur

Une route à parcourir tranquillement sur une journée.

Qualité du revêtement

Faites simplement attention aux feuilles en automne.

Panorama

Les châteaux, les églises, on va de surprises en surprises.

Difficulté

Attention au vélos le week- end.

Budget

Les villages sont aussi l’occasion de grignoter du salé, ou pire, du sucré.

Note totale

Alexandre Pierquet
Alexandre est un passionné de véhicules anciens et des belles routes de notre chère France.
Il est auteur de plusieurs livres qui vous aideront à les découvrir : le Guide de Voyages en Voiture de Collection et les Belles Routes de France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.