Les autos de compétitions ont tiré la vente Aguttes du 23 Juin vers le haut

Après quelques ventes aux enchères difficiles en France, notamment chez Artcurial, la vente Aguttes du 23 juin s’en tire bien avec les autos sportives et autres pistardes comme base.

La vente Aguttes du 23 Juin

Joli score pour Aguttes. 1.3 millions d’euros au total, 500 personnes venues aux expositions publiques à l’Espace Champerret… mais surtout 60% des lots vendus, et ça ce n’est pas rien !

Les gros prix

La Porsche 911 SC de 1979 ex-Johnny Hallyday avec sa prépa Almeras, son Turbo Look et ses spoilers de 934 était estimée entre 170 et 250.000 € mais ne se vend pas. Du coup le plus haut prix de la vente est à chercher du côté d’une Jaguar Type E 3.8 de compétition, estimée entre 130 et 170.000 € et vendue 139.540 €.

L’élégance à la française

Quelques françaises étaient proposées par Aguttes. Dans celles qu’on avait noté, la SM de 2e main, estimée entre 30 et 40.000 € atteint un beau 38.000 €.

Concernant les Facel, l’Excellence, estimée entre 110 et 160.000 € ne se vend pas mais la Facel III de 1964, estimée entre 60 et 80.000 € part contre 77.000 €.

Les sportives à l’anglaise

En plus de la Jaguar, deux autres anglaises avaient attiré notre attention dans le catalogue.

  • La Lotus Elan S3 restaurée avec arceau et ceintures, estimée entre 35 et 40.000 € mais qui ne se vend pas.
  • L’Austin Healey 100/6, complètement restaurée et estimée entre 50 et 70.000 € qui dépasse légèrement l’estimation à 71.100 €.

D’autres à l’italienne

La vente Aguttes du 23 Juin proposait plusieurs belles italiennes. En dehors des Ferrari, qui n’ont pas eu le succès escompté, on avait noté trois autos :

  • La DeTomaso Pantera GT5 estimée entre 110 et 130.000 € et vendue 106.500 €
  • Une Fiat Dino Cabriolet estimée entre 95 et 115.000 € qui ne se vend pas.
  • Un coupé 2.0, une rareté donc, estimé entre 60 et 80.000 € et adjugée pour 86.440 €.

Sans oublier les américaines

Plusieurs belles américaines étaient présentes au catalogue.

La Corvette C3 en configuration Gr. 4/5, championne des Pays-Bas 1976 et prête à reprendre la piste était estimée entre 120 et 150.000 €. Elle accroche le troisième prix de la vente contre 102.000 €.
Toujours pour le circuit, la Mustang 289 estimée entre 60 et 80.000 € part à 70.510 €.

Enfin pour la route, si la Camaro de 1969 ne se vend pas (est. 25 – 35.000 €), la Corvette C1 qui sortait de la collection privée de son designer atteint 50.300 € (est. 50-70.000 €).

Tous les résultats sont à consulter ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.