Stampe SV-4

Hahnweide 2019, les avions anciens de toute l’Europe rassemblés près de Stuttgart

L’Oldtimer Fliegertreffen à Hahnweide est le plus gros rassemblement d’avions anciens en Europe. Installé au sud-est de Stuttgart, le meeting attire des appareils de l’Europe entière.

L’aérodrome de Hahnweide se situe sur la commune de Kirchheim unter Teck, à quelques kilomètres au sud-est de Stuttgart. Depuis 1981, les organisateurs du Fliegergruppe Wolf Hirth e.V. accueillent de nombreux avions anciens tous les deux ans à Hahnweide. Exception faite pour cette édition où quelques soucis internes ont faits repousser la date d’un an.

Pour 2019, c’est la 19ème édition du rassemblement d’avions anciens, l’Oldtimer Fliegertreffen (OTT19) qui s’est déroulé du 13 au 15 septembre.
Ici, point de métal hurlant, ce sont les avions à moteurs à pistons et les planeurs qui occupent les airs. Le plateau est très conséquent avec plus de 400 appareils rassemblés sur l’imposant aérodrome. 

Sur le parking, on croise aussi quelques belles anciennes dont ce Combi Split et cette belle Ford.

L’Oldtimer Fliegertreffen 19, c’est un peu un musée volant. Des débuts de l’aviation avec le Blériot XI (ici, une réplique de l’aéroplane qui a permit à Louis Blériot de traverser la Manche pour la première fois en 1909), jusqu’aux avions de voltiges modernes. Quelques avions sont reconstruits comme le triplan Fokker Dr.1 et d’autres biplans. Le seul avion à réaction fut le Messerschmitt 262 qui est venu faire un passage bas et plusieurs évolutions dans le ciel de Hahnweide.

Chaque début de journée, nous avions le droit d’approcher des avions de 8H à 9H. C’est peut-être la raison d’un public déjà nombreux aussi tôt. Une fois la piste évacuée, les démonstrations pouvaient débuter. Avec la douceur du matin, s’associaient celle des planeurs. Des dizaines, pour la plupart d’avant guerre, étaient tractés jusqu’au largage pour des évolutions reposantes jusqu’aux atterissages tout aussi souples. Le soleil étant encore masqué par les nuages, je ne me sentais pas à l’aise pour en tirer des photos correctes. J’ai donc profité de ce gracieux spectacle après avoir rejoint la bande de français près du seuil de piste. En effet, pour les atterrissages, l’arrière plan est magnifique avec les collines.Quelques dizaines de minutes plus tard, le ciel se réchauffe et les moteurs commencent à tourner et les avions décollent pour présenter leurs courbes. Arrivent également d’autres participants comme l’énorme monomoteur P-47 Thunderbolt.

En début de piste, s’alignent deux appareils de North American, le T-6, avion école et d’attaque au sol, et le P-51 Mustang et son Rolls Royce Merlin qui rugit pour élancer le chasseur. Jusqu’au soir, les démonstrations ne cesseront pas. Un bimoteur biplan, le De Havilland DH.89 Dragon Rapide, emmène ses passagers pour des baptêmes de l’air autour d’Hahnweide.

Le contre jour s’installe et ça devient compliqué pour faire des photos. Avant de changer de point de vue, je pars en balade vers les boutiques et les nombreux stands de nourriture. Je crois qu’on ne mourra pas de faim, ici ! Je profite pour admirer les dizaines d’appareils parqués le long des barrières séparant le public de la piste. Le Spitfire fait une démonstration toujours aussi puissante et souple à la fois.

Un hangar est ouvert et j’y vois quelques planeurs locaux ainsi que le Fokker Dr.1 et le Blériot XI en entretien avant les prochains vols. L’Oldtimer Fliegertreffen attire vraiment un monde incroyable et on s’en rend compte avec la perspective vers le bout de la piste.

De retour, je récupère mes affaires et je me dirige de l’autre côté de la piste. Bien installé à l’ombre de l’entrée de la forêt, je suis survolé par les évolutions à haute vitesse des Yak et Mustang. Le Sea Fury aluminium avec une bande jaune n’est pas radin non plus, dans sa démonstration. 

Au coucher du soleil, les biplan et triplan décollent pour quelques passages dans la lumière chaude. Avec la forêt comme arrière plan, le camouflage prend tout son sens ! En même temps, les remorqueurs font grimper deux planeurs aux couleurs de Red Bull. Dans la nuit tombante, ils dessineront leur ballet dans le ciel sombre avec des fumigènes accompagnés d’une musique classique. Le public est sous le charme. Ce n’est pas parce qu’il fait nuit que le spectacle se termine. Les avions sont éclairés de différentes couleurs le long du parking et on profite de la vue en dévorant une pizza ou un poulet frites où les tarifs sont bien raisonnables. Les 300km du retour se feront après une bonne nuit de sommeil. 

Grand bravo aux bénévoles organisateurs et à tous ceux qui les ont aidés pour ce marquant Hahnweide 2019. Bravo également à ceux qui entretiennent et font voler tous ces anciens appareils.

Laurent on Email
Laurent
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Porschiste pur et dur, Laurent est aussi à l'aise avec le volant de son allemande qu'avec son appareil. Il sillonne pour vous les événements de l'est de la France.

4 commentaires sur “Hahnweide 2019, les avions anciens de toute l’Europe rassemblés près de Stuttgart”

  1. Merci pour ce reportage très bien écrit et joliment illustré. J’étais amateur d’avions anciens avant d’être amateur d’automobiles anciennes… Alors forcément, je suis comblé ?

    1. Merci et content que ça vous plaise!
      J’adore autant les avions anciens que les voitures anciennes…et puis, en fait, tout ce qui a des roues et qui est ancien!
      Bonne visite sur News d’Anciennes!
      Laurent

  2. Merci Laurent, ils sont tous magnifiques, et pleins d’histoire, de très belles machines volantes, et de beaux coloris.Très beau reportage, ça nous change….!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.