Le rassemblement Legend Auto-Moto à St Léger Sous Cholet porte bien son nom !

Depuis 2010 la flamme de la passion sur 2 et 4 roues est entretenue au pays du mouchoir rouge et blanc. Tous les seconds week-ends de chaque mois, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente ou même sous un soleil de plomb, un nombre croissant de passionnés venus des Pays de la Loire, de Bretagne, de Vendée et probablement d’ailleurs se donnent rendez-vous à proximité de Cholet, au Legend Auto-Moto pour présenter ou admirer voitures et motos.

A saint Léger Sous Cholet, le Legend Auto-Moto

Sans être exhaustif, on y retrouve tous types de véhicules, des oldtimers, des youngtimers sportifs et/ou emblématiques, ainsi que des voitures récentes, haut de gamme sportifs et/ou de prestige. Et tout ce monde cohabite dans une ambiance détendue et sympathique, autour d’une voiture, d’une moto, d’un café ou d’une bière (avec modération bien sûr !). Chaque mois le parc se renouvelle évitant ainsi la monotonie, ce qui est probablement l’un des facteurs du succès croissant de cette manifestation, avec l’investissement et la qualité de l’organisation !


Et ce dimanche ne faisait pas exception ! Malgré de la pluie attendue, qui est arrivée vers 13h, nombreux étaient les propriétaires qui sont venus exposer et tout aussi nombreux étaient les visiteurs, hommes et femmes, de tous âges, seuls, entre potes, ou avec les enfants. Mais tous avaient des étoiles dans les yeux. Et pour cause !

Voici donc quelques véhicules particulièrement appréciés aujourd’hui…

Les non restaurées

Certains véhicules sont présentés dans un style non travaillé, sans lifting cherchant à masquer leur âge… Ce dimanche, ont pu être admirées 3 Divas de plus de 50 ans avec toutes leurs rides et leurs vécus : une Peugeot 403 plateau, une Triumph TR3 « small mouth » (petite bouche en français, du fait d’une calandre inscrite entre les 2 phares) et une Citroën Traction Avant.

Volkswagen… l’âge n’attend pas !

Belle diversité de Volkswagen, avec du classique, Cox  et Combi , mais aussi du moins courant, comme un Scirocco GTX ou cette Brasilia qui a traversé l’atlantique. Ce modèle étant à la base, comme son nom l’indique, fabriqué et dédié au marché brésilien. Petit tour de ces curiosités de la marque de Wolfsburg guidés par un très jeune passionné venu avec son propre véhicule !

Les oldtimers versions années 30

Toujours à provoquer cet effet « waouh ! » un Hot Rod, sur base Ford Model A, ne cachant rien de sa mécanique, et badgé « Turnbull Motor Edmonton » a attiré les foules. Plus officiellement oldtimer, Rosy, une superbe Nash Modèle 1071 de 1932, cabriolet Coupé 8 Cylindres, a fait valoir ses atouts… Ce modèle est un type « Rumble Seat » du fait de la présence de deux sièges en spider, dits « places de belles-mères », à l’emplacement du coffre à bagages.

Mais celle qui a fait tourner toutes les têtes lors de son arrivée, c’est une petite Austin Seven 1930 que son propriétaire, Hugo, a acquis il y a un an. Voiture de course équipée d’un 4 cylindre 750cc à soupapes latérales, l’admission et l’échappement se faisant sur la face latérale du moteur, les queues de soupapes positionnées proches du vilebrequin ce qui simplifiait à l’époque la distribution tant en termes d’entrainement que de protection moteur en cas de dérèglement par suppression des risques de percussion des soupapes par le piston.
Pour les amateurs, cette voiture a notamment couru sur les remparts d’Angoulême l’an dernier, et au Rallye des « givrés » 2017. Et qui veut la voir devra aller du côté de Saumur les 22 et 23 juillet prochains car elle courra au prochain GP Rétro du Puy Notre Dame.

Des Classiques plutôt rares

A pu être admirée une BMW 1600 GT de 1968 dont 1255 exemplaires seulement ont été produits et seuls une dizaine d’exemplaires roulent encore en France. Le modèle présenté est le 86e produit (n°1086). Cette voiture est en fait née Glas, en 1300 et 1700 GT. Suite à la faillite du petit constructeur allemand, BMW a récupéré le design de la Glas et a implanté le moteur de 105 chevaux, le pont et le train arrière de la 1600 TI. Belle histoire au Legend Auto-Moto !

Toutes les Alpines A110 ne sont pas des Berlinettes ! Certes, elles n’ont pas toutes connu le succès de leur célèbre sœur, mais elles en restent tout de même des autos superbes et performantes, comme cette Alpine A110 GT4 1100cc. Ce petit bloc de 66 chevaux, était capable d’emmener ce coupé 4 places (banquette à l’arrière d’où l’appellation GT4 et non 2+2) d’à peine 625kg à près de 165 km/h. Après une restauration exceptionnelle, les charmes de cette ancienne ont, à nouveau, opéré ce dimanche !


Le coin des cinéphiles

Pour commencer sur ce sujet, un petit clin d’œil à une scène qui aurait pu survenir dans les années 70 avec une Fiat Bertone X1/9 – 1300 de 1976 à côté du bon vieux J7 de la Police… Mais est-ce vraiment la police ? Rien n’est moins sûr ! Un fourgon que n’aurait, en tout cas, pas renié Gérard Jugnot alias « Pinot simple flic » ! Plus sérieusement, ce dimanche au Legend Auto-Moto, il y avait aussi une actrice et un poids lourd du 7e art.

L’actrice, c’est la SM de Bruno : une Citroën SM injection électronique, modèle 1975, produite par Ligier. Les 178 chevaux du 6 cylindres Maserati de 2,7L de cylindrée sont capables d’emmener les presque 1500 kg de la voiture à 228 km/h. Grâce à cela, cette GT fut ainsi consacrée « traction avant la plus rapide du Monde » à l’époque ! Une ligne aérodynamique, fabuleusement sexy, que les passionnés de foot pourront revoir prochainement sur les écrans dans le film « Le gardien du temple » de Christophe Régin.

Le poids lourd du box-office, c’est la voiture de Doc et Marty dans « Retour vers le Futur ». Une superbe DeLorean DMC-12. Mais point ici de convecteur temporel, ni même de carburation sur base de recyclage des déchets. Non. Voici une VO qui fait admirer sa carrosserie en tôle d’inox brossé. Sous cette robe exempte de peinture, une structure monocoque en PRV (Plastique Renforcé de Verre). Et PRV aussi, acronyme cette fois de Peugeot-Renault-Volvo, pour le moteur V6… Benjamin nous a déjà dit plus sur le modèle dans cet article.

J’espère que cet article vous aura donné envie et que vous n’hésiterez pas à venir au Legend Auto-Moto un second dimanche du mois. A l’instar des teasers de nouveaux films, je vous dirais simplement qu’au moment du départ, le Legend Auto-Moto étant en bord de voie rapide, il va falloir demander un petit effort supplémentaire à nos yeux déjà bien remplis, et nos oreilles seront sollicitées par ces voitures en action. Mais ça, c’est une autre histoire…

Vous aimez ? Partagez !

Fabien
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien.
A mon tour de partager avec vous.

Laisser un commentaire