A Greenwich, Bonhams déclinera le luxe automobile

Pour sa prochaine vente, Bonhams se rend aux USA. Direction le Connecticut et Greenwich à une poignée de kilomètres de New York. Autour du concours d’élégance, la maison de vente proposera un joli catalogue où le luxe et l’exclusivité règnent en maître.

Ce sont 90 autos et 25 lots d’automobilia que Bonhams proposera à Greenwich. Un gros catalogue, surtout qu’il ne recèle pas vraiment de fausse note. La vente aura lieu le 4 Juin 2017.

La France (et l’Italie) représentées par les Bugatti

Ce sont certains des lots les plus attendus. Trois autos, toutes avec de grosses estimations.

On commence avec les françaises. La plus ancienne des Bugatti proposées par Bonhams à Greenwich est une Type 49 de 1932, considérée comme la seule à revêtir cette carrosserie rouge signée Labourdette. Elle a été restaurée il y a peu et elle est juste magnifique. Elle est estimée entre 580 et 760.000 €.
L’autre est une Bugatti Type 57 « Sport Coupé » de 1937 avec une carrosserie d’usine unique. Belle auto, bien repeinte et qui possède un intérieur patiné. Elle est estimée entre 360 et 430.000 €.

La dernière est une Bugatti italienne, une EB110 de 1993. Cette supercar construite à 134 exemplaires était une auto d’exception, fabriquée avec les meilleures technologies. Cette EB110 en parfait état est estimée entre 450 et 630.000 €.

Les anglaises : des Jaguar en tout genre et autres beautés

Les trois sorties de grange

On commence avec les deux autos dans le plus mauvais état. Toutes deux ont été détenues par John Shuck, co-fondateur du Fairfield County Concours. En tout cas celles-ci ne sont pas dans un état concours. La XK120 de 1953 est estimée, avec un lot de pièces, entre 8.900 et 13.000 €.
La Jaguar Type E est certifiée et présentée comme un « projet de restauration ». Au moins oui… Malgré son sale état, la cote de l’auto fait que son estimation est comprise entre 27 et 36.000 €. De la folie…

Surtout quand on compare à la troisième sortie de grange. Une Série 1 Coupé de 1965, elle aussi en 4.2L et surtout complète ! Celle-ci est estimée entre 36.000 et 54.000 €.

Et les trois MkII

Bonhams présentera à Greenwich trois Jaguar MkII mais toutes différentes.

La première est une 3.4 litres de 1961, avec de nombreuses victoires de classe en concours d’élégance. L’auto est donc superbe et estimée entre 54 et 72.000 €.
La suivante est très particulière puisque c’est la recréation de « The Golden Jaguar », la MkII qui avait fait sensation au salon de New York 1960. Cette 3.8L de 1960 est particulière mais unique, et estimée entre 54.000 et 72.000 €.
La troisième est une 4.2L de 1962, celle-ci préparée pour le rallye des roues au moteur et estimée entre 36 et 54.000 €.



Quatre autres anglaises

Parmi les quatre autres anglaises que proposera Bonhams à Greenwich, on trouve deux Morgan. La première est une 4/4 Serie 1 de 1936, reconnaissable à sa calandre droite et plate. Une des toutes premières 4/4 produites, estimée entre 45.000 et 63.000 €.
La seconde est une Plus 4 de 1960, en superbe état, une magnifique classique estimée entre 31.000 et 40.000 €.

Plus haut de gamme, une Aston Martin DB4 Serie II de 1960, une des 351 produites, et encore Matching Numbers. Cette belle auto verte est estimée entre 310 et 360.000 €.
Enfin plus ancienne, une Bentley 3 Liter Tourer à quatre places, de 1925. Elle aussi est matching numbers, en superbe état et prête pour les plus grands événements. Son estimation est comprise entre 250.000 et 290.000 €.

Ferrari, 365 en série et autres beautés

Trois Ferrari 365 au programme

Étonnant mais ces autos, d’ordinaire confidentielles sont trois au catalogue. Il y a même deux Ferrari 365 GTC/4 de 1972 ! La bleue a 40.000 miles au compteur et est estimée entre 220.000 et 270.000 €, la rouge a 51.000 miles au compteur et elle est estimé entre 210.000 et 250.000 €.

La troisième est une 365 GTC 2+2 de 1968. Cette belle auto grise est en très bon état avec notamment une restauration moteur effectuée il y a 6 ans. La voiture est estimée entre 140.000 et 180.000 €.

Une « entrée de gamme » et une supercar pour terminer

En dehors des 365, on trouve une Dino 246 GTS de 1974. Cette auto a eu seulement deux propriétaires et a parcouru 30.000 miles. Dans un superbe état elle est estimée entre 250.000 et 310.000 €.
La supercar est une Ferrari F40, en spécifications européennes, qui a subi un gros entretien en Mai 2017 et qui se présente avec un prix estimé entre 780.000 et 870.000 €.

Quelques grosses américaines au programme

Une vente aux USA avec uniquement des autos européennes serait dommage. A Greenwich, Bonhams présentera aussi quelques autos américaines. On en a noté quatre avec luxe et grande taille au programme.

La première est une Stutz M Speedster à quatre places de 1929, carrossée par LeBaron. Avec un gros moteur sportif, une ligne unique et un entretien soigné, notamment en étant intégrée dans une collection célèbre, l’auto est estimée entre 240.000 et 310.000 €.
La seconde est une Chrysler CL Imperial berline découvrable carrossée par LeBaron. Elles ne furent que 49 dans ce cas, 12 avec ces jantes et c’est la seule survivante. Elle est estimée entre 200.000 et 230.000 €.
Ensuite on trouve une grosse Packard Eight Model 4-43 de 1928. Une grosse berline découvrable carrossée par Murphy. L’auto sort d’une restauration récente et elle est estimée entre 110.000 et 160.000 €.

Plus récente, une Cadillac Serie 75 Berline de 1937 avec un bon gros V8 et une restauration ancienne mais encore en bon état. Celle-ci est plus accessible avec une estimation entre 22.000 et 31.000 €.

L’intégralité du catalogue est visible en cliquant ici.

Photos : Bonhams


Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire