Vente Bonhams : The Beaulieu Sale

Le 5 Septembre la maison anglaise profitera de l’écrin qu’offre le site de Beaulieu et son musée automobile pour proposer une vente aux enchères.

Ici, pas de millions, les 112 lots proposés comportent des raretés, mais pas du niveau de celles proposées durant la semaine de Pebble Beach par exemple. Le catalogue ne comportera pas d’automobilia mais fera la part belle aux motos qui sont 21 dans ce catalogue.

Plusieurs voitures à restaurer totalement dans cette Beaulieu Sale

On remarque vite que certaines voitures, sont proposées pour une restauration, les plus atteinte sont facilement identifiables au mot “project” suivant leur nom. Si ce n’est pas si rare, même en dehors de la collection Baillon, ici on remarque que la plus haute estimation est une voiture dans ce cas.

C’est ici une Bentley 4 1/2 liters Sports Saloon de 1929, carrossée par Mulliner et récemment ressortie de grange. La voiture est forcément un peu défraîchie, mais pas besoin de gros travaux. Son estimation est située entre 210.000 et 340.000 €.
Autre voiture à gros prix et à reprendre, celle-ci plus en profondeur, une Aston Martin DB6 Mark I Vantage, qui a au moins l’avantage d’avoir été entreposée au sec et dont l’estimation est située entre 210.000 et 270.000 €.

Si les autres voitures dans cet état “project” ne sont pas aux mêmes prix, elles auront par contre besoin de beaucoup de travail pour retrouver une apparence correcte. On notera par exemple une Triumph TR5 estimée entre 6800 et 11.000 € ou une Napier 15 HP Tourer de 1912 estimée au même prix.

12 voitures à plus de 100.000 €

Cocorico, on trouve dans les estimations les plus chères une Avon Voisin, ici un exceptionnel C12 Tourer carrossé par Duvivier de 1927. C’est l’un des 60 modèles produits et l’un des seuls à nous être parvenus. Son estimation estla plus forte de la vente : comprise entre 270.000 et 340.000 €.

On trouve ensuite une Frazer Nash Colmore Sports, voiture de 1932, proposée entre 250.000 et 300.000 €.
Suit une Vauxhall 30-98 E-Type Tourer de 1920 proposée au même prix.
Toujours dans les “Vintages” une OM 2 litres Type 665 S3 Superba Sports estimée entre 160.000 et 210.000 €.
Dans les mêmes années encore, une Rolls Royce Silver Ghost Salamanca Town Car carrossée par Willoughby de 1922 proposée entre 140.000 et 160.000 €.
Ensuite une Riley Sprite Sports “Re-Creation” (un châssis de Sprtite adapté en configuration Sport) de 1936 estimée entre 110.000 et 160.000 €.

On trouve ensuite une voiture plus récente, une Jaguar Type E 3.8L Série I de 1964 estimée entre 110.000 et 140.000 €.
On retourne dans les plus anciennes, mais toujours sportives avec une Lagonda 4½-Litre M45 Sports de 1934 estimée entre 96.000 et 120.000 €.
La suivante est beaucoup plus récente, une Aston Martin V8 Série 3 Automatic de 1974 estimée entre 82.000 et 110.000 €.
Un break de chasse suit, une Armstrong Siddeley 30 HP Mark II de 1929 estimée au même prix.
Enfin une Bentley Mark VI Cabriolet de 1947, toujours au même prix.

L’intégralité du catalogue est disponible ici.

Photos : Bonhams.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire