Les expositions de l’Avignon Motor Festival 2017 ont (presque) fait oublier la météo

On ne sait trop par quel hasard mais le mois de Mars est ainsi fait que les salons dépassent les clichés sur le nord et sur le sud. Ainsi le salon de Reims bénéficie souvent d’un grand soleil, l’édition 2017 qu’on vous racontait ici en est la preuve. Par contre l’Avignon Motor Festival 2017 a présenté une météo identique à il y a deux ans : exécrable ! Heureusement que les expositions rattrapaient le tableau !

L’Avignon Motor Festival 2017 partait avec de bonnes bases. Un programme riche, avec une vente aux enchères et ses belles autos comme grande nouveauté, un parc des expos toujours aussi grand et des exposants ayant répondu présent. Mais a quelque jours de l’événement, la météo annonçait le pire… sans trop se tromper ! Dommage, seul le Dimanche aura été épargné !

On commence ce tour du salon par la bourse. On est pas à Reims, peu de salon peuvent se targuer de concurrencer les belles champenoises d’époque, mais il y a des exposants en Avignon ! L’Avignon Motor Festival 2017 présentait une nouvelle fois une bourse extérieure bien garnie et des halls intérieurs regorgeant de pros.
Forcément pour ceux installés dehors… le bilan est moyen. Certains n’ont pas attendu deux jours pour remballer ! Par contre dans les halls, les vendeurs de pièces étaient nombreux. Les copains de Classic Auto Elec se trouvaient en face de Neo Retro et ses pièces pour popus, des pare-chocs devisaient avec des traitements pour le cuir. Bref les plus beaux pros de la voiture ancienne de France et de Navarre étaient à Avignon.

Les miniatures avaient une nouvelle fois leur hall rien qu’à elles ! Qu’on ne viennent pas nous dire qu’elle prennent la place d’un vendeur de ferraille !
Le hall central est occupé par des vendeurs de pièces, mais aussi des restaurateurs et des prestataires de services. Une 4CV à moitié calcinée rappelle par exemple l’importance d’une expertise !

Au milieu de ces pièces un des halls accueille chaque année une superbe expo. Après les Renault, c’étaient les Peugeot qui siégeaient sur place ! Sous un agréable éclairage et sur une belle moquette blanche (messieurs de Lyon prenez en de la graine, une couleur de moquette met bien plus en valeur que le violet) reposaient 6 belles lionnes. 401, 402 Coach, 302 Darl’Mat, wahou !
En plus autour les clubs avaient sorti de belles autos également. Une 203 Coupé leur faisait ainsi face !

Du côté de la vente aux enchères, du beau. Par contre le hall étant petit, certaines autos étaient dehors… sous la pluie une bonne partie du week-end donc. Malgré tout la mise en valeur était bonne. Je n’ai pas pu assister à la vente mais on vous en donnera le résultat très très vite.
Mentions spéciales pour la Lancia Delta Intégrale, la Lola T70 MkIII, la Maserati Merak, la Salmson S4-61 et la Lotus Elite ! Tout ça !

Pour LA grosse exposition, il suffisait de se rapprocher du hall A pour en deviner la teneur. Des Ferrari sur le parking, peu nombreuses il est vrai, nous préparaient à ce qu’il y avait à l’intérieur.
Seule une grosse concentration de Renault Juvaquatre semait le doute…

A l’intérieur, ce sont bien les Ferrari qui ont la vedette. Les expos sont superbes. Des autos de toutes les années représentent le cavalino. Et on ne compte pas que les “petits” modèles. Parmi les morceaux de choix, 275 GTB/C tout alu dehors, F40, F50, Enzo, 250 LM et quelques Dino. Superbe et bien mis en valeur ! Une superbe expo, on en attendait pas autant, ni d’aussi belles en fait. Un très bon point, une expo thématique plus belle que celle de Retromobile, c’est dire !

Autre plateau : de splendides teufs-teufs avec leur couleurs chatoyantes, leur charme désuet et leurs formes d’un autre temps.

Autour de ces deux plateaux les clubs avaient répondu présent. Encore une fois les autos exposées étaient de qualité. Quel dommage par contre qu’il faille se contorsionner pour arriver à les apercevoir entre des éléments du décor et les cordons installés…

En retournant vers l’entrée, on se retrouvait sur le parking des visiteurs venus en anciennes. Encore une fois on y trouvait de belles autos, le salon attire toujours… Surtout quand le temps est plus clément ! Le dimanche les autos prenaient le soleil. Par contre il ne fallait pas passer tard, les parkings se vidaient vite !

Autour de ce parking on retrouvait les autres halls, dédiés à tous les autres types de locomotion. Tracteurs et camions étaient réunis, les agricoles ayant été déménagés pour faire de la place pour la vente.
Les motos avaient toujours leur grand hall, tandis que les autos de compétition et les autos modernes de prestiges étaient aussi sur place.

L’Avignon Motor Festival 2017 était un beau cru. Malgré les éternels soucis d’accès au parc et de stationnement, ajouté à la météo, il y aura eu du monde. Quand on voit ces expos, on se dit que les visiteurs ont eu raison de se déplacer !

 

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

5 commentaires sur “Les expositions de l’Avignon Motor Festival 2017 ont (presque) fait oublier la météo”

  1. un régal comme chaque année ! samedi la pluie a cessé vers midi et l’ après-midi a été super ! avec de bonnes blagues comme une calandre de 4L premier modèle à 100 € ( ouf j’ en avais acheté à 10 € à Velleron ); ambiance sympa et vive les JUVA 4

Laisser un commentaire