A Scottsdale, Bonhams vend des millions sans pour autant valider ses estimations

On vous parlait hier des résultats de la vente RM Auctions de Scottsdale, maintenant on va s’intéresser à la vente Bonhams. Sans trop de surprise la maison anglaise signe de belles performances, mais comme chez RM, on est en dessous des estimations. On vous détaille tout cela.

Belle vente pour les autos les plus chères

Estimées à plus d’un million, elles confirment toutes !

L’estimation la plus cher était pour une Ferrari 340 America Spider Competizione. Authentique auto de compétition avec des engagements aux 24h du Mans et aux Mille Miglia notamment, l’auto était estimée entre 7.5 et 9 millions de dollars ! Malgré tout, elle s’arrête bien avant cela, elle est en effet adjugée à “seulement” 6.380.000 $.

Ensuite Bonhams proposait une Mercedes-Benz Typ S 26/120/180 de 1928 carrossée par Erdmann et Rossi. Souvent récompensée en concours d’élégance, elle était estimé entre 4.8 et 5.7 millions de dollars, elle arrive pile dans l’estimation à 4.812.500 $. Suivait une Alfa Romeo 6C 1750 de 5e série construite en 1931. Carrossée par Zagaot elle était estimée entre 2.8 et 3.4 millions de dollars et se vend 2.805.000 $.

Dernière millionnaire dévoilée, une Ferrari 275 GTB de 1966. Avant dernière construite, elle était estimée entre 2.5 et 3.5 millions de dollars mais n’atteint “que” 1.732.500 $.

Sans prix révélé, les fortunes sont diverses

Bonhams adore les lots avec la mention “prix à la demande”. On avait néanmoins noté cinq autos pour lesquelles aucun prix n’était avancé, mais qui sentaient le million.

La Ferrari 250 GT SWB California Spider de 1960 ne présentait pas de prix estimé, au moins sur le catalogue public. Bonhams pouvait en espérer plus de 10 millions mais n’en retire finalement… zéro ! La voiture reste invendue !

Sans prix annoncé, une Porsche 904 GTS était présentée. Elle part effectivement pour 2.310.000 $. On trouvait également une Ferrari 365 GTB/4 Daytona de 1972, qui avec un coup de chance pouvait dépasser le million mais elle n’est pas vendue du tout.

La vraie surprise de la vente est en fait le lot le plus cher vendu par la maison anglaise. Une Jaguar Type E Lightweight (qu’on avait même pas vu dans le catalogue) de 1963. Cette auto championne d’Australie GT cette année là part pour 7.370.000 $ ! Wahou !

Deux modernes pouvaient aussi prétendre au million, ne serait-ce que pour leur prix catalogue qui n’est pas si éloigné, mais ni la Ferrari Enzo de 2003 ni la Porsche 918 de 2015 ne se vendent.

Des autos originales pour Bonhams à Scottsdale

On avait également noté dans le catalogue Bonhams quelques autos, affichées à des prix moindres mais qu’il fallait suivre. Soit pour leur rareté, aux moins aux USA, soit pour leur originalité.

Quatre françaises étaient présentées. On commençait avec deux Renault 5 Turbo 2, une de 1984 et une de 1985, toutes deux estimées entre 80.000 et 115.000 $ vendues 99.000 et 85.800 $ !
Ensuite une Citroën SM aux Specs US, comme celle que nous avons essayée dans cet article, estimée entre 60.000 et 80.000 $ et vendue pour un prix bine plus raisonnable de 35.200 $.
Enfin, dans une autre classe, une Bugatti Type 57 de 1937 estimée entre 500.000 et 600.000 $ ne se vend pas.

Chez Lambo on voyait de beaux engins. La Lamborghini Countach 25e anniversaire de 1989 estimée entre 250.000 et 350.000 $ ne dépasse pas les 187.000 $. Même prix pour l’extravagant 4×4 LM002.

La BMW 3.0 CSL surnommée à juste titre Batmobile et estimée entre 325.000 et 375.000 $ est adjugée 330.000 $.
Autre allemande, plus Youngtimer, une des 502 Mercedes-Benz E190 2.5-16 Evolution , estimée entre 150.000 et 200.000 $ et qui part pour 157.200 $
Originale et Young, on trouvait dans un autre registre une Aston Martin Lagonda de 1983 avec un prix estimé entre 60.000 et 80.000 $. Celle-ci dépasse, chose rare ici, son estimation avec un prix de vente de 93.500 $.

Enfin deux “populaires” mais collector proposées au prix fort. Un Ford Bronco Ranger de 1976 estimé entre 40.000 et 60.000 $ part pour 55.000 $ et une Volkswagen Coccinelle Ovale de 1956 estimée entre 30.000 et 50.000 $ reste plus raisonnable à 20.900 $

Tous les résultats sont visibles en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire