Aguttes ne vend pas sa pièce maîtresse mais signe un bon résultat à Brotteaux

Les deux derniers jours on vous dévoilait des résultats d’Osenat à Fontainebleau (ici pour la vente Perinet-Marquet, ici pour les autres collection). Voici maintenant les résultats de l’autre vente du week-end. Celle-ci était tenue par la maison Aguttes à Lyon Brotteaux.

Comme à chaque vente, Aguttes proposais de très nombreux lots d’automobilia. Un beau catalogue mais peu accessible des profanes. On se concentre donc sur les autos.

Très (tros) grosses estimations pour les stars italiennes…

La voiture avec la plus grosse estimation de la vente était une Ferrari F40. Française, entretenue avec soin en France, elle était estimée entre 850.000 et 1.050.000 €. Malheureusement ce genre de prix, en dehors de Retromobile, n’est pas facile. Du coup l’auto ne se vend pas…

Ensuite on retrouvait des sommes plus basses avec une Dino 246 GT de 1972. Estimée entre 260.000 et 320.000 € l’auto est adjugée pour 312.120 €, c’est le plus gros prix de la vente.
La Ferrari 365 GTC/4 de 1976 était elle estimée entre 240.000 et 280.000 € mais ne se vend pas.
La Testarossa 1989, estimée entre 70.000 et 90.000 € part finalement pour 102.120 €. Bonne surprise puisque des Testarossa à ce prix là restent parfois invendues !

Dernière italienne de cette vente Aguttes de Lyon Brotteaux, une Alfa Romeo Giulia Sprint GTA blanche de 1965. Estimée entre 250.000 et 350.000 €, sa rareté ne fait pas son succès, elle ne se vend pas !

Des qu’elles sont sportives, les françaises cartonnent !

Les deux Alpines A110 présentées à la vente cartonnent. La 1600 SC de 1973, restaurée l’an dernier était estimée entre 80.000 et 110.000 € et part à 108.120 €. L’autre était une 1600 S de 1971, estimée entre 90.000 et 120.000 € et elle est vendue 115.320 €.

La belle Salmson 2300 S Cabriolet carrossée par Chapron et vue récemment à Epoqu’Auto 2015 (reportage ici) était estimée entre 150.000 et 250.000 € ne se vend pas !

Trois Youngs sportives faisaient également partie du catalogue d’Aguttes à Brotteaux. La plus ancienne était une R5 Alpine Turbo de 1982. Estimée entre 17.000 et 23.000 €, peut-être un peu trop, malgré l’état, puisqu’elle ne se vend pas.
Suivait une 205 GTI 1.9 130 ch de 1987. Méticuleusement entretenue elle était estimée entre 14.000 et 18.000 €. Elle dépasse allègrement cette fourchette en se vendant 26.520 €.
Enfin Aguttes proposait une Clio Williams de 1995. Cette phase deux, jamais modifiée, et préservée en bel état, était estimée entre 15.000 et 20.000 €. Bien vu elle est adjugée 18.120 €.

Des autos du monde entier pour cette vente Aguttes

Cette vente Aguttes proposait deux Honda S800. Le coupé marron se présente bien mais mérite une bonne restau. Estimé entre 15.000 et 25.000 €, elle part à 18.720 € ! Le cabriolet jaune de 1968, restauré il y a une vingtaine d’année et qui a besoin d’un rafraîchissement était estimée entre 23.000 et 28.000 €. Celle-ci dépasse largement son estimation en se vendant 33.720 €.

Autre Japonaise,  Toyota Celica Turbo 4WD ST185 de 1992. Ancienne auto d’usine Sainz avait fait un podium à son volant. Restaurée pour être remise en configuration et décoration d’origine, elle était estimée entre 180.000 et 240.000 €.  Elle est adjugée 198.120 €.

On ne trouvait pas énormément d’anglaise. On notait quand même une belle Jaguar MkII de 1962 restaurée il y aune quinzaine d’année. Elle était estimée entre 15.000 et 25.000 €, petit prix comparé à d’autres ventes, mais pas assez petit pour un acheteur.
Plus originale, une Saab 95 SW de 1976. Ce break de chasse était estimé entre 6000 et 8000 € et se vend 7.080 € !

Le reste des résultats est visible en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


1 commentaire sur “Aguttes ne vend pas sa pièce maîtresse mais signe un bon résultat à Brotteaux”

  1. … Superbe l’Alfa Romeo Giulia Sprint GTA, mais il est vrai par contre, que les prix deviennent hallucinant. Je ne sais pas si les prix vont continués a grimper comme il le font, mais sa devient tout de même délirant.

Laisser un commentaire