RM Sotheby’s fait de jolis scores à Hershey

Il y a quelques jours, en Pennsylvanie, avait lieu la vente RM Sotheby’s de Hershey. Une vente qui regroupait surtout des véhicules américains. Une touche d’exotisme en tout cas puisque beaucoup d’autos sont rare chez nous !

Au total RM Sotheby’s vend bien. Certes les gros prix ont eu du mal, mais globalement beaucoup de lots partent. Faisons le tour de ceux qu’on avait identifié.

Deux sur trois pour les millionnaires de la vente RM Sotheby’s de Hershey

Il y avait trois millionnaires potentielles pour ce catalogue. Toutes sortaient de la collection Thomas F Derro.

La  Pierce-Arrow Silver Arrow était une pièce à part. Estimée entre 2 et 3 millions de dollars elle atteint le prix de 2.310.000 $ sous le marteau !
La Duesenberg Model J Cabriolet de 1935 estimée entre 1.5 et 2 millions de dollars venait ensuite dans le classement des estimations. Carrossée par le belge d’Ietieren, c’est un modèle unique qui atteint 1.485.000 $ sous le marteau !
Par contre la Duesenberg Model J Town Car de 1932 carrossée par Kirchoff était estimée entre 700.000 et 1 million de dollars. Cela aurait été très fort d’atteindre le million et elle échoue à “seulement” 594.000 $ !

Les européennes partent, c’est le principal

Très peu d’européennes dans cette vente RM Sotheby’s de Hershey. On trouvait quand même une Isotta Fraschini Tipo 8A, la recréation de la Flying Star, une auto unique aujourd’hui disparue. Estimée entre 400.000 et 500.000 $ elle s’arrête à 302.500 $.

Autre italienne, la Ferrari 330 GT 2+2 Serie II de 1966. Estimée entre 200.000 et 250.000 $, elle part au milieu de l’estimation à 228.250 $.
Enfin une Jaguar Xk140 MC de 1955 avec une boîte Borg Warner à 5 rapports et des freins renforcés. Estimée entre 125.000 et 150.000 $ c’est à 138.200 $ qu’elle part.

Les américaines reines de la vente

On l’a dit la vente de RM Sotheby’s à Hershey mettait surtout en avant les américaines. En voici quelques autres exotiques, au moins chez nous !

Deus Cord 812 Supercharged étaient présentées. Le Phaeton Bleu, estimé entre 180.000 et 200.000 $ et grimpe jusque 211.500 tandis que le Cabriolet rouge, estimé entre 300.000 et 350.000 $ s’envole à 412.500 $ !

Dans le même genre, on trouvait trois Packard dans ce catalogue. La Super Eight “One Eighty Convertible Victoria”de 1941 carrossé par Darrin était estimée entre 350.000 et 425.000 $ et part à 407.000 $.
Suivaient deux Twelve. Une Sport Phaeton de 1935, une des 4 produites, estimée entre 475.000 et 575.000 $ se vend 495.000 $. La Twelve Coupé pour 2/4 était estimée entre 325.000 et 375.000 $ mais ne se vend pas.

Ensuite, deux Cadillac. La première est une berline V16 découvrable, de 1936 carrossée par Fleetwood. Une auto d’exception estimée entre 700.000 et 850.000 $ et partie à 715.000 $. L’autre était une Cadillac Serie 60 de 1941 estimée entre 45.000 et 55.000 $ mais qui n’arrive qu’à 36.300 $.

Enfin, on avait noté un hot-rod, forcément sur base Ford A, et équipé d’un V8 Oldsmobile. Estimé entre 60.000 et 90.000 $, là encore elle se vend mais bien en dessous de son estimation à 39.600 $.

Une belle vente au nombre d’autos vendues, sans pour atteindre des montants fous. En fait le déroulement normal d’une vente en 2017. Les résultats sont ici.

Photos : RM Sotheby’s

 

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire