Une Ferrari à plus de 20 millions entre autres beaux scores pour la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum

Ce week-end se déroulait les dernières grosses ventes aux enchères d’automobiles de l’année 2018. La vente RM Sotheby’s au Petersen Museum proposait quelques autos avec un gros pedigree et une en particulier qui devient la seconde voiture la plus chère de l’année.

La vente RM Sotheby’s au Petersen Museum

88 % des lots vendus et un peu plus de 40 millions d’euros au total (plus de la moitié sur une seule auto). La vente RM Sotheby’s au Petersen Museum a bien été un succès pour la maison anglo-américaine. En tout cas le lieu devrait revoir les enchères, dans deux ans, et en alternance avec New York.

Les stars de la vente

La grosse star assume et assure

La Ferrari 290 MM de 1956 était la méga star de la vente au point de prétendre à un des plus gros prix de l’année. Pour cela elle tablait sur ses saisons 1956 puis 1957 effectuées avec les Scuderia dont une victoire à la Nassau Speed Week avec Stirling Moss, et des podiums aux Mille Miglia et à Buenos Aires. Conservée par la famille Chinetti pendant près de trente ans, elle se vend pour son estimation basse : 22,005 millions de dollars.

Pourquoi les 5000 dollars sont importants ? Parce qu’ils permettent à cette auto d’être la seconde auto la plus chère de l’année devant la Duesenberg vendue par Gooding & Co.

Les millionnaires au rendez-vous

Plusieurs autres autos pouvaient dépasser le million lors de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum. La F40 de 1989 ex-Stefano Casiraghi, avec des vitres en plexi et 4000 bornes au compteur, était estimée entre 1.2 et 1.6 million de dollars et part pour 1.545.000 $.

La Lamborghini Miura P400 SV bleu, vendue neuve aux USA était estimée entre 2.1 et 2.5 millions de dollars et se vend ici 2.205.000 $.

Côté allemand, la Porsche est une 959 Komfort de 1987, estimée entre 950.000 et 1.1 million de dollars n’est pas vendue et la Mercedes 300 SL Coupé de 1955 estimée entre 1.2 et 1.4 million de dollars se vend pour 1.270.000 $

Enfin deux autos plus modernes visaient ce million. La McLaren P1 part pour 1.435.000 $ (est. 1.3 – 1.7 M$) et la Porsche 918 (est. 1.5 – 1.7 M$) pour 1.534.000 $.

Les américaines ne brillent pas toutes

Pour les amateurs d’américaines, le catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum recelait de belles autos. On avait noté une Cobra 289 de 1964 qui n’est pas vendue (estimée entre 850 et 950.000 $) ou une Cadillac Eldorado Biarritz de 1959, vendue 324.000 $, légèrement au dessus de son estimation (260 – 300 k$). On retrouvait aussi une Cord 812 Supercharged Phaeton de 1937 estimée entre 220 et 260.000 $, mais elle aussi est toujours à vendre.

Pour une vente californienne, il était logique de retrouver des Hot-Rods. La recréation du Mysterion, part largement au dessus de son estimation à 246.400 $ (est. 100-150.000 $). Le “plus classique” Hot sur base Ford 1932, type Lloyd Bakan, passé dans Rod & Custom en 1956 et best in class à Pebble Beach en 2017 ne se vend pas(est. 400-500.000 €).
Autre rod “plus commun” la réalisation de Rudy Rodriguez sur base Mercury 1940 (est. 125-175.000 $) ne se vend pas non plus. Enfin, un des rods de la première génération californienne, basé sur un châssis Ford T de 1927 le T-Track Nose estimé entre 100 et 130.000 $ part au dessus pour 145.600 $.

Enfin la recréation de la Batmobile de Barris, estimée entre 175 et 225.000 $ n’a pas encore trouvé sa nouvelle grotte.

Les insolites

Quelques insolites étaient de la partie. Deux italiennes notamment avec une Intermeccanica Italia Spyder de 1972. Estimée entre 120 et 150.000 $ elle se vend 123.200 $. La Ferrari 330 GT 2+2 Shooting Break, voiture unique carrossée par Vignale et ex-salon de Turin en 1968, était estimée entre 550 et 750.000 $ mais part bien en dessous à 313.000 $.

Enfin côté insolite, la Porsche 935 Gr 5 réalisée par le Kremer Racing était estimée entre 150 et 200.000 $ et elle se vend pour 173.600 $.

Les (petites) françaises

Trois petites autos françaises étaient au catalogue de la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum. Deux microcars tout d’abord. La Mochet CM-125, une voiturette, estimée entre 35 et 45.000 $ se contente de 25.200 $. La Paul Vallée Chantecler se vend elle 53.200 $ (est. 45 – 55.000 $).
Enfin la Renault 4CV Jolly par Ghia, une voiture de plage très rare (on en parle ici) estimée entre 100 et 125.000 $ se vend pour 106.400 $.

Une affaire ?

Plusieurs lots étaient proposés dans prix de réserve. Si on avait noté une Pantera L de 1974 peu kilométrée et estimée entre 100 et 120.000 $, son prix final de 134.400 $ est logique… mais n’en fait pas une affaire.

La 330 GT 2+2 Vignale, une auto unique partie à la moitié de son estimation était une belle affaire pour qui avait le portefeuille bien rempli…
Dans le même genre, l’acheteur d’une Toyota 2000 GT à 511.000 $ entre 30 et 50% de moins qu’il y a deux ans…

Plus bas dans l’échelle des prix, et surtout vu les prix européens, une Acura NSX vendue 75.600 $ (66.000 €) était une bonne affaire, dans cet état.

Tous les résultats sont visibles en cliquant ici.

Photos : RM Sotheby’S

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Une Ferrari à plus de 20 millions entre autres beaux scores pour la vente RM Sotheby’s au Petersen Museum”

  1. bonjour..Ces ventes de prestige..me plongent dans l’indifférence la plus absolue..ces autos…plus neuves .;que lors de
    leurs sorties d’usines…froides..amidonnées…bannies pour la plupart de bitume…non décidément..z’aime pas..
    je préfère voir et lire des reportages sur les autos..des… » »vrais »…..gens..des autos vivantes..du patrimoine populaire..

    Courtoisement Michel Georges

    1. Il y a de tout dans le monde de la collection. Par contre je déteste voir que ce ne sont pas des “vrais”. Avoir un portefeuille plein à rabord ne fait pas de vous un faux passionné pour autant. Mais en France on aime pas l’argent, je sais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.