La Chantilly Sale 2017 de Bonhams met encore les allemandes à l’honneur

Maintenant que chaque événement international doit avoir sa vente aux enchères, le Chantilly Arts et Elegance ne peut pas y couper. Pendant l’édition 2017 qui a lieu ce week-end et dont on parle ici, Bonhams présentera une belle vente aux enchères, sa Chantilly Sale 2017.

12 lots d’Automobilia, 36 lots automobiles, ce n’est pas une très grosse vente qui approche mais en tout cas elle présente de très jolis lots. Quatre d’entre eux pourraient ainsi dépasser le million d’euros si tout se passe bien. Et comme les résultats de Pebble Beach ont été bons, chez Bonhams on peut rêver !

Trois allemandes et une italienne en haut des estimations

C’est une allemande qui a la plus grosse estimation du catalogue. On est habitués à voir des 300 SL dépasser le million, celle-ci vise plus haut. Il s’agit d’un roadster de 1957 transformé en SLS par le specialiste HK Engineering. Une réalisation connue puisque l’auto écume les événements internationaux depuis une vingtaine d’années. Même sans être authentique, elle est rare et donc estimée entre 1.5 et 2.5 millions d’euros.


Ensuite on trouve deux Horch 853, comme l’an dernier en fait ! La première est une Spezialroadster de 1936, estimée entre 900.000 et 1.2 million d’euros. Sachant que le même modèle avait fait 1.035.000 € l’an dernier. L’autre 853 était déjà proposé l’an dernier, estimé entre 600.000 et 900.000 €. Cette année l’estimation se situe entre 700.000 et 900.000 (pourquoi changer ?) et peut-être que les acheteurs potentiels auront mûri leur réflexion…

Enfin l’italienne, une superbe Maserati 3500 GT Spyder de 1960. Avec son long capot, et son rare vert, cet exemplaire de pré-série est une belle auto. Elle est estimée entre 800.000 et 1 million d’euros.

Quelques autres lots à surveiller à la Chantilly Sale 2017

Dans les autres lots à surveiller on trouve du beau, du rare, de l’original, et souvent du cher.

Cher avec la Bugatti Torpédo Grand Sport de 1928, en superbe état et estimée entre 500.000 et 600.000 €, mais aussi une des quatre Bentley ‘Aerofoil’ 4 ¼ litres, de 1937, à carrosserie unique et estimée entre 300.000 et 400.000 €.
De l’original avec la Ferrari 328 Conciso concept car 1989, un exemplaire unique et roulant, dont le prix n’est pas communiqué.


Ensuite des autos dont la cote n’a pas fini de monter. Premier exemple, une Dino 246 GT de 1971 dont le prix est estimé entre 280.000 et 320.000 €, fini le statut de vilain petit canard.
Second exemple, encore plus parlant, une Porsche 911 2.0L châssis court de 1966. Pas la plus efficace, mais une estimation entre 140.000 et 200.000 €.
Ensuite, les DS Cabriolet. Que la “Le Dandy”, une version spéciale sortie de chez Chapron à 34 unité cote entre 340 et 380.000 € semble logique… Mais cela entraîne dans son sillage les autres cabriolets, tels ce DS21 de 1969, sorti de chez Chapron lui aussi et estimé entre 165.000 et 195.000 €.

L’intégralité du catalogue est visible ici.

Photos : Bonhams

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire