French Riviera Classic & Sport, le salon de Cannes… en panne

Il y a quelques semaines je suis allé à Cannes pour le salon French Riviera Classic & Sport qui s’annonçait prometteur…

Les événements automobiles sur la côte d’Azur, sont nombreux s’agissant de sortie de clubs et de rencontres entre passionnés… Car les passionnés automobiles de toutes sortes sont légions :  le beau temps y est pour beaucoup, la proximité de Monaco et de son musée auto, de son prestigieux club (ACM), de son rallye (le Monte Carlo), les routes aussi avec la N7, les itinéraires de l’arrière pays Niçois, la toute proche frontière Italienne qui promet l’évasion (et des dingueries des copains au FCA Hub).

La promesse d’un salon au palais des festival de Cannes est donc alléchante. La situation sur le port est idéale, les organisateurs on prévu un parking visiteur en anciennes, une terrasse « lounge » avec un DJ, une soirée dansante, une vente aux enchère…

Seulement voilà, le résultat n’est pas a la hauteur. La soixantaine d’exposants (bien moins que les 150 annoncés), propose pourtant des produits de qualités, il y a de belles autos, dans une grande variété. 

Un petit tour du French Riviera Classic & Sport, nous permet de voir que nous sommes sur la Côte d’Azur et que les voitures à vendre sont destinées à une clientèle qui ne viendra pas… Pas plus que le public qui ne s’est pas bousculé durant le week-end. Pourtant les horaires étaient bien aménagés (ouverture de 16 h à minuit), ce qui permettait d’aller à la plage et de profiter du salon après.

Parmi les exposants, notons la présence de “Garage Hotel”, un nouveau dans notre monde, qui propose d’allier voiture de collection et nouvelles normes environnementales, en proposant des autos reconstruites dans les règles de l’art avec les moteurs fiabilisés. C’est d’ailleurs sur ce stand que l’animation est la plus importante pendant tout le week end. Un grand débat s’ouvre sur l’avenir de nos belles mécaniques et il semble qu’il y ait des solutions pour les novices et les puristes. À suivre avec cette Ultima, cette “Ford GT40” ou cette “Cobra” proposées à la vente avec carte grise et des moteurs « propres ».

Une fréquentation en berne, un parking visiteur en ancienne réduit a une dizaine de voitures, des prix tellement étonnant que les professionnels se demandaient si il y avait pas une erreur… À vous d’apprécier.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.