Le Rallycross Legend Show de Loheac : les anciennes gloires devant 70.000 spectateurs

Voilà déjà 40 ans, Lohéac accueillait le Rallycross en France. Pierre Tollemer et Michel Hommell eurent l’initiative d’organiser une première épreuve française, voyant le succès grandissant de   nos voisins européens. Cette année, en marge de l’épreuve WRX, le Rallycross Legend Show faisait rouler les anciennes gloires de la catégorie.

On connait l’histoire du petit Village tranquille de Lohéac qui suite au coup de cœur de Michel Hommell, est devenu un des plus beaux temples automobiles. On y était allé l’an dernier pour l’Autobrocante, cette année, c’est plus sportif ! Le Rallycross est « Roi », et le lieu est devenu mythique. D’ailleurs l’engouement actuel, lors du rendez-vous annuel L’Épreuve Française du Championnat du Monde confirme bien l’intérêt porté sur cette compétition.

En 2016, les enfants de Pierre Tollemer créent le Rallycross Légend Show. Une seule épreuve au programme, sur le circuit de Mayenne (53). A l’’idée de revoir non seulement les anciennes autos mais aussi les anciens pilotes a germé, suite au succès de cette première, ce sont aujourd’hui, six circuits français qui accueilleront les légendes dont Lohéac, en Septembre. Les anciens se bousculent à cette initiative. Le réveil fut vite animé, à faire revivre certaines mécaniques et dérouiller quelques pilotes, mais l’idée est plutôt intéressante. Pas de compétition… le but c’est le plaisir.


Deux et quatre roues motrices permettent deux plateaux distincts. Et déjà du beau monde en piste… Facilité par l’accès public aux paddocks, mon reportage fut un bonhueur à réaliser. C’est une tradition, ici. Une exclusivité dans le circuit mondial, imposée par l’organisation.

Les engagés des deux roues motrice du Rallycross Legend Show

On trouvait : Gustave Tarrière sur une Alpine A310 Politecnic, Christian M énier sur une Ford Sierra Cosworth RS GrA, Michel Gambillon avec sa Simca Rallye 3 GrA, Jean-Luc Le Digou sur Porsche 911 SC 3.2Let Michel Crespel et sa Renault R5 Turbo Tour de Corse Gr4 côté français. Du côté des étrangers, l’Anglais Steward Bowes et deux Belges, Christophe Jacob sur Ford Escort Mk3 RS Turbo et François Duval qui remplaçait Yves Loubet sur une Ford Escort Mk2 1800 Gr4.

Les engagés des quatre roues motrice du Rallycross Legend Show

Niveau français on avait dans cette catégorie, Jacques Fonbonne et son AUDI coupé S2 Quattron Claude Millet sur AUDI Quattro Sport GrB, Jean-Claude Dupont sur Peugeot 205 Turbo 16 EVO 1, GrB, Philippe Tollemer sur MG Metro 6R4 GrB, Christophe Vaison lui aussi sur Peugeot 205 Turbo 16 EVO 2 GrB, Jean-Luc Pailler et sa Citroën BX 1900 Turbo 4×4. En plus on trouvait l’Anglais Rob Gibson sur MG Metro 6R4 GrB.

Spectacle en piste pour le Rallycross Legend Show

Facilité par l’accès public aux paddocks, mon reportage fut plus facile à réaliser. C’est une tradition, ici. Une exclusivité dans le circuit mondial, imposée par l’organisation.

Pour cette édition 2017, toutes les catégories et championnats sont réunis. Et en bonus, le Rallycross Legend Show devant les 70 000 spectateurs présents, venus de tous horizons et bien au-delà des frontières hexagonales. Pas surprenant que nos anciens n’ont pas hésité à se lancer dans une telle opportunité.

Par contre, passer après la vague des Supercars du World RX de plus 600 ch, en tant que spectateur, le contraste est inévitable, au bord du circuit… Mais c’est tellement bon de retrouver nos chères GR B, notamment…. Le p’tit peloton du départ, c’est grisant tout de même, et nos chers champions qui retrouvent leurs sensations. On a vibré à l’époque.

Pas de compétition mais même régime que pour les autres catégories, passage avec Tour jocker inclus. Ça fait tout de même plaisir de retrouver ces chères d’antan et que ce soit constructeurs ou pilotes, si l’on en est là, actuellement, avec ce championnat du monde à plein régime, c’est tout de même une continuité de toutes ces compétitions et compétiteurs, de quarante années d’histoire. Toujours en verve… Impressionnant.


Une ballade appréciable dans les paddocks du Rallycross Legend Show

Respect donc à tout ce p’tit monde

Le paddock a plutôt fière allure. Les cheveux blancs retrouvent des couleurs, soudainement. J’ai apprécié les mines réjouies. Des pilotes actifs se prêtant volontiers à la discussion. Presse ou spectateurs, peu importe, on ravive les souvenirs. On ouvre les capots, on fait admirer les autos, on est fier d’être là.

Jean-Luc Pailler à remis sa BX sur ses 4 roues motrices, pour la circonstance, Michel Crespel, (une bonne vieille connaissance) toujours prêt à la moindre occasion. Venu, comme il dit, simplement avec sa voiture de Rallye (que l’on retrouve en Rallye Historique), certes en grande forme, m’a avoué que si le Rallycross Legend Show poursuit sa route, en 2018, il se présentera avec une vraie R5 Turbo en version Rallycross.

Michel Gambillon présente une Rallye 3 sortie d’une restauration complète. Pas de détail pour Yves Loubet qui pour raison familiale de dernière minute, se fait déplacer par François Duval venu de sa Belgique, pour piloter la Ford Escort. Les autres ne sont pas en reste. Les autos sont belles…

Y z’en veulent les garçons….visiblement, et l’avenir promet des belles séries….ce n’est surtout pas pour nous déplaire.

Petite parenthèse

Un p’tit clin d’œil, à noter, en ce qui concerne un pilote qui ne regarde toujours pas dans le rétro dans sa vie de compétiteur, seulement pour surveiller ses concurrents sur la piste.

Toujours en course, notre « Knapick » Rennais, moins connu sous son identité Hervé Lemonnier. Rallycross, Trophée Andros, quelques Rallyes Asphaltes,  sont encore au programme de ses 70 printemps. C’est un très bon ambassadeur et pour la petite histoire, c’est bien lui, qui a permis à Sébastien Loeb de réaliser ses premiers tours de roues en Rallycross.

On termine par une dernière série de photo, en attendant avec impatience la prochaine occasion de voir ces anciennes gloires.


Vous aimez ? Partagez !

Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes
Jeune retraité, Marc avait du temps pour prendre des photos et aller à la rencontre des passionnés de l'ouest de la France, tant que sa Renault 8 est en restauration.
Il a rejoint News d'Anciennes au tout début 2016.

Laisser un commentaire