Variété et beautés pour la vente Artcurial Automobiles sur les Champs 12

A la fin de la semaine, le haut des Champs Elysées ressemblera à un catalogue de jouets. Artcurial y tiendra sa vente Automobiles sur les Champs 12 avec des autos pour tous les goûts et certaines qui méritent qu’on s’y intéresse vraiment.

La vente Automobiles sur les Champs 12

Direction Paris ce week-end pour les amateurs. La vente Automobiles sur les Champs 12 présentera 86 lots. On reconnaît que c’est assez peu pour Artcurial, mais n’oublions pas que la maison parisienne organise plusieurs ventes majeures d’ici peu de temps.
Celle-ci aura lieu ce dimanche 8 Avril à partir de 16h. Les autos et scooters seront visibles le samedi de 11h à 18h et le dimanche de 11h à la vente.

Les stars de la vente

La grosse estimation

Elle est en couverture du catalogue et c’est la voiture qui a la plus grosse estimation. Cette Ferrari F40 de 1989 a été bichonnée durant toute sa vie par des spécialistes français de la marque. Chose la plus étonnante, on trouve maintenant des F40 en dessous du million, celle-ci est ainsi estimée entre 750 et 850.000 €. A moins que la vente ne s’envole…


Une belle collection de Scooters Italiens

La vente Automobiles sur les Champs 12 proposera une belle série de scooters italiens. Ils sont 17 et viennent tous de la même collection. Les états oscillent entre le parfaitement restauré et le très bon état pour ces deux roues des années 1950. Lambretta et Vespa composent la majeure partie de ces lots estimés pour la plupart entre 3500 et 6000 €.

Une collection de Renault Sport… et une Alpine

Dans ces trois autos, la Megane RS 26R est peut-être recherchée mais elle fait pâle figure (estimée entre 35 et 50.000 € tout de même). Le Spider est déjà beaucoup plus intéressant, il est estimé entre 40 et 60.000 €, heureusement qu’il est en parfait état.

Par contre, on reste dubitatif quand à la présence de la 34e Alpine A110 Première Edition. Estimée entre 60 et 80.000 €, à première vue et sans avoir de précision sur le pourquoi de cette remise en vente si rapide, on peut s’interroger sur la démarche.

Quelques beautés d’avant guerre

Pas d’insolite dans cette vente relativement réduite. Automobiles sur les Champs 12 proposera par contre quelques avant guerre et deux sont particulièrement remarquables. La première est française, c’est une Bugatti Type 43 Torpedo Grand Sport de 1927, une auto… controversée. En effet, elle a été construite de beaucoup d’éléments, d’origine Bugatti mais pas tous de la même auto. C’est une auto qui est estimée bien en deçà de la côte du modèle (faites x3) entre 500 et 800.000 €. Espérons que le futur propriétaire, s’il y en a un, sera honnête sur son histoire. Elle est détaillée par Arcturial ici.

La seconde est une Alfa Romeo 6C 2500 SS Spider dont la carrosserie élégante n’est pas d’origine. C’est une robe qui s’inspire des 2.5 litres de course de l’époque, mais l’auto était à l’origine un coupé. De même le moteur provient d’une 6C “Pescara”, il est donc plutôt performant. Cette belle est estimée entre 200 et 300.000 €.

Des italiennes originales et des PMA à gros cube

 

Pour son catalogue d’Automobiles sur les Champs 12, Artcurial a su attirer des autos de gros calibre, des stars des enchères comme sont les Porsche 911, les Ferrari 512 TR, Jaguar XK ou une DB6 Volante (estim. 600 à 750.000 € pour info).

Mais on se concentrera sur quelques italiennes un peu moins en vue. On ne dit pas qu’elles sont bradées, mais elles sont au moins originales. Ainsi, on retrouvera :
– Une Ferrari 400i de 1982, une première main à 21.000 km en parfait état et estimée du coup un peu au dessus des autres, entre 65 et 85.000 €
– Une Dino 308 GT4, la Ferrari par Bertone, matching tout ce qu’il faut, estimée entre 70 et 90.000 €
– Une Mondial 3.2 litres Cabriolet, sans réserve, estimée entre 40 et 60.000 €
– Une Lambo presque 4 places, une Espada S2 de 1970, estimée entre 100 et 140.000 €
– Une Lamborare, une Urraco P250S, estimée entre 80 et 100.000 €

Du côté de Stuttgart, on retrouve trois Porsche 928 GTS. La grise est une GTS classique, mais différente de celle qu’on a essayé dans cet article, puisqu’elle reçoit une boîte manuelle. Elle est estimée entre 35 et 55.000 €.
La seconde est le fruit d’une collaboration entre le créateur Pascal Morabito et Porsche France. Elle se distingue par ses feux teintés et l’intérieur en cuir avec des inserts d’alu bien sentis. Elle est estimée entre 55 et 70.000 €.
La troisième enfin est estimée entre 30 et 50.000 €. C’est la version ultime de la GTS la Clubsport, qui a couru en endurance. Dommage elle n’a pas conservé son moteur et sa boîte d’origine.

Les françaises : pour tous les goûts

Si vous aimez les autos françaises, la vente Automobiles sur les Champs 12 en propose de belles. Pour les amateurs de sports mécaniques et de petites cylindres, on retrouve une D.B HBR5 ex Tour de France 1958 et 1959. Si la carrosserie ne semble pas d’origine, c’est une belle auto éligible à de nombreux événements et estimée entre 50 et 70.000 €.
Dans le même genre en beaucoup plus récent, une Renault 5 Turbo Gr IV de 1983, préparée et entretenue avec soin mais estimée quand même entre 130 et 180.000 € !

En bel état, performante et originale, on retrouve une Simca 1200 S. Une auto sympa et toujours appréciée estimée entre 20 et 30.000 €, sans réserve !

Moins performante en vitesse, mais bien plus dans le cœur des gens, une Mehari est inscrite à la vente. C’est une version 4 places ce qui justifie en partie l’estimation située entre 12 et 18.000 €. Plus utilitaire, une Traction Fourgonnette de 1953 estimée entre 25 et 35.000 €. Enfin chez Citroën, on retrouvera aussi une DS Cabriolet, comme dans beaucoup de ventes actuellement. Ici c’est une 21 Cabriolet d’usine, estimée entre 130 et 200.000 €.

Une affaire ?

En jetant un coup d’œil au catalogue, que vous pouvez voir ici, pas facile d’identifier une bonne affaire. Les résultats nous diront peut-être le contraire…



Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Variété et beautés pour la vente Artcurial Automobiles sur les Champs 12”

  1. Assez dubitatif sur la démarche du vendeur de l’Alpine : il est clairement question de prendre un gros billet en revendant une voiture que beaucoup de monde attend. Une fois les frais payés il ne devrait pas rester grand chose au vendeur.
    Après je suis agréablement surpris par les estimations des Ferrari : on dirait que les prix redescendent un peu (enfin un peu !)

Laisser un commentaire