Retour sur le Rallye des Givrés 2017

Après 5 ans à arpenter les routes autour de Clisson, les Dérouillés des Trois Provinces font honneur à leur nom et ont donc déplacé le Rallye des Givrés 2017 à Cholet. Cet événement porte bien son nom à tous les niveaux, et ce n’est pas le thermomètre qui nous contredira, ni les propriétaires des véhicules de 1927 à 1983.

Le Rallye des Givrés 2017, dédié à l’un des piliers du club, Jean-Hubert, a mis à mal la volonté des participants avant même le départ de la course. Pour être au rendez-vous, les 172 participants ont dû affronter le froid matinal glacial et le salage des routes (vigilance orange annoncée par Météo France). A la distribution du road-book, le grésil pointe le bout de son nez, on s’interroge quelque peu pour la suite… Mais la pluie prend le relais et redonne espoir à démarrer les belles mécaniques, malgré peu, voire pas, de chauffage pour certains. Motards et cyclomotoristes sont emmitouflés, mais quelques irréductibles givrés ont fait toute la promenade décapotés. Il parait que cela permet d’éviter la buée, certes…

Malgré les conditions, peu de désistements, et dès 9h, à la découpe du ruban tricolore, le cortège des participants au Rallye des Givrés 2017 quitte la ville. Place aux petites routes de campagne, bordées de vergers.

Petite pause ravitaillement à 10h30, puis direction le haut-lieu de l’expédition, et le mot n’est pas trop fort. Notre-Dame des Gardes et plus précisément “Les Gardes”, situées à 210m d’altitude, d’où le nom du restaurant, le 210, situé à proximité de l’abbaye qui domine le village. L’accès est difficile pour les petites cylindrées, les utilitaires et les cyclos. Et oui, 130m de dénivelé avec 15 à 25% de déclivité ! De quoi laisser de beaux souvenirs à certains. C’est l’occasion d’une petite pause près de l’abbaye, même si on aurait préféré être au printemps. C’est aussi l’occasion de se rappeler que l’endroit (l’accès Nord-Est) fut aussi dans les années 80 le théâtre de la course de côte de la Peignerie.

Le Rallye des Givrés 2017 prend alors la direction de Trémentines, pour la pause déjeuner bien méritée (entre le froid et l’effort demandé aux vieilles mécaniques) et l’accueil de l’Amicale des Vieilles Soupapes. Deux heures plus tard, les équipages et les mécaniques s’ébrouent à nouveau, après quelques réglages et compléments nécessaires. C’est maintenant l’heure de parcourir des routes sinueuses, tracées dans les bois et traversant de nombreux villages. Le public s’est montré chaleureux tout au long du parcours.

Jusqu’à l’arrivé, à 17h30, Place des Halles. Les centaines d’enthousiastes réunis là-bas offrent une belle récompense pour nos Givrés, qu’ils soient organisateurs, participants ou encore bénévoles.

Rendez-vous l’an prochain, probablement en Vendée, mais certains participants sont déjà prêts à repartir, quel que soit le lieu.

 

Vous aimez ? Partagez !

Marc
Rédacteur et Photographe à News d'Anciennes
Jeune retraité, Marc avait du temps pour prendre des photos et aller à la rencontre des passionnés de l'ouest de la France, tant que sa Renault 8 est en restauration.
Il a rejoint News d'Anciennes au tout début 2016.

4 commentaires sur “Retour sur le Rallye des Givrés 2017”

Laisser un commentaire