Beaux résultats dont un record pour la vente de Bonhams à Quail Lodge

Les premiers résultats des ventes de la Monterey Car Week tombent. On commence avec Bonhams. La maison anglaise ne présentait pas forcément le catalogue le plus fourni mais il a largement suffit à de beaux résultats.

Sur les 111 autos proposées ce sont 81 qui sont vendues. Parmi les gros montants potentiels on trouve de nombreux invendus. Sur 24 millionnaires potentielles, seules 8 autos sont vendues en atteignant ce total.

Des cinq inratables de la vente de Bonhams à Quail Lodge… une seule fait sauter la banque !

On avait donné 5 voitures inratables. Mais une d’entre elles a dépassé toutes les espérances. C’est la McLaren F1 que Bonhams avait mis en couverture de son catalogue. On avait parié sur un score en dessous des 14 millions de RM Auctions en 2015, en l’absence d’estimation. Pourtant, c’est elle qui est l’auto à se vendre le plus cher avec 15.620.000 $ ! C’est le record pour le modèle !


Les quatre autres autos qu’on avait qualifié d’immanquables ont toutes… raté le coche. Aucune n’a été vendue.

On trouvait une Maserati 300S de 1956 que conduisit Juan Manuel Fangio estimée entre 6 et 7 millions de dollars et une autre Maserati, une A6G/54 Spider estimée entre 3.2 et 3.6 millions de dollars.
Les deux autres autos n’avaient pas d’estimation donnée mais on pouvait les espérer dans les sommets. Peut-être étaient elles espérées trop hautes puisque aucune ne se vend au final. C’était une Jaguar Type E Lightweight et une Ferrari 250 GT Berlinetta Tour de France.

 

Les Ferrari assurent quelques millions de dollars

Beaucoup de Ferrari, notamment dans les gros prix potentiels. Et si toutes ne sont pas vendues, les résultats sont plutôt bons dans l’ensemble.

On avait noté trois Ferrari 275. Une GTB Alloy “Long Nose” estimée entre 2.7 et 3 millions de dollars qui part à 3.080.000 $. La rouge est une 275 GTB/4 de 1967, fraîchement restaurée, estimée entre 2.5 et 3 millions de dollars qui monte à 2.519.000 $.
Enfin la 275 GTS matching number et équipée d’un hard-top estimée entre 1.85 et 2.2 millions de dollars ne se vend pas.

Ensuite trois supercars made in Maranello. La F40 “US” de 1990 avec 2100 miles au compteur, estimée entre 1 et 1.3 millions de dollars et part 1.457.000 $. La Enzo noire, estimée entre 2 et 2.5 millions de dollars est vendue en bas de l’estimation à 2.040.500 $. Par contre la 288 GTO de 1985, estimée entre 1.9 et 2.2 millions de dollars ne se vend pas.


On avait noté deux 365, une 365 GTB/4 Berlinetta qui doit son estimation, entre 750.000 et 1 million de dollars, mais s’arrête juste avant à 660.000 $. L’autre est une 365 GTS/4, un Daytona Spider, estimé entre 2.7 et 3 millions ne se vend pas.
On notera cependant une autre 365 GTB/4 Berlinetta qui part à 511.500 $.

La magnifique Ferrari 400 Superamerica Coupe Aerodinamico, de 1963 dont on avait pas l’estimation ne se vend pas. Un joyau à saisir, si on a un porte-feuille qui contient entre 4 et 5 millions de dollars !

D’autres lots remarquables restent étonnamment invendus

En dehors de ces 5 autos et des Ferrari, le catalogue présentait encore de très beaux lots estimés au dessus du million de dollars.

Malgré son extraordinaire palmarès, Bonhams ne vend pas à Quail Lodge sa Lotus Type 34, la voiture dessinée par Chapman pour partir à la conquête de l’Amérique et l’Indycar. Estimée entre 1.8 et 2.5 millions de dollars, c’est un sacré morceau dans les invendus.

La magnifique Lancia Aurelia B24S Spider America, estimée entre 1.2 et 1.5 millions de dollars part pile dans le bas de l’estimation à 1.265.000 $. Enfin on trouvait des classiques, pour les enchères, deux Mercedes 300 SL, un roadster en superbe état estimé entre 1 et 1.2 million de dollars, et un coupé rouge estimé entre 900.000 et 1.1 million de dollars. Mais seul ce coupé se vend à 919.600 $.

Après la folie de l’an dernier autour d’une Cobra, Bonhams en avait amené deux à Quail Lodge. La rouge foncée est une 289 de 1964, estimée entre 1.05 et 1.25 millions de dollars part à 1.089.000 $. L’autre est une Cobra 427 de 1966 avec 1880 miles au compteur seulement, estimée entre 1.6 et 2 millions de dollars mais ne se vend pas.

Beaux montants sous le million de dollars

Les belles carrosseries cartonnent

La Dual-Ghia cabriolet de 1958, élégante et exubérante, estimée entre 300.000 et 375.000 $ mais dépasse cette barre et se vend 401.500 $.
La Chrysler Special de 1953, elle aussi carrossée par Ghia, estimée entre 550.000 et 750.000 $, a beau être sublime, elle ne se vend pas.
La BMW 503 Cabriolet, venue de chez Bertone était estimée entre 550.000 et 750.000 $ et elle est adjugée à 583.000 $.

Enfin la française, la Delage D8S à carrosserie Letourneur et Marchand, une des deux seules connues était estimée entre 700.000 et 800.000 $ mais n’atteint “que” 649.000 $.

Les autos de rallye aussi

Dans le catalogue de Bonhams pour sa vente de Quail Lodge on trouvait une collection, rassemblée par un seul homme, de gloires du rallye. Les montants sont corrects mais ce n’est pas la grande folie.

La belle Lancia Stratos, d’origine, avec 12.000 km se vend 363.000 $ pour une estimation entre 400.000 et 550.000 $. La Lancia 037 Stradale était estimée entre 300.000 et 400.000 $, avec, elle aussi, peu de kilomètres. Elle aussi part sous son estimation à 264.000 $.

L’Audi Quattro S1 se vend au milieu de son estimation comprise entre 450.000 et 550.000 $ puisqu’elle atteint 483.000 $ sous le marteau. La 205 T16 était estimée entre 225.000 et 275.000 $, mais elle finit à 198.000 $ “seulement”. La Lancia Delta S4 Stradale était estimée entre 350.000 et 450.000 $ et atteint presque l’estimation haute en se vendant 440.000 $.

Enfin, les deux Ford RS200. L’Evolution, estimée 500.000 et 600.000 $ et se vend pile au milieu à 550.000 $. La “normale” quand à elle se vend 181.500 et pour une estimation entre 200.000 et 300.000 $

Tous les résultats sont à voir ici.


Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Beaux résultats dont un record pour la vente de Bonhams à Quail Lodge”

Laisser un commentaire