RM Sotheby’s signe un très beau résultat à sa vente d’Amelia Island 2017 !

La semaine dernière les grandes maisons de vente aux enchères s’étaient donné rendez-vous à Amelia Island aux USA. On commence avec les résultats de RM Sotheby’s qui présentait certainement le plus beau catalogue de la semaine.

Pour parler chiffres, la vente RM Sotheby’s à Amelia Island a atteint 70.9 millions de dollars ! En vendant 90 % des lots. Qui a dit que les enchères s’essoufflent ?

24 Millionnaires estimées, 19 adjugées

De toutes les ventes de la semaine d’Amelia Island, la vente RM Sotheby’s était donc celle qui présentait le plus de millionnaires potentielles. Cinq autos ratent le coche, ce qui représente malgré tout un magnifique ratio !

Les cinq Ferrari n’ont pas rencontré le succès escompté !

C’est une Ferrari que revenait la plus grosse estimation du catalogue. Une Ferrari 250 GT SWB, restaurée, conforme à l’origine et prête pour la compétition. Estimée entre 9 et 10 millions, elle ne part pas !

La 27e des 32 Ferrari 166 MM et la 23e des 25 Barchetta carrossées par Touring la suivait. Ex Mille Miglia 1951 et 1953, elle était estimée entre 8 et 10 millions de dollars et ne part pas non plus !

La plus chère des Ferrari vendues est l’ex F50 de Mike Tyson. Avec moins de 6000 miles, et elle était estimée entre 2.2 et 2.4 millions de dollars et est adjugée à 2.640.000 $ !
La superbe 275 GTB à nez court de 1964 estimée entre 1.8 et 2 millions de dollars part elle pour 1.842.500 $ !
Enfin, la 365 GTB/4 Daytona de 1971, préparée pour la compétition estimée entre 1.25 et 1.5 millions de dollars ne se vend pas non plus…

Le rouge n’avait pas la côte !

Et c’est une Bugatti qui en profite !

Les Ferrari décevantes, c’est la plus ancienne des deux Bugatti présentes, la Type 57S de 1937 qui signe le plus gros prix de la vente. 42e auto construite et carrossée par Vanvooren, elle était estimée entre 8.5 et 10 millions de dollars. Elle se vend en dessous mais à tout de même 7.7 millions de dollars !

Plus récente, une Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport de 2012, une des 11 aux specs US, estimée entre 1.5 et 1.8 millions de dollars elle se vend dans l’estimation à 1.650.000 $ !

Les italiennes ont plutôt bien marché !

Le catalogue de RM Sotheby’s à Amelia Island comprenait trois Lancia. La plus ancienne était une magnifique Astura Cabriolet Serie III Tipo Bocca de 1936 carrossée par Pininfarina. Ex-collection Orin Smith et ex-salon de Milan 36 et concours d’élégance de San Remo en 1937. Elle était estimée entre 2 et 2.6 millions de dollars et vendue 2.145.000 $ !

Les deux autres étaient des Aurelia. La première était une B24S Spider America de 1955, restaurée en 2012 et estimée entre 1.4 et 1.8 millions de dollars. Elle est partie à 1.320.000 $. L’autre était l’unique PF200C Serie III carrossée par Frua et exposée à Genève et Turin en 1953. Estimée entre 1.1 et 1.4 millions de dollars elle monte à 1.248.500 $ !

Parmi les autres italiennes de la collection regroupant la Ferrari 275 et la B24S, on trouvait une Maserati A6G/54 Coupé Serie III de 1956 carrossée par Frua. Ex salon de Turin, c’est une des deux survivantes et elle était estimée entre 1.6 et 2 millions de dollars. Elle fait mieux en se vendant 2.365.000 $ !
L’autre était une Alfa Romeo 1900 SS Coupé de 1955, carrossée par Zagato. Ex-Mille Miglia 1955 et 1956 elle était estimée entre 800.000 et 1.2 millions d’euros et dépasse le million à 1.1 million.

On trouvais également une rare Fiat 8V Supersonic, voir notre article sur la 8V en cliquant iciIl n’y en a eu que 15 8V avec cette carrosserie très spéciale. Celle-ci fut probablement la voiture du salon de Genève 1953. Elle aussi faisait partie de la collection Orin Smith et elle était estimée entre 1.6 et 1.9 millions de dollars mais se vend au dessous, 1.375.000 $.
Par contre l’Isotta Fraschini Tipo 8A Dual Cowl Sports Tourer de 1936 carrossée par Castagna, estimée entre 800.000 et 1.1 million de dollars, qui échoue sous la barre du million à 902.000 $ !

Les anglaises réussissent bien elles aussi

Premières des anglaises millionnaires estimées, quatre Bentley ! La plus ancienne de ces millionnaires était une 4½-Litre Le Mans Sports carrossée par Van den Plas. C’est la “The Bobtail”, une des autos des Bentley Boys. Ex 24h du Mans en 1928 et 1929 deuxième cette année là. Estimée entre 6.5 à 7.5 millions de dollars, ce morceau de légende reste invendu.

Trois autos de la collection Orin Smith ensuite. Le coupé noir est une Bentley R-Type Continental Fastback Sports Saloon de 1952 carrossée par Mulliner, estimée entre 1.25 et 1.5 million d’euros elle est vendue 1.347.500 $ !
Le cabriolet S1 Continental carrossé par Park Ward monte lui à 1.683.000 $ !
La Bentley S1 Continental de 1957, la crème, estimée entre 850.000 et 1 million de dollars n’atteint pas son estimation en se vendant 781.000 $.

Autre auto que RM Sotheby’s sort de la collection Orin Smith, une Rolls Royce Silver Cloud I Drophead Coupe avec carrosserie “Honeymoon Express” par Freestone & Webb. Estimée entre 1.3 et 1.8 millions de dollars elle part à 1.347.500 $.

Ensuite on trouvait deux Aston Martin. La première était DB5 bleu foncée, magnifiquement restaurée et estimée entre 900.000 et 1.1 million de dollars qui échoue juste en dessous à 990.000 $. L’autre était plus rare, une des 37 Aston Martin DB6 Volante construites, issue de la collection Orin Smith, estimée entre 1.6 et 2 millions de dollars et vendue 1.705.000 $ !

Toutes les allemandes se vendent, toutes ne font pas le million…

A Amelia Island, RM Sotheby’s proposait trois Mercedes Benz 300 SL dans son catalogue ! Celle estimée le plus cher était un coupé de 1954, la première année de production de l’auto. Restaurée entre 2007 et 2009 elle était estimés entre 1.2 et 1.4 millions de dollars et part à 1.358.000 $ !

Ensuite deux autos sortant de la collection Orin Smith. Le coupé 300 SL de 1957, antépénultième coupé, ce Gullwing rouge était estimée entre 950.000 et 1.050.000 $ et dépasse légèrement son estimation en se vendant 1.144.000 $ !
Le roadster de 1958 était estimée entre 900.000 et 1.050.000 $ et s’adjuge à 957.000 $.

Et on termine les allemandes avec une paire de Porsche 911. Toutes les deux faisaient partie de la seconde collection (l’anonyme). On trouvait une des 200 Carrera RS 2.7 Lightweight de 1973, matching numbers et en super état et une des 55 Carrera RS 3.0, de 1974. Toutes deux étaient estimées entre 800.000 et 1.1 million de dollars. La blanche se vend 1.375.000 $, la jaune s’arrête à 869.000 $ !

Une américaine pour finir

Une seule américaine pouvait se vendre au dessus du million de dollars., C’était une Stutz Model M de 1929, compressée et carrossée par Lancefield. Estimée entre 1 et 1.2 millions elle marche très bien en partant à 1.705.000 $ !

Un catalogue riche dans tous les sens du terme !

Il y avait de belles autos dans tous les sens pour RM Sotheby’s à Amelia Island. On avait sélectionné quelques autos, en dessous du million.

Au dessus de 500.000 $, on trouvait par exemple une Mercedes-Benz 540 K Cabriolet B de 1936 à carrosserie Sindelfingen. Ex-collection Orin Smith, elle était estimée entre 600.000 et 750.000 $ et se vend 698.500 $. De la même provenance, une belle Alfa Romeo 6C 2500 SS Coupe à carrosserie Touring était estimée entre 700.000 et 850.000 $ et elle monte elle à 880.000 $ !

Trois autres autos de la collection Orin Smith :
La première était une anglaise, une sublime Aston Martin DB MkIII de 1958, estimée entre 375.000 et 450.000 $ mais elle s’arrête à 302.500 $. Suivait une auto française, une Amilcar Pegase, carrossée dans le style de Figoni et Falaschii, estimée entre 350.000 et 450.000 $ qui n’atteint “que” 236.500 $. La moins chère de la collection, était une Fiat 500 C Topolino découvrable de 1952, estimée quand même entre 40.000 et 50.000 $  et partie à 46.200 $ !

Enfin deux italiennes. La première était une Iso Grifo GL Series II de 1970, estimée entre 400.000 et 500.000, mais elle ne fait que 264.000 $. L’autre était une Lamborghini Islero 400 GT estimée entre 250.000 et 300.000 $ et vendue 242.000 $.

Pour retrouver tous les résultats, c’est en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “RM Sotheby’s signe un très beau résultat à sa vente d’Amelia Island 2017 !”

Laisser un commentaire