Artcurial à Rétromobile 2019 : une vente dédiée à une grosse collection MV Agusta

Les premières ventes de la semaine de Rétromobile 2019 se dévoilent. On avait pu en avoir un aperçu début décembre à Orly (lire : À la découverte de 11 lots de la vente Artcurial à Rétromobile 2019), la maison parisienne préparait une vente où les motos seraient les reines. Pour être précis, c’est une énorme collection de MV Agusta qui sera proposée.

La vente Artcurial des MV Agusta

Lors du salon Rétromobile 2019, il y aura trois ventes aux enchères organisées par la maison Artcurial. La première rassemblera les autos le 8 Février, ensuite la seconde, c’est cette de ces MV Agusta qui aura lieu le 9 Février à 14h et la dernière vente, Racing, Flying & Yachting le dimanche 10.

Pour cette vente du samedi donc UNE seule collection de MV Agusta. Et une grande collection puisqu’elle regroupe pas moins de 93 motos et side cars, de route et de compétition. Notons une chose assez rare pour une vente dédiée aux motos : elles sont 10 estimée à 100.000 € ou plus !

Les lots de la vente

La grosse estimation

La plus chères est un prototype de 1975, la MV Agusta 750 Prototype Turbo. Cette moto était dotée d’un turbo à double géométrie et développait 150 chevaux. Une moto révolutionnaire au moment où le Turbo était dans bien des préoccupations. L’estimation est énorme : entre 140 et 220.000 € !

Entre autre raretés !

Dans les autres MV Agusta qui seront proposées, il y a de très belles motos forcément. On notera par exemple celle qu’on avait découvert à Orly, une 750 S ayant appartenu à Arturo Merzario qui l’échangea contre un Range Rover V8 ! Elle est estimée entre 100 et 150.000 €.
Autre 750 S, une interprétation de 1972 des motos qu’utilisa un autre pilote de F1, John Surtees, lors de ces septs titres de pilote moto 350 et 500 cm³.

On retrouve aussi d’autres belles répliques comme celles des 3C et 4C de Grand Prix des années 70. Deux répliques estimées autour des 100.000 € !

En plus de la 750 Turbo, trois autres prototypes seront proposés lors de cette vente. Dans l’ordre chronologique, on commence avec une MV Agusta 250 Raid Inezione. Cette moto a testé l’injection mécanique en 1957 à une époque où la technologie est assez rare et trop chère. Elle est estimée entre 200 et 300.000 €.
Ensuite en 1972 on retrouve une 350 transformée en moteur à double arbre à cames. Une autre pièce unique qui n’a pas eu descendance et qui est estimée entre 60 et 100.000 €.
Enfin, dernier prototype, de 1975, avec un autre prototype avec injection, sur un moteur 750 cette fois. Elle est estimée entre 140 et 220.000 €.

Enfin quelques MV Agusta plus originales. Une première moto, une 175 Squalo équipée d’un gros carénage, chose très novatrice en 1954. Elle est estimée entre 10 et 18.000 €.
Ensuite on retrouve des machines à plus de trois roues. On commence avec une Agusta 125 A Callesino, qui était utilisée à Rome comme Taxi ! Une machine à trois roues estimée entre 15 et 25.000 €.
On continue avec un side car très profilé et français construit par un concessionnaire en 1974. Une machine estimée entre 85 et 125.000 €.
Enfin un dernier prototype, un “Randi-MV Agusta” Motozappa, une autobineuse donc, équipée d’un moteur MV Agusta. Une machine spéciale estimée entre 1000 et 2000 €.

Une affaire ?

Techniquement, il est difficile de voir une affaire se détacher sans connaître la cote de tous les modèles. Cependant on notera un détail. Sur les 93 lots de la vente, 3 seulement ont un prix de réserve ! Ce qui veut dire qu’il y a de la place pour réaliser une bonne affaire.

Pour voir le catalogue complet, c’est par ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.