Automobiles sur les Champs 14

Artcurial signe un bon résultat avec sa vente Automobiles sur les Champs 14

Il n’y a pas que les ventes lors des grands événements au calendrier de la maison parisienne. Ce dimanche c’était la vente Automobiles sur les Champs. Voici les résultats.

La vente Automobiles sur les Champs 14

Pour cette vente dans ses murs, la maison parisienne proposait 78 lots aux enchères. Bertrand est allé voir l’expo pour nous, et encore une fois c’était un formidable coffre à jouet qu’i s’était ouvert. Finalement c’est Pierre Novikoff qui s’est chargé de la vente hier après-midi. 78 Lots étaient proposés et 48 sont vendus pour un total de 4.390.732 €.

Les stars de la vente

La 300 SL reste une valeur sure

On sait que les Mercedes 300 SL se vendent à de gros prix et il n’était pas étonnant de voir l’auto proposée lors d’Automobiles sur les Champs 14 estimée entre 900.000 et 1.1 million d’euros. Sachant que la voiture a été celle du Roi du Maroc Hassan II et que c’est un des premiers roadsters produits. Finalement l’auto se vend pour 953.600 €.

Les Facel ont du succès

On trouvait 4 Facel proposées à la vente dans le catalogue Automobiles sur les Champs 14. Les résultats sont bon pour ces autos provenant d’une seule et même collection !

  • Une Hk500 de 1961 avec freins à disques, vendue 89.400 € pour une estimation entre 90 et 130.000 €
  • Une Facel II remise en état récemment, estimée entre 180 et 280.000 € qui s’envole à 274.200 €
  • La Facel III Cabriolet de 1964, estimée entre 35 et 50.000 € se vend 81.100 € !
  • Enfin la version coupé 4 places, estimée entre 25 et 40.000 € monte jusque 45.296 €

A noter que la vente proposera aussi une Facellia et une FV4 mais aucune des deux ne se vend.

Quelques insolites

On commence avec une des motos, puisque c’est une Maserati de 1955. Basée sur une conception DKW, cette 124 Tipo T2 était estimée entre 12 et 16.000 € et dépasse légèrement cette estimation à 16.688 €.
La Rolls à la française était également présente : une Delaunay Belleville. Une auto de 1911, estimée entre 90 et 120.000 € mais qui ne se vend pas. Les amateurs de voiture d’avant guerre de ce calibre restent rares.

On retrouve également une Cox ! En fait c’est surtout l’ancienne auto de Sylvie Vartan. Estimée entre 15 et 25.000 € elle est vendue pour 29.800 €.
Enfin on retrouvait un Jeep Grand Wagoneer aux enchères. Estimé entre 70 et 90.000 €, sur le fait que c’est un futur collector, l’argument spéculatif ne suffit pas à lui trouver un nouveau propriétaire.

Les belles sportives ont bien marché

La vente Automobiles sur les Champs 14 proposait beaucoup de belles sportives. On avait retenu trois italiennes :

  • Une Ferrari 365 GT 2+2 estimée entre 200 et 250.000 € mais qui ne se vend pas
  • Une Lamborghini Diablo SV avec la même estimation qui atteint 250.320 €
  • Et une Maserati Ghibli 4.9 litres SS qui bien que présente à l’exposition ne l’est pas dans les résultats.

On avait également noté trois allemandes. Une youngtimer, et deux anciennes pour contrebalancer :

  • La Young, une Mercedes 190 E 2.5-16 Evo 2 de 1990 estimée 130 et 180.000 € part pour 131.120 €
  • Une BMW 328 Roadster, estimée entre 550 et 750.000 € qui atteint les 596.000 €
  • Enfin, une BMW 327/28, plus confortable mais avec le même moteur estimée entre 220 et 260.000 € qui ne se vend pas

Les trois anglaises qu’on vous présentait étaient elles plus abordables.

  • La belle Triumph Tr3A restaurée était estimée entre 35 er 50.000 € et s’adjuge pour 34.568 €
  • La TR6 à carburateurs estimée entre 20 et 30.000 € reste une bonne affaire à 18.560 €
  • Enfin l’Austin Healey Sprite en parfait état se vend 14.304 € pour une estimation comprise entre 15 et 25.000 €

Et les françaises ?

De belles françaises étaient présentées lors d’Automobiles sur les Champs 14. On avait pas tout retenu, mais en dehors des Facel il y avait quand même du beau monde.

Côté anciennes avec ascendant luxe, on retrouveait une Salmson S4-E de 1950 estimée entre 60 et 80.000 € qui ne se vend pas. La DS 19 Cabriolet Palm Beach, signée Chapron, était elle estimée entre 180 et 260.000 €. Les prix semblent se calmer sur ces modèles, bien que Palm Beach, elle reste à 174.000 €… ce qui reste énorme pour une DS !

Cote à cote on retrouvait deux Françaises avec des V6 Maserati. La SM injection de 1973 estimée entre 60 et 80.000 € ne se vend pas (le prix était très haut). L’autre était une Ligier JS2 de 1974, patinée mais restaurée mécaniquement, estimée entre 70 et 90.000 € adjugée pour 81.056 €.

Pour terminer on avait noté quelques youngtimers énervées. Une Super 5 GT Turbo estimée entre 15 et 20.000 € se vend 14.900 € et un Spider estimé entre 35 et 50.000 € atteint 38.144 €. Enfin une 205 GTI, qui commence à s’habituer aux salles des ventes, part pour 16.688 €.

Conclusion :

Jolie vente dans l’ensemble. Certains concurrents avec des plateaux équivalents n’arrivent pas forcément à atteindre ce taux de voitures vendues. Le carnet d’adresse d’Artcurial joue certainement !

Vous retrouvez les résultats complets ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !
bertrand
photographe/reporter à News d'Anciennes
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.