Finalement c’est à Goodwood Revival que Bonhams a cartonné

Bonhams présentait deux ventes ce week-end avec deux catalogues aux philosophies différentes. La première vente, celle de Chantilly concentrait les gros prix et, elle n’a pas marché. Celle de Goodwood Revival présentait de belles autos, un poil moins cher… et qui ont bien mieux marché !

Les résultats de Chantilly vous les trouverez dans cet article. 5 autos se vendent plus de 400.000 € à Goodwood, plus haut donc que les voitures de Chantilly qui pouvaient atteindre des millions. Pour autant, des lots bien en vue ne se vendent pas à Goodwood… Sachant que dans le même temps RM Sotheby’s cartonnait à Maranello, on voit bien qu’il y aura des ajustements à faire pour l’an prochain.

La Daytona comme valeur sure

Plus grosse estimation de la vente, à égalité avec la DB5, on trouvait côté italien une Ferrari 365 Daytona estimée entre 600.000 et 650.000 €. Un modèle en conduite à droite qui a réussi le pari de se vendre avec 667.915 € sous le marteau.
Par contre la 512 BBI de 1984, estimée entre 250.000 et 290.000 € et la Lamborghini Countach 5000 QV Coupé de 1988, estimée entre 310.000 et 380.000 € ne partent pas…


Des anglaises classes, puissantes et bien vendues

Le catalogue Bonhams pour Goodwood Revival comportait forcément de belles anglaises.

L’Aston Martin DB5 de 1964, estimée entre 550.000 et 650.000 € est vendue pour 618.562 €. Beau score là aussi. Non moins sympathique, la LG45 4½-Litre ex Monte-Carlo 1935, estimée entre 270.000 et 330.000 € et vendue encore au dessus à 408.812 € !

On trouvait deux autos, sous le signe de Jaguar, et plus particulière. La rare Jaguar XJR-15 de 1991 estimée entre 380.000 et 490.000 € ne se vend finalement pas. La Lister Jaguar 7.0-Litre Le Mans Coupé, la 5e construite et elle est estimée entre 55.000 et 65.000 € se vend à 68.218 €.

Le sport cartonne !

On termine le catalogue de la vente Bonhams à Goodwood Revival avec ces trois autos taillées pour le sport.

On commence avec la Ford Galaxie 500 qui figurait en couverture du catalogue. Estimée entre 200.000 et 240.000 €, cette très imposante sportive explose son estimation en se vendant 519.856 € !

Ensuite une Lister Chevrolet “continuation”, fabriquée en 89 pour les 100 ans du fondateur de l’entreprise était proposée. Ce prototype ouvert estimée entre 380.000 et 490.000 € a beau être magnifique, il ne se vend pas…

Enfin la Ford RS200, fait presque figure de bonne affaire. Estimée entre 170.000 et 190.000 €, elle se vend pour 149.710 € !

L’intégralité des résultats, c’est par ici.


Photos : Bonhams

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire