Roadbook d’Anciennes Episode 5 : sur les Routes du Dakar

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. On en parle d’ailleurs dans ces articles. A partir de cette fin juillet et à chaque fin de mois, il nous fera découvrir dans Roadbook d’Anciennes des routes remarquables. Par leur tracé, avec les paysages traversés, ces routes sont à faire absolument, que ce soit en faisant un crochet dans notre voyage, ou son but tout simplement. Et évidemment, c’est en anciennes qu’il faudra les apprécier !

Pour les 40 ans du plus mythique des rallyes- raids, partons à l’aventure, notamment sur d’anciennes pistes du « Paris-Dakar ».

Depuis, la plupart des pistes sont recouvertes de bitume et c’est sur ces traces que nous nous lançons.

Une aventure par la route qui se fait au Maroc, pays qui a accueilli le « Paris-Dakar », de 1993 à 2008. Un pays encore sûr, si l’on est prudent.

Le roadbook 

Ouarzazate/ Vallée du Draa / Zagora (162 km)

Au départ de Ouarzazate, direction les montagnes Anti-Atlas (avec le Tizi n’Tinifift 1660 m d’altitude à 54 km) par la Nationale 9.

Des rochers à perte de vue… au loin, un peu de végétation annonce la vie, en deçà du minéral. Et puis Tinififft, c’est quelques kilomètres plus bas, un canyon spectaculaire, lui aussi purement rocailleux. Une faille maintenant totalement asséchée. A ne pas manquer : de petits marchands ambulants et la faille sur la gauche de la route dans la descente vers Agdz.

Un itinéraire qui marque le début de la vallée du Drâa, irriguée par le plus long fleuve du Maroc.

Nous emprunterons une piste qui traverse celle-ci et qui fourmille de palmeraies, de ksour (forteresses en terre) plus beaux les uns que les autres et ce, jusqu’à Zagora. Là, c’est la dernière grande halte vers le sud saharien. Le mythique panneau « Tombouctou 52 jours » à la sortie de Zagora en témoigne.

Si vous souhaitez prolonger votre roadtrip, il reste une dernière étape

Zagora – Mharech (149 km)

Zagora – Mharech, un itinéraire de 149 km par la Nationale 12 puis la piste Tafraroute montagne qui mène vers la passe de Mharech.

Votre arrivée se situe dans une oasis au milieu d’une passe où une auberge vous attend. Coordonnées GPS (N30°45,587, W4°33,807).

Sur place Ali connait bien la région et pourra vous donner des indications sur divers itinéraires de la région.

Les autres pistes du « Dakar »

(à faire avec un guide ou une organisation)

Taouz / Zagora (327 km)

Ici vous aborderez la frontière algérienne. Puis vous vous enfoncerez dans le désert, le grand ! Vous traverserez la région Ouzina, petit village berbère à quelques kilomètres de la piste et vous serez à nouveau dans un autre ensemble de dunes sahariennes. A travers des oueds secs, des pistes rocheuses, apportant une touche plus minérale dans le paysage, des plateaux désertiques, des étendues de sable.

Errachidia / Merzouga (126 km)

Direction le désert, par la piste de l’ancien rallye Citroën, vous traverserez des regs et des zones de sable le long de la frontière algérienne, des oasis sauvages, puis vous arriverez aux pieds des dunes de l’Erg Chebbi.

Tan Tan / Dakhla

Une spéciale de 993 km, tracée par les militaires marocains avec ces cairns (tas de terre avec un monticule de cailloux au sommet), ce qui simplifie grandement la navigation.

Monts M’Douar / Lac Iriki / Erg Chegaga

Piste du Paris-Dakar jusqu’au Lac Iriki. La conduite du 4×4 se fait sur sable mou jusqu’aux grandes dunes de l’Erg Chegaga, massif dunaire le plus important du Maroc en bordure de la frontière algérienne.

Le guide de l’aventurier au volant :

Faire un road trip demande une préparation et de la vigilance.

Louer un véhicule 4×4 à l’étranger, exige de s’adresser à un réseau national, reconnu pour vous délivrer une voiture révisée et dans un état de fonctionnement irréprochable.

Attention : l’assistance ou l’assurance ne sont pas prises en charge, en dehors des routes.

Quoi qu’il arrive commencez par vérifier l’état de fonctionnement de votre voiture : niveaux (eau, huile, pression des pneus, lookeed)…

Et prenez les équipements complémentaires suivants :

  • Trousse de secours (bandes, compresses, pansements, désinfectants) extincteur
  • Gilet de sécurité fluorescent
  • Lampe de poche (+ piles de secours)
  • En fonction des pays et des conditions climatiques, couverture, mais surtout eau (gourde), ayez en complément quelques médicaments (anti-diarrhée, anti -douleur, antalgiques et autres anti- inflammatoires…).

