Vente Stanislas Machoïr au Château de Lasserre

Les 5 et 6 Décembre, Stanislas Machoïr tiendra deux ventes aux enchères au Château de Lasserre près de Toulouse. Les catalogues, sans arriver aux sommes des maisons Bonhams ou RM Auctions, sont intéressants et pourront ravir les passionnés de Ferrari et plus généralement, de toutes les marques !

Une vente d’Automobilia “Solo Ferrari” au Château de Lasserre

La première vente aux enchère du week-end, le samedi 5 décembre à 10h, rassemblera plus de 1000 lots d’automobilia entièrement autour de Ferrari.

Les amateurs de la marque y trouveront tout ce qui peut les faire rêver, en dehors bien sûr des voitures elle-même. Livres, écussons, photos dédicacées, posters, affiches, magazines, modèles réduits et collections de photos, rien n’est oublié.

Quelques lots par exemple :
– Un lot de 36 photos de Ferrari aux 1000 km du Nürburgring 1960 estimé entre 200 et 300 €
– Des dizaines de brochures destinées aux concessionnaires estimées entre 30 et 50 €.
– Un plan du châssis de la F40 estimé entre 300 et 400 €.

Le catalogue de cette vente est disponible ici.

La vente automobiles classic et compétition de Stanislas Machoïr

La seconde vente aura lieu le dimanche 6 décembre à 14h au Château de Lasserre. Là aussi l’automobilia est présente, sauf que rien n’est marqué du cheval cabré. On trouve ici des catalogues Porsche, des insignes, et de nombreuses affiches.

27 voitures seront présentées et si quelques modernes font partie du lot, on trouve de belles anciennes, et comme le nom de la vente l’indique, les sportives sont les mieux représentées. On ne vous présente pas tout, le catalogue est disponible ici, mais on notera ces quelques lots :

Tout d’abord une De Tomaso Pantera GT5 de 1982. La voiture en excellente état a déjà eu de bon résultats en course avec son propriétaire précédent. La GT5 est apparue en 1981, 11 ans après la présentation de la voiture, pour relancer les ventes. La principale différence est esthétique, avec de grosses ailes et un aileron imposant. Le moteur est toujours un V8 Ford. Le prix devrait se situer entre 120.000 et 150.000 €.

La suivante est une française, une Renault 5 Turbo Groupe IV de 1982. Avec sa déco emblématique, la voiture est préparée, avec moteur poussé à 250ch, boîte 5 et autobloquant, plus les trains roulant d’une R5 Turbo Tour de Corse. Le prix sera situé entre 110.000 et 150.000 €.

On trouve ensuite une anglaise, une Jaguar Type E roadster de 1967, ici une série 2. Elle n’a aucun équipement particulier mais se présente dans un état superbe. L’estimation est de 80.000 à 100.000 €.

Ensuite une fausse française. En effet, c’est une Alpine Renault A110 de fabrication espagnole, sous licence par FASA. Evidemment la voiture est une potentielle bête de compétition. Le prix est estimé entre 45.000 et 60.000 €.

On trouvera également d’autres voitures plus proches de la compétition en rallye :
– Une Lancia Fulvia HF 1600 de 1971 estimée entre 35.000 et 45.000 €
– Une Toyota Celica Liftback RA28 de 1977, ancienne voiture d’usine de Bob Neyret, estimée entre 30.000 et 40.000 €
– Une Toyota Celica Liftback Groupe IV ex usine de 1979 qui demande une restauration et estimée entre 30.000 et 40.000€.

Photos : Stanislas Machoïr.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire