Leclère Satisfait de sa vente d’Octobre à Drouot

Ce dimanche la maison de vente Leclère tenait sa quatrième vente de véhicules à Drouot. Un beau succès pour une jeune maison et une belle expo… un peu humide.

C’est Maxime Lepissier qui donne son ressenti :

“On est très satisfaits de la vente. Même si on est à 50% de lots vendus, c’est un résultat encourageant. On développe notre réseau et on s’installe bien à Drouot. La pluie durant les deux jours d’exposition n’a pas aidé mais au total on est sur une bonne vente. Notre principale satisfaction, c’est la Renault 5 Turbo, si on doit retenir une déception, c’est certainement la Ferrari 308 Gr IV.”

De notre côté, Bertrand est passé entre les gouttes. Dans ce catalogue avait noté certains lots à suivre :

Ça coince pour les belles anciennes de prestige

On avait mis en avant trois autos pour cette vente Leclère d’Octobre. Trois belles qui n’ont pas forcément rencontré leur public. La Porsche 356 SC est ainsi la seule à se vendre. Estimée entre 70 et 90.000 €, elle atteint un beau 84.000 €.
La Lamborghini Urraco P250S ne rencontre pas le succès. Comme celles d’Aguttes en Septembre, elle ne se vend pas. Elle était estimée entre 110 et 130.000 €.
Enfin la Lotus Elite ne pars pas non plus. Déjà invendue à Avignon, cette auto estimée entre 90 et 110.000 € reste disponible. Mais à ce prix, il se pourrait que ça traîne…


De belles ventes dans les autos de compétition

Dans cette vente Leclère d’Octobre plusieurs autos étaient prêtes pour le sport. Le vrai. La compet’ !

La Renault 5 Turbo en version compétition client Cévennes de 1982 était bien en vue. Avec ses couleurs datant de 1986 elle était estimée entre 140.000 et 220.000 €. Une fourchette large dans laquelle elle se place en atteignant 170.000 € sous le marteau.
On trouvait aussi la Peugeot 203 qu’on a pu voir au Tour Auto 2016, préparée pour la course et estimée entre 14 et 18.000 € elle ne se vend pas.

Côté allemand, une Mercedes 450 SLC prête pour les rallyes était présentée avec une estimation entre 35 et 40.000 €. Elle ne se vend pas.
Comme l’a dit Maxime, la Ferrari 308 GTB Groupe 4, dont on parle ici était un gros lot mais ne se vend pas. Elle était estimée entre 170 et 220.000 €.
Enfin la magnifique AC Aceca de 1956. Monté avec un 6 cylindres de Ford Zéphyr c’est une auto prête notamment pour le Tour Auto. Estimée entre 110 et 140.000 € elle s’arrête juste en dessous à 138.000 €.

Une sur deux pour les ancêtres aussi

La vente Leclère proposera aussi deux autos pour ceux qui aiment les très vieilles autos.
La petite Peugeot 190 S de 1928 estimée entre 6 et 9.000 € ne part pas. Par contre la mythique Ford T estimée entre 15 et 20.000 € atteint 18.000 € sous le marteau.


Un catalogue varié donc

Dans le reste du catalogue Leclère à Drouot on avait noté une Alfa Romeo Giulia GT 1300 Junior. Un exemplaire estimée entre 30 et 35.000 € et qui part à cette estimation haute. Le Bertone a décidément la côte !
Plus colorée, on trouvait une Lancia Beta Montecarlo. Avec une couleur originale, elle était estimée entre 12 et 16.000 € mais ne se vend pas.

Enfin, dernier lot qui nous avait marqué, une Honda Z600 de 1972. Estimée entre 7500 et 9500 € elle est adjugée à 8600 €.

Tous les résultats sont à voir ici.



Beaucoup de photos dans notre galerie FlickR ici, et en voici d’autres :

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire