Prix à la baisse pour la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019

À chaque grand événement se déroulant à Goodwood, la maison anglaise répond présent. La vente Bonhams à Goodwood Revival 2019 était une des animations du week-end… mais elle n’a pas été aussi animée qu’espérée.

Vous retrouvez notre reportage complet sur l’événement ici.

La vente Bonhams à Goodwood Revival 2019

150 lots d’automobilia et 108 lots automobiles. C’était ce qui était exposé pour cette vente Bonhams à Goodwood Revival 2019. Après la Monterey Car Week et ses échecs à répétition, elle était scrutée comme la première grosse vente de “l’après”.

Résultat : des invendus notables et des prix bas, mais globalement une vente qui aurait pu être bien pire. Le catalogue, taillé pour l’occasion, a bien joué son rôle.

Les stars de la vente

Ce n’était pas la vente des stars. Déjà la Ford GT ne s’est pas présentée à la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019. Ensuite la DB4 GT estimée entre 2.4 et 3.1 millions d’euros devait servir de lot phare. C’est fait, elle est vendue… mais après le passage sous le marteau, si bien que le prix est inconnu.

Du coup c’est la Bugatti Type 57 Atalante de 1935, seule autre millionnaire potentielle et seule des trois authentiques Atalante qui soit arrivé jusque nous, qui arrive en tête des charts. Estimée entre 1.1 et 1.7 million de dollars elle se vend 1.693.593 €.

Chez Bonhams on attendait aussi beaucoup d’un camion. Si le caractère mécanique n’était pas vraiment au cœur de l’offre, le fait qu’il ait été peint par Banksy pouvait faire miroiter un prix haut… mais il ne se vend pas.

Une avalanche de sportives

Forcément avec un cadre pareil, la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019 ne pouvait qu’être bien dotée en sportives.

On avait noté une Type E semi-lightweight de 1961. 4e roadster Type E jamais produit ! Elle était estimée entre 660 et 830.000 € mais elle ne se vend pas.
Autre Jag’ historique, la Xk120 de Jack Sears de 1954 était aussi proposée. Estimée entre 170 et 220.000 €, elle est vendue sans qu’on en connaisse le prix.

Ensuite on avait noté des autos pour participer à de très nombreux événements :

Pour les Mille Miglia on trouvait une Talbot AV105 noire de 1933 estimée entre 440 et 660.000 € mais elle ne se vend pas.
Si vous préférez les gros cube pour les courses de CanAm, la Wolverine-Chevrolet Groupe 7 estimée entre 89 et 100.000 € et part pour 90.950 €.
Si vous êtes plus monoplaces, on trouvait une Cooper-Climax Type 55 construites, estimée entre 110 et 170.000 € elle s’envole pour se vendre 276.098 €, une belle surprise de la vente.
Pour ceux qui préfèrent les autos encore plus récentes, “Pink Spice” de 1991 estimée entre 220 et 290.000 € est toujours à vendre !

Enfin pour faire couleurs locales, la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019 proposait deux autos pour le St Mary’s Trophy. La première est une BMW 1800 Ti, régulièrement engagée ici. Estimée entre 66 et 78.000 €, elle est toujours à vendre. La seconde est une Austin A35, estimée entre 16 et 20.000 € et partie pour 29.883 €.

Les françaises de la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019

Quelques belles françaises étaient au catalogue de la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019. On notait une Bugatti Type 23 de 1924 livrée neuve en Australie ! Estimée entre 240 et 330.000 €, elle s’arrête à 233.871 €.
Plus abordable on retrouvait une Amilcar CGS Voiturette, une auto estimée entre 61 et 83.000 € qui atteint 80.555 €.

À peine plus récente, une belle Talbot-Lago T23 recréation d’une 4.0 Litres “Le Mans” de 1936. Estimée entre 110 et 170.000 € elle se contente de 116.935 €.

On retrouvait aussi deux autos d’après-guerre. Pas de Citroën pour une fois, c’est à noter !
La Delahaye 135 M Cabriolet carrossée par Antem et exposée au Salon de Paris 1948 était estimée entre 240 et 310.000 € et est toujours à vendre.
La magnifique Facel II en conduite à droite, estimée entre 220.000 et 330.000 € s’arrête à un petit score de 207.886 €.

Quelques autres élégantes

On terminait avec de notables élégantes.

Côté italiennes une Ferrari 365 Daytona, et une des 158 RHD, vendue à la British School of Motoring pour l’apprentissage de la maîtrise des sportives ! Estimée entre 500 et 610.000 €, cote bien plus raisonnable que les sommets atteints ces dernières années, elle part pour 494.294 €.

Ensuite plusieurs Alfa. La première, 6C 2300B à châssis court, carrossée “à la Touring”, estimée entre 440 et 500.000 € se vend pour 461.247 €.
Ensuite une Giulietta SS estimée entre 83 et 94.000 € mais qui ne se vend pas.

On enchaîne avec un GTC (vous ne connaissez pas ? on en a essayé un, c’est à voir ici), un des 99 RHD, estimé entre 66 et 78.000 €, non vendu. Et puis on termine ces italiennes avec un plus classique Duetto, ici en version Veloce (là aussi on en a essayé un, c’est là) estimé entre 30 et 39.000 € et parti pour 30.533 €.

On passe maintenant aux anglaises. Là aussi on retrouvait de tout, même en dehors des sportives. La première était remarquable, une Aston Martin 1½-Litre Two-Seat Sports Tourer, une des plus anciennes Aston existantes, estimée entre 110 et 160.000 € qui termine à 174.104 €.

La Bentley 3 Litres avait la particularité d’être australienne et carrossée par Damyon Brothers sur place. Estimée entre 200 et 270.000 €, elle se vend 220.878 €.
L’ancêtre de toutes les Jaguar, la SS One, était estimée entre 89 et 110.000 € mais ne se vend pas.

Pour ce qui est des après-guerre, on avait du choix. On avait retenu, deux Aston. La première, une DB4 Serie II de 1960 estimée entre 270 et 310.000 € atteint 298.836 € tandis que la seconde, une DB6 MkII Volante, estimée entre 720 et 830.000 € dépasse l’estimation et termine à 839.453 €.

Plus originale, la Jensen Interceptor Serie III de 1973 estimée entre 50 et 61.000 € ne se vend pas.

Suite logique

Des prix qui ne flambent pas, des gros lots invendus… On est dans la veine des ventes de la Monterey Car Week. Le marché y a pris un coup et cela semble acté.

Tous les résultats de la vente sont ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Prix à la baisse pour la vente Bonhams à Goodwood Revival 2019”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.