La Bourse-Expo des Pistons Guéménéens était une vraie réussite

Huit jours après de la Grand-messe de Lohéac, qu’on vous propose de découvrir ici était organisée la Bourse-Expo des Pistons Guéménéens. Et ils ont bien tiré bien leur épingle du jeu, pour cette nouvelle édition bourse/expo.

J’avais promis en juillet 2016, revenir à Guéméné Penfao… alors, me voici donc en leur compagnie et j’avoue avoir passé une très bonne matinée. La journée bourse est plutôt bien achalandée et l’expo s’étoffe d’heure en heure avec de très beaux véhicules.


Cette fois, nous sommes sur le site de la salle des fêtes. La visite s’effectue donc en intérieur, comme en extérieur. Plusieurs stands en toutes petites pièces détachées d’occasions, qui affairent les chineurs dans leurs recherches, favorisant par la même l’attrait au commerce.

Des professionnels sont en place également et notamment un habitué Décapnet que l’on retrouve très souvent dans la région et qui comme son nom l’indique est spécialisé dans le décapage. Il peut exploiter ses différentes gommes minérales 100% naturelles, en grains adaptés à toutes les surfaces à traiter. Le résultat est saisissant… une bonne adresse pour les restaurations en cours.

Les pièces fragiles et les documents papiers se retrouvent évidemment en intérieur. Plusieurs spécialistes en jouets et miniatures. Celui-ci, Daniel Lardon, est même venu des Charentes. J’ai échangé quelques mots au stand MCP (Daniel Lardon). Ses créations et transformations s’effectuent à partir de modèles courants au 1/43 ème, pour réaliser des véhicules de commerce (marché) et des attelages sur plateau, avec des thématiques très variées.


Les américaines se remarquent

Remarquant un bel alignement d’américaines, j’en profite pour m’instruire un peu plus sur le sujet. Le parc de la Bourse-Expo des Pistons Guéménéens s’étoffe d’heure en heure avec l’arrivée de très belles carrosseries, effectivement. Quelques extravagantes et magnifiques américaines se remarquent parmi nos charmantes populaires. Buick Le Sabre 1960, Chevrolet Bel air 283 de 1955, puis la Cadillac Fleetwood 59, de notre couple mythique de septuagénaires. Madame profite de la matinée ensoleillée pour tricoter sur l’immense banquette de cuir… c’est un rituel. Monsieur chine et Madame tricote…

Un peu plus loin, toujours des US en très grandes formes. Une rondouillarde Chevrolet Fleetmaster de 47 d’où rien ne manque en accessoires de l’époque. Encore une « fifties », ce coupé Studbaker « Le Champion Starlight » dite « Bullet Nose (Nez de Balle). Une carrosserie très originale qui attire l’œil immédiatement, ses vitres courbées, son avant, accompagnés d’un propriétaire au look de l’époque. On ne peut pas s’empêcher de faire plusieurs fois le tour…. Et plus près de nous, cette Mustang Mach1 (71) ne laisse personne indifférent, comme toutes ses compatriotes présentées dans les expos de la région.

Les européennes évidemment présentes en nombre

Nos européennes, présentes, sont tout aussi intéressantes. Dès l’ouverture de l’expo, avec notamment nos populaires et autres coupés sympathiques. Quelques alléchantes, telles que ces trois Floride Caravelle, deux clinquantes Renault 8 et Juva, Porsche 911 (82), Citroën DS, et une Panhard 24 BT dans un nectar… je craque fort pour celle-ci.

Rien à jeter, ici, et ce n’est surement pas, malgré sa rapide visite, cette anglaise qui me démentira. Jaguar 3.8L S-type et l’on reconnaîtra sans soucis, la passion de sa charmante propriétaire, pour les fauves… Il fallait juste être là au bon moment, pour l’admirer cette “Jag”.

Une 203 avec une immat pas banale

Fauve et populaire, une lionne celle-ci et de l’Aube. C’est bien volontaire, cette parenthèse accordée à la marque du lion, aujourd’hui. Un cabriolet 403 beige et intérieur bordeaux et une 404 couleur métal et intérieur cuir fauve, au fond du parc, ont bien de quoi faire tourner les têtes. Mais… cette 203 berline immatriculée dans l’Aube, m’a tout de suite interpellé et des informations me parurent utiles à obtenir. Un n°10 dans le 44, ça aurait déjà interrogé notre rédacteur en chef Troyen, Benjamin. Autant que je m’y intéresse avant ses interrogations…

L’histoire est somme toute simple. Son propriétaire est un sympathique Troyen, exilé pour diverses raisons, dans notre département. Berline aux nombreux « robri », une galerie. Visiblement bien entretenue, notre passionné la bichonne. Juste un p’tit bémol côté antibrouillards… Dans mon entretien, j’ai bien saisit l’intérêt du propriétaire, porté sur sa région natale… et si j’ai bien compris, la belle risque bien, un jour, de retrouver la région du Chaource.


On termine par les deux roues de la Bourse-Expo des Pistons Guéménéens

Parmi les jolies motos, deux « side-car » se démarquent du lot. Un Moto Guzzi California style « Policia » et son panier rétro, puis ce Yamaha XT 600 Ténéré signé JC Olivier. Vers les autres anciennes, également, Honda 750 four, BMW R100, une Goldwing  Honda etc…

En bref, une Bourse-Expo des Pistons Guéménéens dominicale, riche en belles carrosseries et en exposants spécialisés, qui méritait bien notre visite. L’après midi,  les promesses météo ont du contribuer à faire venir de très belles, encore. Il faudra bien songer la prochaine fois, y rester la journée, d’autant que les grillades… bref, et pourquoi pas en profiter pour sortir (enfin) la R8.

Vous aimez ? Partagez !

Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes

Jeune retraité, Marc avait du temps pour prendre des photos et aller à la rencontre des passionnés de l’ouest de la France, tant que sa Renault 8 est en restauration.

Il a rejoint News d’Anciennes au tout début 2016.


Laisser un commentaire