2017 dans le rétro de Bertrand, Spleeeeendide !

La fin de l’année est proche est c’est le moment de faire le bilan, et cette année il est encore plus que positif ! Du coup quand notre rédacteur en chef  m’a demandé d’en choisir un, ce fut un crève-cœur, comme de choisir, une auto, une rencontre et sans parler du choix d’une photo ! Mais enfin, j’suis photographe j’en ai fait des centaines, snif, enfin j’ai tranché !

Mon événement de l’année 2017 :  le VW National de Thenay !

Bien sûr j’ai également plus qu’aimé les Grandes Heures de l’Automobile, le Grand Prix de France Historique ou encore le départ du Tour Auto, sans parler de Chantilly Art et Elégance et so, plateau de Ferrari. Mais j’ai vraiment pris du bon temps lors de ce VW National de Thenay, situé sur un merveilleux site du circuit du Val de Loire, avec une ambiance de dingue. Bien sûr, je suis un grand fan de Cox et de Combi, je fus donc dans mon élément. Pour une première de cet événement, ce fut une véritable réussite, vivement juillet 2018, pour la seconde édition !

Ma voiture de 2017 : La Ferrari 250 GT SWB “Breadvan”.

Cette Ferrari 250 GT fait partis de mes fantasmes ! Déjà avoir Ferrari et camionnette, dans un même nom, c’est juste énorme. Pour les anglophobe, breadvan se traduit par “camion à pain” ! L’histoire dit qu’en 1961, ce serai un journaliste anglais lui donna ce petit surnom, certes peu flatteur. Il est vrai qu’avec son design peu commun des canons de la Scuderia, nez plat et arrière ressemblant à un break, cette auto ne fut pas super bien accueillie à sa sortie.

Sa motorisation était identique à la 250 GT normale, un V12 de 292cv, monté dans une auto poids plume de 935kg. Mais ses résultats en compétitions ne furent guère à la hauteur des espérances. L’année 1961, elle remportat une seconde place au Tour de France aux mains de Olivier Gendebien. En novembre 61, on la retrouve sur l’anneau de Montlhéry, avec une honorable deuxième place aux Milles kilomètres de Paris, avec cette fois Maurice Trintignant aux manettes ! Ce Breadvan courut également en 1962 l’épreuve reine du Mans, ou elle abandonna à la quatrième heure sur problèmes de boite de vitesse.

C’est le seul exemplaire construit, et c’est à Chantilly que j’ai eu la chance de pouvoir l’admirer au sein du superbe plateau Ferrari qui commémorait les 70 ans de la marque.

Ma photo préférée de 2017, La Lola T70.

Je ne reviendrai pas sur la complexité de la chose, mais je dirais la Lola T70 lors du Grand Prix de France Historique sur le circuit de Magny-Cours. Une autre de mes autos préférées !

Ma rencontre de l’année… Igor “l’esthète” Biétry.

Bah là aussi pas facile ! J’ai rencontré tellement de personne sympathique, comme notre copain Arnaud Bachelard qui est dans l’organisation des Grandes Heures. Ou même François Allain et sa gentillesse légendaire. Mais j’avoue que le gars Igor est un personnage à part !

C’est tout d’abord le speaker attitré de Montlhéry, c’est lui qui donne de la voix lors de pratiquement tous les événements, comme le Vintage Revival, L’Autodrome Market ou l’Autodrome Heritage Festival. A tel point qu’Igor surnomme l’anneau son Précieux ou même sa Maison, c’est vous dire lce que Monthlé’ représente pour lui. L’Igor fait toute fois que quelques infidélités à son cher anneau, comme pour le Grand Prix de France Historique ou le superbe Motor and Soul en septembre.

Mais Igor n’est pas qu’une voix mais aussi un cerveau et juste un puits de science niveau bagnoles, capable en trois phrases et un micro de vous expliquer la différence entre une Bugatti Type 51 et un Type 35 ! L’homme à la casquette façon Brian Johnson est multi cartes, speaker, patron d’une agence de communication, journaliste et même homme de télévision avec son émission “La balade D’Igor”.
Cette ballade possède déjà deux saisons et le principe est simple, l’auteur nous fait découvrir le patrimoine mécanique Français. C’est juste un peu dommage que la série passe sur une petite chaîne, car au vu de la qualité une plus grande audience sera amplement méritée. Cette balade se fait à bord de la célèbre Lucie, une superbe Citroën C4 datant des années trente.

C’est toujours un régale et un plaisir de retrouver Igor, jamais avare d’une histoire, d’une anecdote, voir d’un conseil ou même un petit compliment ! Monsieur Igor vous êtes un grand bonhomme et on se retrouve vite dans votre Précieux !

Voilà en quelques mots et images, ma déjà troisième année passée avec News d’Anciennes. J’aurais pu encore mettre des centaines de photos, des dizaines de rencontres, tellement cette année fut intense et riche. Mais rassurez-vous on a déjà une bonne partie des événements de 2018 et croyez-moi, on ne va pas chômer !

Passez tous de très bonnes fêtes et à très bientôt !

 

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

5 commentaires sur “2017 dans le rétro de Bertrand, Spleeeeendide !”

Laisser un commentaire