So Vintage 2019 : le vintage sauce niortaise

So Vintage ! Voilà bien une exclamation qui donne le ton d’un salon… on y trouvera de l’ancien, du “neuf qui fait vieux” et du “vieux qui fait neuf”. Une fois n’est pas coutume, nous ne parlerons pas seulement bagnole : mode, déco, fourniture… tout y passe, c’est So Vintage 2019 à Niort (79) ! Retour en images plus qu’en mots, mais retour tout de même…

Une ambiance générale

Comme dans tout salon thématique, on cherche autant la “trouvaille du siècle” qu’une ambiance spéciale. Et ici, on est servis, et dès le parking ! Bonne idée des organisateurs : placer le parc d’anciennes dès l’entrée, il sera alors obligatoire de passer entre les quelques superbes carrosseries exposées par les visiteurs eux-mêmes pour rejoindre le salon à proprement parler…

Et si, sur le parc, on trouve de tout, l’intérieur n’est pas en reste ! Depuis les articles de mode jusqu’aux intemporels barbershops, les exposants s’exposent sur tous les fronts ! Mais certains se démarquent clairement à So Vintage. Quelques exemples concrets : Le Coin des Nanas et la section historique des ArtiZ’ans.

Le Coin des Nanas, c’est un stand “couteau suisse”… ou plutôt multifacettes. Depuis la métamorphose en pin-up jusqu’à son immortalisation par la Boîte à Pixels, l’élue est choyée de bout en bout… et comme la sympathie des artistes de la palette (à maquillage, du coup) ne gâche rien, petit album photo !

Les ArtiZ’ans quant à eux semblent être, pour moi du moins, la quintessence du concept de salon vintage… prenez un artiste du cuir, un cafetier et une photographe de talent et vous obtenez déjà un cocktail sympa. Mettez entre les mains de l’artiste des outils d’époque et une méthode non moins datée, entre celles du cafetier une vieille cafetière à pistons et ses broques métalliques… et complétez les mains de la photographe avec des appareils aussi datés que fonctionnels et vous obtenez un véritable régal pour les yeux ! Petit coup de coeur pour ces appareils qui ne peuvent qu’enseigner l’humilité aux photographes amateurs que nous sommes…

Petit clin d’oeil pour en finir avec la partie sur l’ambiance générale ?

Vous souvenez-vous de la Dauphine que nous avions mis en lumière dans notre article sur le Grand Prix de Bressuire 2018 ? Roh, mais si, la noire avec son pilote en tenue d’époque ! Bon ben piqûre de rappel en cliquant ici… Le pilote, s’était Maxime. Et ici, qui est le prof de danse ? Maxime aussi ! A la tête du studio niortais Le Prestige, il proposait tout le long du week-end des initiations à différentes danses… avec succès semble-t-il ! Vous pourrez d’ailleurs le retrouver les 11, 12 et 13 octobre 2019 pour son Rétro Swing Festival : allier en un même lieu tout ce qui constitue l’univers vintage, ça peut aussi se faire autour d’une piste de danse ! Dommage, de notre côté nous serons sur le Rallye Historique du Poitou… A noter qu’il était ici aidé dans sa fonction par l’incroyable coffre de Sophie du groupe Mam’Zelle Bee Swing !

Et les anciennes à So Vintage ?

On parle toujours de mécaniques par cette expression, et il y en avait quelques très beaux spécimens ce week-end !

Comme un air de 75ème anniversaire du Débarquement…

Il n’est pas rare de voir s’aligner quelques pièces américaines plus ou moins militaires au sein des plus grands salons tournés vers le vintage. Et So Vintage n’aura pas manqué de marquer des points sur ce front là : depuis l’éternelle Jeep type infanterie jusqu’à la version RAF (reconnaissable à sa teinte bleue), ce sont des pièces restaurées quasiment parfaitement qui sont présentées au public.

Mais ce n’est pas tout ! C’est tout un univers militaire qui est recréée. Et pour cause : Clark, organisateur et créateur avec sa compagne Haley de l’évènement, est un mordu inconditionnel de cette période de l’Histoire, a fortiori de notre Histoire… c’est donc vêtu en FFI (Clark, j’espère ne pas me tromper en disant cela) qu’il arpente les allées du salon et prendra la pause au sein de la compagnie des Diables Rouges.

Notre coup de cœur de So Vintage : la Fiat 509, mais pas celle de Gaston !

C’est un bijou de 1924 que nous vous présentons ici… et pas question que vous l’insultiez de réplique, cette SM30 est tout ce qu’il y a de plus authentique ! Menteurs que nous sommes… une de ses bielles n’est plus d’origine… De reste, cette auto semble n’être sortie qu’en 2 exemplaires et destinés à être le précurseur du modèle de série. C’est sur le Grand Prix de Tunis qu’elle posera ses roues… et finira sa vie, ne connaissant depuis que 2 propriétaires : l’actuel et son oncle ! C’est donc l’exemplaire n°1 qui était ici présenté, merci au propriétaire. (NDLR : il semble très difficile de trouver plus d’infos sur cette auto, si vous en avez, je suis preneur !)

Comme à l’accoutumée, c’est avec un porte-folio d’un peu toutes les rubriques vues plus haut que nous vous laissons… perso, c’est avec un goût de “c’est quand le prochain ?” que je mets un point final à ce papier…

Thibaut on EmailThibaut on FacebookThibaut on FlickrThibaut on LinkedinThibaut on Youtube
Thibaut
Auteur et Photographe à News d'Anciennes
Etudiant, copilote, collectionneur, Directeur de Course FFSA, président de l'AutoMoto Classic de l'Ouest... et rédacteur/photographe pour News d'Anciennes (depuis 2017) lorsque les évènements s'y prêtent. C'est au volant d'une 2CV6-PO de 1976 et d'une Peugeot 205 XS de 1990 que j'arpente les routes de France, au tous-les-jours comme en rallye ! Viendriez-vous avec moi découvrir ce que la passion de l'auto ancienne a de plus diversifié ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.