Spa Classic 2017 : Digne de Le Mans Classic

Habitant à quelques encablures de Spa-Francorchamps, le circuit m’est familier. J’y suis déjà allé pour les Spa Six Hours par exemple, mais aussi bizarre que cela puisse paraître, Spa Classic 2017 était mon premier. Après Pierre en 2015 et Cedric en 2016, c’est mon tour de vous faire découvrir cet événement exceptionnel.

Le plus beau circuit du monde accueille les plus belles autos de course de ces 70 dernières années. Spa Classic 2017 était un magnifique événement. Les éléments n’étaient pas de notre côté le vendredi. La météo était typiquement spadoise : une grosse drache toute la journée. Heureusement le ciel était dégagé le samedi. Les autos étaient plus rapides en piste, les batailles plus fréquentes et les pilotes moins prudents.

Je commence par mon coup de cœur de ce Spa Classic 2017, la course de l’Heritage Touring Cup. Les BMW 3.0 CSL étaient superbes en piste, avec leurs livrées colorées. Un beau spectacle contre les muscle cars américaines Camaro et Corvette ou les “américaines” venues d’Allemagne et d’Anglettere que sont les Capri et les Escort. En prime, la 3.0 CSL qui s’imposa aux 24h de Spa en 1976.

Ensuite, pour les amateurs d’italiennes le Trofeo Nastro Rosso en offrait pour les yeux, avec les belles carrosseries signées Pininfarina ou Scaglietti et les oreilles avec les envolées du V12 Colombo. Sur sa 275, Vincent Gaye est toujours impressionnant et nous a gratifié d’une belle pirouette sur piste humide. Mention spéciale aux Ferrari 250 LM, stars de ce plateau. Au milieu des italiennes, une élégante allemande, une 300SL et une anglaise, une Aston Martin DB2/4 par Bertone.

Avec des autos de la même époque, le Sixties Endurance. C’est la course la plus disputée de ce Spa Classic 2017. La plupart des concurrents ont tout juste eu le temps de réparer leurs autos après le Tour Auto. On y retrouvait donc des Porsche 911, Ford Mustang, et aux avant poste les éternelles Jaguar Type E courant après les puissantes Cobra et Ford GT40. Une course un peu moins impressionnante que celle des mêmes autos aux Spa Six Hours, mais avec des autos si mythique que la critique passe vite…

 


En se rapprochant de notre ère, les deux plateau du CER offraient un bel aperçu de ce qu’étaient les courses d’endurance de la fin des 60s et des 70s. Les Lola T70, les Porsche 935, Ferrari 512 et autres Chevron ne se sont rien épargné en piste.

On terminera avec deux plateaux plus récents. Tout d’abord les Groupe C. Des autos mythiques, Porsche 962 en nombre, entourées par des Spice, une Rondeau, une Jaguar et une Toyota. En bonus, Nicolas Minassian, incisif au volant de sa Mercedes-Benz C11.

Enfin, le Global Endurance Legends. Ici ce sont les autos qui ont fait le bonheur des courses d’endurance de la fin des années 90 et du début des années 2000, et le nôtre sur nos consoles de jeu. Viper GTS-R, Porsche 996 GT3, Audi R8, la légende est bien là. Surtout, on ne voit pas aussi souvent une très rare McLaren F1 GTR LT en piste.

Pour conclure ce Spa Classic 2017, un rapide passage dans les paddocks pour découvrir les espaces clubs et les autos du catalogue de la vente Bonhams dont on vous reparlera vite. Un superbe événement qui augure du meilleur pour la suite de la saison et qui n’a (presque) rien à envier aux plus grands rendez-vous européens. Le Mans Classic Compris !

Vous aimez ? Partagez !

Gaultier on Instagram
Gaultier
Photographe-Auteur
Petrolhead depuis son plus jeune âge. Passionné aussi bien de voitures anciennes que de modernes. Photographe à temps partiel sur NA depuis 2015. A ses heures perdues, il fait aussi des photos et roule en BMW E12.

7 commentaires sur “Spa Classic 2017 : Digne de Le Mans Classic”

Laisser un commentaire