Résultats de la vente Osenat à Fontainebleau

Hier se déroulait à Fontainbleau une vente aux enchères organisée par la maison Osenat.

Les estimations étaient belles mais restaient loin de ce que l’on peut trouver dans de nombreuses ventes prestigieuses.

La Bugatti Type 37 frôle le million d’euros

C’était la plus grosse estimation de cette vente aux enchères, une Bugatti Type 37 “TECLA 4” datant de 1927. Toujours restée en France ce modèle sportif avait été caché pendant la guerre avant de revoir les courses dans les années 60 à 70 avant d’être stockée entre 1980 et 2015. Ce modèle se présentait totalement d’origine, aucune restauration n’avait été entreprise.
Estimée entre 400.000 et 500.000 €, elle s’est finalement vendue 920.000 €. La mauvaise nouvelle, c’est que comme souvent dans ces cas là, la voiture va quitter la France en traversant l’atlantique. Elle rejoint la grosse collection de voitures anciennes d’un musée américain.

La deuxième estimation de la vente était au crédit d’une Ferrari 246 Dino GT de 1973. La voiture estimée entre 280.000 et 300.000 € ne s’est pas vendue.

La troisième estimation était pour une petite voiture de course, l’une des 10 Salmson San Sebastian Grand Prix, équipée d’un compresseur Cozette avec un beau palmarès. La voiture a atteint son estimation basse en étant vendue à 200.000 €.

La quatrième estimation, une Porsche 911 964/965 Turbo 3.6L, estimée entre 180.000 et 230.000 € ne s’est pas vendue.
Concernant les deux Ferrari Testarossa, la rouge, plus chère ne s’est pas vendue, la noire estimée entre 120.000 et 160.000 € s’est vendue à 110.000 €.

On trouvait ensuite plusieurs voitures dont les estimations approchaient 100.000 € :

Une Jaguar XK120 blanche estimée entre 100.000 et 120.000 € s’est vendue 118.000.
La rare Fiat-Camerano sur base Fiat Ballila estimée entre 80.000 et 120.000 € ne s’est pas vendue.
La De Tomaso Pantera est elle aussi restée invendue.
La Ford GT 40 fabriquée par KVA en 1975, estimée entre 80.000 et 120.000 est partie pour 97.000€
L’Alfa Roméo Giulietta Sprint Special de 1962, estimée entre 80.000 et 120.000 ne s’est pas vendue
Jaguar Type E 3.8L de 1962, estimée entre 80.000 et 120.000 € s’est vendue à 75.000 €
L’étonnante Citroën AX Turbo Superproduction estimée entre 50.000 et 60.000 € ne s’est pas vendue.

Parmi les autres résultats notables, on trouvera une Renault 5 Turbo à 51.000 €, une Facel Vega FV2 estimée 30 à 35.000 € et vendue 57.000, et un quadricycle Phébus de 1901 estimé entre 20.000 à 35.000 € et vendu pour 52.000 € !

La totalité des résultats est consultable en cliquant ici.

Photos : Osenat

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire