Deux superbes collections mises en vente par Osenat le 19 Mars

On vous a déjà parlé de la collection Perinet-Marquet (à voir ici) qui sera dispersée par la maison bellifontaine et qui justifie une vente à elle seule. Mais dès le lendemain, Osenat proposera une autre vente, elle aussi avec de belles collections.

Au menu, 13 motos, 43 autos et 30 lots d’automobilia. La vente elle-même aura lieu le 19 Mars à partir de 14h30.

Les belles motos de la collection Guy Migeon

La première collection à être dispersée par Osenat le 19 Mars sera celle de Guy Migeon. Passionné de moto et engagé en tant que navette motocycliste lors de la guerre d’Algérie, il a constitué une belle collection de deux roues.

Parmi les véhicules présentés, on en a choisi trois, toutes superbes.
La première est une Indian Power Plus mise en circulation aux alentours de 1919 ! Cette belle rouge lui appartient depuis 1992, son moteur n’est pas bloqué et elle est estimée entre 18.000 et 22.000 €.
La seconde est une Harley Davidson type JD, avec son side-car, mise en circulation en 1933 ! L’auto possède une patine magnifique et là encore son moteur n’est pas bloqué ! L’estimation tourne entre 18.000 et 22.000 € encore une fois.
Enfin une belle New Imperial, à immatriculer, mais à l’estimation plus faible, entre 4.000 et 6.000 €.

Superbes autos pour la collection Cocheteux

Cette fois, le collectionneur était plus porté sur les autos. Sa collection a comporté plus de 30 Bugattis et Ferraris.

Pour cette collection, on commence avec du gros et du haut de gamme. La première auto est une Delage DI Torpédo de 1923. Cette belle auto fut la propriété de M. Delage jusqu’en 1974 quand René Cocheteux s’en porte acquéreur. Restaurée en 1984, elle remporte de nombreux prix dans des concours d’élégance par la suite. La belle est estimée entre 25.000 et 30.000 €.

Suit une massive Chrysler Eight de 1932 carrossée en cabriolet par De Villars. C’est la seule et unique à être passée entre les mains de ce carrossier créé par un américain pour les besoins de ses compatriotes vivant en France, avant d’être absorbé par Facel à la sortie de la guerre. L’auto a été achetée par Cocheteux en 1991 et s’est présentée à de nombreux concours. En parfait état de préservation, elle est estimée entre 120.000 et 160.000 €.

Toujours dans le genre des grosses américaines, l’auto qui suit est une Auburn Type 851 Supercharged de 1935. Présente dans des films (Itinéraire d’un enfant gâté), restaurée en 1979 et gagnante du concours d’élégance du Grand Prix de l’Age d’Or… 1979 elle fut achetée par René Cocheteux en 1985. Elle est désormais estimée entre 120.000 et 150.000 €.

Mais la collection ne comportait que des avant-guerre. On trouvera aussi une Alfa Romeo Giulia GT Veloce avec son moteur 1750 et une restauration extérieure soignée combinée à un intérieur dans son jus. Elle est estimée entre 20.000 et 30.000 €.

Des françaises pour tous les goûts vendues à Fontainebleau

On va commencer par deux beautés sportives d’avant-guerre qui seront proposées par Osenat. La première, la blanche, est un roadster Georges Irat MN, presque identique à celui qu’on avait essayé dans cet article. Cette auto vendue par Osenat en 2001 a été magnifiquement restaurée en 1998 et son moteur une nouvelle fois il y a quelques années. Elle est estimée entre 20.000 et 30.000 €.
L’autre est une Salmson AL3 GSS de Course de 1922. Cette auto faisait partie des voitures utilisées en course, avec succès, par Roger Benoist. L’auto possède des caractéristiques qui confirment qu’elle fut utilisée en course, et ses performances sont toujours redoutables… si on évite de parler du freinage, d’époque, alors même que l’essieu avant est muni de freins ! Elle est estimée entre 150.000 et 200.000 €.

D’époque plus “classique” on trouve deux autos. La première est une Delahaye 134 de 1938. Moins recherchées que les 135 et leurs 6 cylindres, les 134, même en parfait état comme ici, sont moins chères. Celle-ci est estimée entre 10.000 et 15.000 €.

L’autre est une base de restauration d’une superbe auto. C’est une rareté puisque c’est l’une des dernières Renault Frégate Chapron recensée ! Pour en savoir plus sur le modèle, notre article est visible ici. Accidentée à l’époque, la tôle a été redressée mais jamais repeinte. Remisée pendant 50 ans, sa mécanique a été démarrée régulièrement. Elle est à finir et estimée entre 16.000 et 21.000 €.

Les deux dernières sont sportives et plus récentes. La plus ancienne est une Matra Djet V S de 1966. La version “civile” de celle que Gaëtan avait essayé dans cet article. Restaurée niveau intérieur et carrosserie une première fois, puis niveau mécanique l’an dernier, elle est encore en rodage et estimée entre 30.000 et 40.000 €.

L’autre est LA GTI française, une 205 1.6 de 1989. L’auto a besoin d’être reconditionnée, que ce soit niveau mécanique comme au niveau carrosserie. L’intérieur est bien préservé et l’auto se retrouve estimée entre 6.000 et 8.000 €.

Belle série d’italiennes

On trouvera quelques italiennes à Fontainebleau. On commence avec deux youngtimers au cheval cabré. La première est une Ferrari 308 GTS de 1977. Restaurée entre 2009 et 2012, elle est donc en très bon état et estimée entre 70.000 et 80.000 €.
L’autre est une 328 GTS, de 1987, dont le carnet d’entretien a toujours été tenu à jour et qui se présente dans un superbe état avec un historique limpide. Son estimation est située entre 80.000 et 100.000 €.

La troisième italienne qu’on vous a sélectionné, c’est une rare et belle Fiat Moretti de 1969. Une belle auto, rare, estimée entre 8.000 et 12.000 €.

Osenat vendra trois restaurations faites par Vintage Mecanic

On termine avec les autos de l’émission Vintage Mecanic. On vous l’a annoncé pour le 15 Mars, en tout cas, trois des véhicules seront proposés aux enchères.

Une auto pour commencer, restaurée par… on verra bientôt à la télé, l’auto est estimée entre 9.000 et 12.000 €.
Ensuite la moto, nouveauté de la saison, une Honda 750 Four de 1972. Cette sportive a aussi été restaurée et son estimation est située entre 8.000 et 10.000 €.
Dernier véhicule, l’autre nouveauté, c’est un tracteur Algaier Porsche A111 de 1955. Un tracteur avec un petit monocylindre de 822 cm³ estimé entre 8.000 et 10.000 € !

On vous tiendra évidemment au courant des résultats.

Photos : Osenat

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire