Catalogue d’exception pour Stanislas Machoïr aux 6h de Spa

La maison française Stanislas Machoïr propose depuis quelques années des ventes qui ne cessent de grimper en qualité. Pour la vente Stanislas Machoïr aux 6h de Spa, le catalogue est sublime et comporte plusieurs autos exceptionnelles. On vous propose de le découvrir ici.

La vente aura donc lieu en Belgique, sur le circuit de Spa Francorchamps, durant les 6h de Spa « modernes », la course du WEC. Rendez-vous donc le 5 Mai pour la vente. Comme la plupart des ventes aux enchères, elle ne présentera pas que des autos.
Les 20 premiers lots sont en effet composés d’affiches et d’œuvres d’art parmi lesquelles des tableaux d’artistes dont on vous a déjà parlé, Yann Penohuet ou Peter Klasen.

Cinq stars pour la vente Stanislas Machoïr aux 6h de Spa

Cinq autos sont vraiment à noter pour cette vente. On commence avec une 250 GTE un peu spéciale. C’est le prototype de l’auto, et elle a été la voiture personnelle d’Enzo Ferrari. Elle a gardé son nom de GTE mais le Commendatore avait fait monter dans l’auto un V12 de 4 litres tiré d’une Superamerica. Restaurée longuement elle se présente dans un état parfait. Elle est estimée entre 800.000 et 1 million d’euros.

Autre Ferrari présentée, une 330 GTO replica. Construite à partir d’une authentique Ferrari 330, cette auto exceptionnelle est presque correcte aux spécifications des autos d’époque. Le résultat est cette auto à la belle patine estimée entre 700.000 et 900.000 €.

Autre italienne d’exception qu’amènera Stanislas Machoïr aux 6h de Spa, une Alfa Romeo 6C 1500 de 1928 carrossée par Atcherley. L’auto présente une carrosserie rare qui a en plus l’avantage d’être dans son jus ! Elle est estimée entre 800.000 et 1 million d’euros.

Une voiture française et plus récente pour la suite. C’est une Venturi 600 LM de 1994. C’est une auto absolument unique, qui n’a connu qu’un seul pilote. A son palmarès, on notera des courses d’endurance à Spa, en Chine, au Japon. Mais surtout en 1995 la 600 LM pilotée par Basso et Pescarolo va remporter la prestigieuse course des 1000 km de Paris 1995. L’auto sera proposée avec une estimation comprise entre 800.000 et 1 million d’euros.

Enfin, une auto à la valeur plus basse, malgré le fait que ce soit une auto de star. C’est une petite Lotus Seven S4 de 1970. La voiture préférée de Françoise Sagan. Elle l’a gardé jusqu’en 1984 quand elle fut revendue à son propriétaire actuel. L’auto est estimée entre 80.000 et 100.000 €.

Du sport et du prestige pour les autres lots

Grosse dose de belles italiennes

En dehors de ces stars, quelques Ferrari sont au catalogue de la vente Stanislas Machoïr aux 6h de Spa. On notera notamment deux Testarossa. La première de 1987 est équipée de jantes à moyeux central et elle est en parfait état. Cela justifie son estimation située entre 130.000 et 150.000 €.
La seconde est de 1990, avec carnet d’entretien complet et un historique limpide, elle est estimée plus bas, entre 90.000 et 120.000 €.

Deux Lancia pour la suite, avec des années de différence mais un point commun : Zagato. La première est une classique Lancia Fulvia Zagato de 1967, une des 202 autos construites en Série 1. Une rareté qui est estimée entre 30.000 et 40.000 €.
La seconde est beaucoup plus récente, c’est une Lancia Hyena de 1993. Une rareté fabriquée à 24 exemplaires sur base de Lancia Delta. Ici le prix est estimé entre 250.000 et 280.000 €.

Ensuite deux Lamborghini. Pas de Diablo, Countach ou Miura, non ici c’est plus particulier. La première est une Urraco P250 de 1973, dans son jus, qui nécessitera une révision mais guère plus. Elle est estimée entre 70.000 et 80.000 €.
La seconde est une Epada P400. V12, 4 places, bref une auto atypique et sportive. Bien conservée, l’auto est estimée entre 90.000 et 120.000 €.

Les deux dernières sont totalement opposées dans leurs usages. La première est une Alfa Romeo Giulietta Sprint Veloce « Carrera Panamericana ». L’auto est une Giulietta achetée à Mexico et préparée pour la classique locale qu’elle a couru 4 fois entre 1996 et 2005. Véritable auto de sport avec son châssis tubulaire elle est prête pour la course et estimée entre 40.000 et 50.000 €.
La seconde est une Fiat 1100 Derby de 1950. C’est la version Coupé de l’auto, réalisée par Bertone. Intégralement restaurée, cette rareté est estimée entre 50.000 et 60.000 €.

Trois belles anglaises :

Une vente aux enchères sans Jaguar Type E n’existe presque plus. La vente Stanislas Machoïr aux 6h de Spa ne déroge pas à la règle et proposera un cabriolet de 1969. C’est donc une Série II équipée d’un 4.2 L. Cette auto n’est pas le modèle le plus recherché ce qui n’empêche pas son prix d’être estimé entre 90.000 et 110.000 €.

Autre Jaguar, une Xk140 Fixed Head Coupé SE Type C de 1955. Avec la culasse de la Type C, la puissance atteint 210 chevaux. Vendue avec toutes les options imaginables et en parfait état, elle est estimée entre 80.000 et 100.000 €.

Enfin, plus exotique, une Marco GT de 1984, équipée d’un V6 Ford, d’une boîte méca, elle se situe entre le sport et l’exotisme. Elle est estimée entre 40.000 et 50.000 €.

Le catalogue complet de la vente est à consulter en cliquant ici.

Photos : Etude de Stanislas Machoïr

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire