Hommage à Bugatti lors du Concours d’Élégance du Luxembourg 2017

Le 26 et 27 Août dernier se tenait le Concours d’Élégance du Luxembourg 2017 organisé par l’association « Make a Wish ». Depuis plusieurs années maintenant, situé dans la ville de Mondorf-Les-Bains, cet événement assez quantitatif mais très qualitatif est l’un des (voir le) plus gros événement du petit pays européen, comptant, bien qu’il n’en a pas l’air, beaucoup de passionnés et collectionneurs de voitures anciennes ! Voyagez le temps d’un article au pays de la finance pour voir les quelques pépites automobiles qui s’y cachent.

Pour cette édition, le Concours d’Élégance du Luxembourg 2017 a voulu rendre hommage à un pionnier de l’automobile française, devenu légende de par ses chefs d’œuvres roulants, je veux bien sûr parler d’Ettore Bugatti et de sa marque éponyme. Pour l’occasion, le club Bugatti a fait le déplacement avec pas moins d’une quinzaine de voitures datant toutes de la première moitié du 20ème siècle. Le clou de cette exposition fut les trois Bugatti Type 41 Packard (1926), Weymann (1929) et Esders (1932) accompagnées par une élégante Bugatti Type 57 SC Atalante de 1937. Pouvoir admirer ce genre de palace sur roues n’est que très rare lors de ce type d’événements, et l’on reste souvent scotchés par la beauté et la finesse de ces automobiles d’autrefois. Le reste de l’exposition été garni par des voitures en majeure partie carrossées, plus orientées sur l’automobile familiale que le côté sportif de la marque, malgré la présence d’une Bugatti Type 35, d’une Bugatti Type 51 et d’une rarissime Bugatti Type 13 de 1924 !

La deuxième grosse exposition de ce concours d’élégance Luxembourgeois fut celle réservée à l’un des plus prestigieux constructeurs italiens, Lamborghini. 7 voitures emblématiques furent admirables au beau milieu des magnifiques jardins du parc thermal du domaine de Mondorf, dont parmi elles, une somptueuse Lamborghini Miura P400 S habillée d’une teinte extrêmement rare, dénommée Rosso Granata. La mythique Lamborghini Countach des années 80 était de la partie dans sa version LP 5000 S, un régal visuel ! Ajoutez une Espada dans un état irréprochable, une Jalpa, deux Diablos et une Gallardo pour les plus récentes, et vous avez là une belle line up tout droit sortie des usines de Sant’Agata Bolognese. Pour couronner le tout, et pour l’aspect historique de l’exposition, un huitième véhicule était présent, mais avec sous son capot un moteur diesel ! En effet, un tracteur Lamborghini, qui donnait vraiment l’impression d’avoir fini ses labours une heure plus tôt, trônait aux côtés de ses successeurs.

En ce qui concerne le reste des voitures présentes pour ce 5ème concours d’élégance Luxembourgeois, le gros des autos participants à ce dernier furent des voitures datant des années 50-60, accompagnés par une petite collection de Mercedes-Benz des années 40-50 ainsi que des voitures de la poste luxembourgeoise, arborant l’ancien logo de l’entreprise. L’ambiance très conviviale du Concours d’Élégance du Luxembourg 2017 est assurée avec quelques petits stands d’artisans indépendants tous liés par la même passion, l’automobile, proposant leurs peintures ou autres créations pour décorer sa maison.

En somme, ce concours d’élégance très récent se veut très intéressant. C’est sûr, les jardins du parc thermal de Mondorf ne sont pas les rives de Pebble Beach, mais le parc automobile présent se veut très qualitatif. Comme quoi, la passion automobile est bien présente partout et les luxembourgeois ne sont pas les derniers à le prouver !

Vous aimez ? Partagez !

Gaëtan on BloggerGaëtan on EmailGaëtan on FacebookGaëtan on FlickrGaëtan on InstagramGaëtan on TwitterGaëtan on Youtube
Gaëtan
Rédacteur-Photographe à News d'Anciennes

Jeune passionné d’automobile d’époque mais pas que, Gaëtan vous livre sa vision des anciennes à travers ses clichés. Propriétaire d’une BMW E30 de 1988, il aime se pavaner dans son coupé noir la dimanche après-midi façon 80’s.


Laisser un commentaire