Rétro’Villette 2019 : une année qui commence bien !

Après un Monté Carlo Historique 2019 glacial, quel plaisir de retrouver la chaleur du soleil printanier ainsi que la convivialité de ce Rétro’Villette 2019. Le club de la Traction Rhône Alpes a très bien géré le parking bondé où se succédaient les anciennes au milieu de la foule.

La traction et les avants guerre à l’honneur

L’organisateur de ce rassemblement, la 18ème édition, est le club de la Traction Rhône Alpes. Par rapport à l’année dernière (article à retrouver ici), la météo est au rendez-vous. Le temps est ensoleillé et doux, l’idéal pour une balade en ancienne. Le parking de ce Rétro’Villette 2019 en témoigne, à mon arrivée plus une seule place de disponible. Les voitures sont entreposées tant bien que mal à l’entrée. Les bénévoles très bien organisés, ont parfaitement géré le trafic.

Concernant les Traction justement, elles avaient un espace dédié. Toutes dans des états irréprochables. La majorité était bien évidemment noire, mais les plus remarquées ont été la bleue, qui plus est un cabriolet, s’en est suivi une beige et marron et deux blanches. Non loin des Traction il y avait les autres avant guerre. Une Renault Monastella de 1931 parfaitement restaurée et une Citroën C4 Torpedo de 1932 dans son jus.

Les françaises de tous âges

Comme je vous l’ai écrit, le parking était plein. Mais quelles autos ont bien pu osé sortir de leur garage pour se rendre un dimanche à Rétro’Villette 2019 ?

Du côté du losange, on a rangé les gros pulls et sorti le survêtement. Sur le parking il n’y avait presque que des sportives. Des 5 et 11 Turbo, des Gordini 8 et 12 et des Alpines, A110-A310-A610 et même un Spider.

Du côté de PSA on a gardé le plaid et on est resté dans le confort. Peu de sportive, mais très belle autos, les 2CV en nombre et en couleurs, faisaient la part belle aux nombreuses Peugeot 203 dans toutes leurs silhouettes. Opposition de style encore avec de beaux cabriolets du Lion, 304 et 404, contre de belles Diane et Ami pour le chevron.

La plus marquante, pour moi, car la plus rare aussi, c’était la Salmson 2300S. Dans un très beau jus cet exemplaire ne passait pas inaperçu dans sa couleur rouge. Si se modèle vous intéresse, je vous laisse découvrir la présentation du modèle dans cet article. Et puis en grand fan, et ancien pilote de course de côte, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le tour de la Simca Rallye 3.

Des étrangères hors du commun

Beaucoup moins présents que les anciennes françaises, les modèles étrangers n’en étaient pas moins intéressants. J’ai pu observer pour la première fois une Auto Union DKW F12 roadster. Du côté de la Grande Bretagne, les propriétaires n’ont pas attendu l’heure du thé pour se rendre à Rétro’Villette 2019. De belles Morgan, MG A et B et Triumph TR6 et Spitfire prenaient le soleil.

Je termine cet article avec quelques photos de l’ambiances chaleureuse de ce Rétro’Villette 2019

Thierry on FacebookThierry on FlickrThierry on InstagramThierry on Linkedin
Thierry
Passionné de voitures anciennes, au volant de sa 106 Rallye, il sillonne les routes de Rhône Alpes. Son appareil photo n'est jamais loin pour immortaliser les belles mécaniques.

1 commentaire sur “Rétro’Villette 2019 : une année qui commence bien !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.