Pour Ou Contre : Importer sa Muscle Car

Qui parle de voiture américaine parlera un jour de muscle car. Devenu un genre à part, voire l’idéal de la voiture US pour beaucoup, ces autos sportives, au moins au vu des capacités de leur moteur sont toujours aussi prisées. A tel point que le genre n’est pas mort et continue de se retrouver dans certaines concessions. Mais parfois importer sa Muscle Car est la façon la plus simple de l’acquérir. Alors, pour ou contre ?

Définissons la chose :

Les Muscle Cars

Avant même que les muscle cars ne soient de série, elles existent bien avec les hot-rods à la fin des années 40. Le but est de mettre sur un châssis plus ou moins modifié et souvent d’avant-guerre des V8 récents pour en faire des autos très puissantes et prêtes à s’affronter dans des courses de dragster sur le quart de miles.
Au début des années 60, les constructeurs s’y intéressent directement. Plutôt que de laisser leurs mécaniques s’installer “sauvagement” dans des châssis le big four produit directement ses autos avec des mécaniques puissantes. Les V8 dépassent alors les 6 litres de cylindrée et de 150 chevaux au début des années 50 on atteint les 350 chevaux, quand les moteurs restent d’origine, à la fin des années 60 !

Les muscle cars vont connaître un coup d’arrêt avec le choc pétrolier mais redevenir à la mode. Dans les années 2000 les modèles néo-rétro arrivent en masse dans les catalogues des constructeurs américains. Si les versions de base ne sont pas pour autant “justes” au niveau puissance, on réintroduit des versions à grosse cylindrée. Les rendements ce sont depuis amélioré et la puissance à viser est cette fois supérieure à 500 ch !

L’importation

L’importation des muscle cars est avant tout due à l’importation de la culture américaine en Europe. Dans les années 60 les USA font rêver. Les amateurs d’automobiles veulent eux aussi des autos avec de gros moteurs, là encore avant le choc pétrolier. Certains modèles sont disponibles sur nos marchés, mais d’autres ne sont pas du tout présentes en France… pourtant elles arrivent chez nous elles aussi.

Le problème principal de ces importations, pour des autos commercialisées en Europe ou non, c’est l’homologation. Les normes diffèrent entre les pays et souvent les autos doivent repasser par une homologation à titre isolé. Heureusement des spécialistes s’en charge souvent et permettent de trouver, déjà sur notre sol, des autos qui n’y ont jamais été vendues par les constructeurs.
Pour les anciennes ou les récentes, cette solution permet donc de rouler avec un gros V8 clairement surdimensionné pour les routes européennes.

Importer sa Muscle Car : les arguments pour

On trouvera majoritairement deux arguments qui sont en faveur de l’importation d’une muscle car.

La rareté :

Importer sa Muscle Car permet d’avoir une auto rare. Evidemment lorsque le modèle n’a jamais été commercialisé en Europe, on va pouvoir conduire une auto très originale. Une rareté qui nous démarquera assurément lors des Cars & Café.

Le prix :

Importer sa Muscle Car peut vous permettre de jouer sur les prix. Aussi étonnant que cela puisse paraître certaines autos sont moins chères une fois importées et homologuées que les modèles disponibles directement sur nos marchés. Cela tient souvent au fait que les voitures américaines sont souvent vendues beaucoup plus cher en Europe que sur place.

A noter que les véhicules importés ont également un petit avantage fiscal, lors qu’ils sont ancien : ils ne sont pas soumis à l’écotaxe lorsqu’ils sont d’avant 2008 (source : les règles du malus 2019).

Importer sa Muscle Car : les arguments contre

L’homologation

Pour un collectionneur qui aura choisi d’importer sa Muscle Car seul, il va falloir qu’il soit bon au niveau administratif. Les documents à fournir sont nombreux et il va falloir que l’auto passe l’homologation à titre isolé. Un chemin long et plutôt coûteux, si on le considère seul, qui pourrait en décourager plus d’un !

Heureusement les importateurs se chargent souvent de cette partie du travail. Le prix s’en ressent alors mais ils savent exactement ce qu’il faut modifier ou non sur une Muscle Car importée et ils sauront parfaitement vous aiguiller.

Avoir confiance dans son importateur

Par contre, pour importer sa Muscle Car via un pro, il faudra lui faire une confiance presque absolue. C’est lui qui ira repérer l’auto aux USA, lui qui la mettra dans un container et la fera venir en Europe. Il faudra donc avoir confiance en lui pour qu’il sélectionne exactement l’auto que l’on cherche.

Conclusion :

Pour Importer sa Muscle Car, mieux vaut se préparer. L’opération a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Alors commencez par être sûr du modèle, qu’il soit récent ou ancien, de ses specs et de l’aspect voulu avant de commencer.
Mais au bout, vous aurez une auto singulière, pas forcément parfaite pour le Turini (quoi qu’on a bien mis une Viper dans le Vercors) mais qui vous donnera la banane !

 

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Pour Ou Contre : Importer sa Muscle Car”

  1. J’ai un ami, fan de Muscle cars, qui préfère dégoter une auto immatriculée par Ford France plutôt que d’importer une Stang des US. Pourquoi ?
    > Les versions françaises sont souvent mieux équipés, moins kilométrées et mieux entretenues
    Les ricains ne sont pas fous, ils préfèrent venir chez nous pour trouver la perle rare plutôt que de se faire avoir par une belle loin qui est loin d’être belle de près…

  2. L’homologation sur une ancienne est mission impossible… et fort heureusement inutile pour une auto de plus de 30 ans. La carte grise « collection » délivrée par la FFVE permet de s’en affranchir. Donc, pour moi, tout ce qui est dit concernant le cout de l’homologation ne concerne que des autos « récentes ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.