Une Bugatti en cours de restauration par la Carrosserie H.H

Quand les marques s’allient aux Pros de la voiture ancienne : Würth partenaire d’Hubert Haberbusch

Les grandes marques du milieu automobile, que ce soit les équipementiers, les fabricants de peintures ou de matériel étaient jusqu’à présents fiers de leurs partenariats avec les constructeurs. Depuis quelques temps, le milieu de l’auto ancienne est également une belle vitrine. Et les plus renommés des artisans sont désormais les portes drapeaux de belles marques. Ainsi il y a quelques jours, c’est Würth qui est devenu partenaire d’Hubert Haberbusch, le maître carrossier alsacien.

Würth s’attaque aux anciennes

Si vous connaissez l’automobile, la marque ne vous est pas inconnue. Elle propose de multiples produits pour le monde de l’auto, allant de la boulonnerie aux étagères de stockage (plus d’exemples de produits Würth ici). On connaissait le logo sur la carrosserie de voitures de courses, notamment sur des Ford Capri Zackspeed qu’on peut voir à l’AvD Oldtimer Grand Prix par exemple. Mais c’était alors des décos d’époque.

Désormais la marque veut se faire un nom dans le milieu. Quoi de mieux pour cela que de s’allier à un grand nom du monde des anciennes ?

Hubert Haberbusch, un carrossier reconnu

Hubert Haberbusch a fondé H.H Services en 1976 à Bischwiller avant de déménager à Strasbourg. C’est de la carrosserie “à l’ancienne” et pour les anciennes dont on parle ici. Du formage, de la soudure, de la belle peinture, bref un travail très professionnel qui permet à l’entreprise de grossir. Les travaux vont des populaires aux autos les plus prestigieuses. Ainsi H.H Services se forge une belle clientèle et travaille sur des Bugatti, des Jaguar et autres Mercedes. En plus sa situation au carrefour de l’Europe permet d’attirer une clientèle française, luxembourgeoise, allemande ou suisse.

La reconnaissance est aussi institutionnelle : la Carrosserie H.H est Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2007, reconnue Trésor Vivant de l’Artisanat depuis 2016 et Maître d’Art (distinction du ministère de la culture) depuis la fin 2017.

La Carrosserie H.H travaille également sur la transmission du savoir-faire, notamment au sein d’une commission spéciale de la FFVE dont Hubert Haberbush a été un administrateur du collège professionnel. Ainsi en plus des quatre salariés, ce sont deux stagiaires et deux apprentis qui travaillent sur les anciennes.

L’auto ancienne comme vecteur de communication ?

C’est de plus en plus fréquent. La Carrosserie H.H est souvent mise en avant par Glasurit, fabricant de peintures par exemple. Mais les exemples sont nombreux. Et c’est en fait très logique.

Quand un carrossier “classique” exercera son métier en refaisant la peinture d’une C3 qui a eu sa portière enfoncée, ce sera difficile de communiquer dessus. Mais pour les anciennes, la portée est toute autre. C’est bien plus facile et intéressant de traiter du formage d’un garde boue sur une Bugatti Type 30 et de sa peinture. En plus, la voiture servira par la suite de vitrine à l’artisan !

Le phénomène n’en est qu’à ses débuts. Et ce n’est pas une mauvaise chose car en plus de la visibilité pour la marque, c’est une vraie reconnaissance du travail du pro, et souvent une aide matérielle appréciable.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.