Une roadtrip ou un un raid s’accommodent aisément d’un… Couteau (Suisse) multi- fonctions, boussole, tire -bouchon, ouvre bouteille, gâteaux secs et barres de céréales, fruits secs, trousse de survie (pourquoi pas !), couverture thermique, K-way (pluie), tente d’appoint, briquet/allumettes, lunettes et crème solaire, chapeau / casquette, gants…

En fonction des terrains à pratiquer un mini compresseur sera utile. Rouler dans le sable demande de dégonfler les pneus et les cordes et rails vous permettront de vous désensabler.

En général, il est recommandé de ne pas prendre la route la nuit en dehors de la ville, car la visibilité est limitée, mais il peut y avoir le risque de se faire attaquer par les « pirates de la route ». Il va de soit que la prudence est mère de sûreté, respectez les limites de vitesse et soyez attentifs aux panneaux de signalisation vous avertissant d’un danger.

Dans certaines zones, ce sont les animaux qui peuvent présenter un danger, veillez à ne pas laisser trainer la nourriture et à bien l’isoler dans une boite thermique étanche, sac isotherme ou autre glacière.

Dans d’autres pays, ne répondez pas aux provocations (accélérations intempestives, coups de klaxon, queue de poisson, gestes impulsifs, etc), les individus peuvent êtres dangereux et ou armés… ne vous laissez pas embarquer et passez votre chemin.

Il peut aussi s’agir des autorités qui peuvent réclamer des faveurs. Soyez conciliant et ayez quelques dollars (une monnaie universelle reconnue de tous) ou Euros, à portée de main. Mais avant tout, renseignez vous sur les us et coutumes pour ne pas commettre d’impairs.

Demandez conseil auprès d’une personne de confiance expérimentée.

Cachez ou laissez chez vous tous signes ostentatoires de richesse : bijoux, montres, téléphone et gadgets derniers cris, vêtements ou accessoires de marque.

Pour qu’un road trip soit totalement réussi, rappelez vous que tant que votre moyen de locomotion fonctionne, tout va bien et le reste est secondaire.

II est important de toujours faire le plein à chaque fois que vous passez à une station service. Si possible même, ayez un bidon de réserve, (essence, eau, huile moteur), sans oublier bombe anti-crevaison, trousse à outils avec le minimum nécessaire (tournevis, cruciforme, bande adhésive, fils de fer, petite pelle, pince,…)

Dans certaines contrées c’est le GPS qui ne passe pas, pensez alors à avoir une carte (papier ou numérique que vous aurez préalablement téléchargée).

La préparation, la planification de votre voyage est à faire longtemps à l’avance, soyez documenté, ayez de côté ou téléchargez les applications qui peuvent vous sauver ou vous tirer d’un mauvais pas : N° tels de secours dans le pays, N° de l’ambassade / consulat, listes des garages et / ou stations essence sur le trajet, application de traduction instantanée, et tenez un de vos proches informé de l’évolution de votre périple, par étapes.

Dans la préparation de votre roadtrip, rentrez les coordonnées GPS des « way point » et des étapes.

Quelque soit le pays et la saison, prenez toujours la météo avant de partir, renseignez vous sur l’état de la route (Cols fermés, travaux – déviations, festivités etc …)

Enfin, inscrivez- vous au fil d’ariane, un service du gouvernement français que vous retrouvez ici.

Ceci dit et fait, partez serein, il ne peut plus rien vous arriver, vous pouvez laisser un peu de place à l’improvisation, elle fait partie du voyage !

Pour s’immerger

Pour retrouver toutes ces étapes du rallye-raid, « Paris – Dakar », lisez le dernier livre biographique de Hubert Auriol : TDSPP*

*Tout droit sur la piste principale.

Un ouvrage autobiographique, dans lequel le motard, le pilote automobile (vainqueur dans les deux catégories), l’organisateur le plus emblématique des pistes africaines, livre les secrets de la course la plus dangereuse de son temps. #TDSPP

Offre spéciale lecteurs « News d’anciennes », pour chaque commande en cliquant ici, le livre vous parviendra dédicacé par Hubert Auriol.

386 pages et 540 photos

Prix 34 €

(envoyez un mail à : ap@lveditions (ref : Offre TDSPP/NA) en parallèle de votre commande pour nous indiquer le nom de la dédicace que vous souhaitez).

Photos d’illustrations : Fabien Perez

Alexandre Pierquet
Alexandre est un passionné de véhicules anciens et des belles routes de notre chère France.
Il est auteur de plusieurs livres qui vous aideront à les découvrir : le Guide de Voyages en Voiture de Collection et les Belles Routes de France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.