Rasso de Beynes, des Anglaises comme s’il en pleuvait !

Bonjour Docteur, chaque dimanche je suis pris d’une invariable envie de voitures anciennes ! J’ai besoin de sentir l’huile chaude, le vieux cuir et de caresser du chrome ! C’est grave à votre avis ? Mais pas du tout, monsieur le patient, pour ça je vous prescris un rasso par semaine et au moins un salon par mois !  Avec ce petit préambule humoriste, je voulais expliquer que ce dimanche je devais être en “repos”, mais rater une réunion d’autos anciennes à moins de 10 bornes de chez moi, ce n’était pas dans ma nature. Et bien m’en a pris car le rasso de Beynes (78), que j’ai déjà visité ici, était juste énorme…

Mon titre aurait pu être : “à nous les petites Anglaises” car sur la petite centaine de voiture, présente ce dimanche matin, une bonne moitié des marques provenaient de la perfide Albion. Et comme les autos ne suffisaient pas, les motos complétaient le tableau ! Le Rasso de Beynes se tient comme a son habitude sur le (trop) petit parking d’une supérette et qui attire une foule assez conséquente constitué d’amateurs et de visiteurs novices.

Ce dimanche, on se serai presque cru dans le Hampshire ou le Surrey, plutôt que dans les Yvelines ! Peur être même que notre bonne Jeanne aurait pris peur devant la quasi invasion des Anglaises, pire qu’à Azincourt ! On commence le défilé avec les MG de toutes sortes avec deux rares Magnette dont une coursifiée avec pneu larges et longues portées de rigueur. Toujours chez Morriss Garages, deux superbes MGB en cab’ en rouge et en vert, une MG C GT en jaune poussin parmi, entre autres modèles.


Les Triumph de Coventry étaient, elles aussi présentes en grand nombre avec un modèle aussi beau que rare, la magnifique TR18 de 1948. Avec ses énormes ailes avant, ses immenses phares et son tableau de bord digne d’une œuvre d’art, c’est tout le raffinement anglais réunit dans une seule voiture. Une grande partie de la production historique nous était présenté, les cabriolets TR 2 et TR 3, les un peu plus récentes TR6 et Spitfire MK3. Mais mon coup de cœur ira à un cab’ TR8, 3.5L, tout d’argent vêtu ! Hyper classe, limite James Bond !

La suite de ce salon des Anglaises était constituée de mes petites préférées, à savoir les Austin Healey 3000 et 3000 MK2 notamment. Bien sur les incontournables Mini c’étaient également déplacé avec un belle Morris 1000 et sa belle robe orange. Les Lotus, plutôt rares avec plusieurs Seven, une Esprit Turbo et une moderne Elise bleue. Sa majesté Jaguar et son gros V12 nous faisait un petit bonjour et au chapitre de la rareté on pouvait voir un beau cabriolet Sunbean Alpine 1725.

Le reste du plateau du Rasso de Beynes n’avait pas à rougir face à la déferlante Anglaise. Les Françaises, qu’elles soient haut de gamme avec une incroyable Facel Vega HK500 ou plutôt du peuple avec des populaires comme les 4CV, Panhard PL17, Tractions ou même l’increvable Mehari. Les sportives nationales avec une dizaines d’Alpines. Les allemandes étaient peut être déjà sur les plages, car un peu plus discrètes mais avec du pas mal, comme les cab’ Karmann et Coccinelle et une petite 911, elle aussi en mode toit ouvrant, en même temps avec le soleil déjà bien chaud.

J’aime beaucoup ce rassemblement, on y voit de très belles autos et l’ambiance est toujours sympas. Bien sûr le cadre du parking commence à être un peu étroit et pas toujours pratique pour apprécier les voitures, surtout quand reste devant planté comme un piquet… Ce rendez-vous est surtout varié, même si ce dimanche les anglaises étaient en nombre, ce n’est pas nous déplaire. On eut même droit à la visite d’une Bugatti, que j’avais rencontré lors du AHF, article ici, bref un rasso comme on aime, ou on discute bagnoles et ou on rentre avant le repas du midi !

La galerie de ce dimanche matin est ici.


Vous aimez ? Partagez !

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

2 commentaires sur “Rasso de Beynes, des Anglaises comme s’il en pleuvait !”

Laisser un commentaire