Vente en demi-teinte pour Bonhams au Grand Palais 2017

Dernière vente dont on vous parle, celle de Bonhams au Grand Palais 2017. Les résultats sont mieux qu’en 2016, mais toujours pas à la hauteur de ce que le lieu et les lots exposés méritent.

Bonhams se dit heureux de la vente, mais si certaines voitures ont répondu aux attentes, c’est loin d’être le cas de toutes…

100 % des millionnaires vendues à la vente Bonhams au Grand Palais 2017

La vente Bonhams au Grand Palais 2017 ne proposait que trois autos pouvant dépasser le million d’euros sous le marteau.

On commence avec l’Aston Martin Ulster Sports, sur laquelle une grosse com’ avait été faite. La voiture, estimée entre 1.6 et 1.8 million d’euros, et elle a tenu son rang. Vendue 2.012.500 €, elle dépasse même son estimation.

Toujours en provenance d’Angleterre, une Bentley Continental S1. Un cabriolet qui n’a existé qu’à 31 exemplaires en conduite à gauche, parfaitement restaurée et estimée entre 1 million et 1.5 million d’euro. Elle est vendue elle aussi, mais dans le bas de l’estimation avec un prix de 1.069.500 €.

Dernière millionnaire potentielle de la vente Bonhams au Grand Palais 2017, une Mercedes Benz 300 SL. Quand Artcurial n’a pas vendu son coupé, résultats à voir ici, Bonhams adjuge le sien 1.016.666 € pour une estimation entre 1.1 et 1.3 million. Trois millionnaires, toutes vendues. Les autres maisons n’ont pas eu le même ratio (mais proposaient bien plus de pièces chères).

Mais du prestige et du sport quand même !

En dessous de la barre du million d’euro d’estimation, la Bonhams au Grand Palais 2017 proposait quand même du lourd ! Mais des prix très élevé ont certainement refroidi les acheteurs potentiels.

Plusieurs autos françaises étaient proposées par la maison anglaise. On commence avec les trois Facel. La Facellia de 1962 estimée entre 30.000 et 40.000 € s’envole pour doubler son estimation et atteindre 82.650 € ! Par contre, la FV3B grise, ex Maurice Trintignant estimée entre 190.000 et 240.000 €, et la HK500 estimée entre 150.000 et 200.000 € restent sous la verrière, invendues.

Toujours dans le genre française de luxe, on trouvait une Delage D8 Cabriolet carrossée par Figoni. Estimée entre 350.000 et 450.000 €, elle ne se vend malheureusement pas. La Talbot Lago T14 America de 58 et son V8 BMW étaient estimés entre 450.000 et 550.000 et ne part pas non plus…
Dans les françaises plus récentes, une DS 19 Cabriolet de 1964 était présentée. Estimée entre 170.000 et 210.000 €, elle n’aura pas le record arraché par Artcurial puisque la barre était VRAIMENT trop haute. La Renault 5 Turbo Tour de Corse, ex usine estimée entre 200.000 et 300.000 ne connait pas le succès des modèles présentés par Artcurial et RM, résultats ici, puisqu’elle ne se vend pas non plus.

Ensuite, les deux Stratos. La première était une version d’homologation, mais qui a été grimée en auto de compétition. Elle était estimée entre 350.000 et 450.000 € mais ne se vend pas. A contrario, la rouge, une routière parfaitement restaurée était estimée entre 350.000 et 400.000 € et se vend 375.730 €.

 

Originalité italienne encore avec une Fiat Gianinni 750 Sport de 1950. Une des autos les plus originales proposée par Bonhams au Grand Palais 2017. Ex Mille Miglia 1952 elle était estimée entre 250.000 et 300.000 € mais l’originalité ne suffit pas à la faire partir.
Autre italienne ancienne, une belle Alfa Romeo 6C 2300 Pescara de 1934. Si la voiture est bien une 6C 2300, sa carrosserie a été recréée, la voiture originale ayant disparu. Encore une auto chère (550.000 à 750.000) et invendue…

On ne peut pas faire une belle vente sans Ferrari. On avait dans la vente une 250 GT Coupé de première série. Estimée entre 450.000 et 550.000 elle part à 437.000 €. La Ferrari 365 GTB/4 est elle restée invendue…

Côté anglaises, on trouvait une Type E Roadster Flat Floor de 1961. Matching Numbers et en conduite à gauche, elle était estimée entre 180.000 et 230.000. Trop pour un éventuel acheteur.
L’autre anglaise remarquable était une Aston Martin 1½-Litre Standard Sports Model de 1928. Ex Maradjah de Patiala et en superbe état elle était estimée entre 315.000 et 415.000 € mais reste elle aussi invendue…

 

Egalement invendue, l’Audi Quattro Sport Coupé SWB estimée entre 330.000 et 400.000 €… Cela fait vraiment beaucoup.

Les insolites de la vente Bonhams au Grand Palais 2017

La vente des Grandes Marques au Grand Palais 2017 recèle également de quelques autos plus insolites. On vous avait parlé de la Lancia Hyena. Estimée entre 150.000 et 200.000 € elle part à 161.000 €.

Une belle BMW 2002 Cabriolet Baur de 1972 était aussi au casting. Estimée entre 30.000 et 50.000 € elle n’a pas convaincu… Encore plus exotique, l’Apal Horizon GT Coupé de 1968 estimée entre 50.000 et 70.000 € est elle aussi restée invendue. La 4 CV Pie de 1955 estimée entre 28.000 et 40.000 € part elle, dès avant la vente, à 37.500 €.
Pour finir, les trois ancêtres. La Panhard & Levassor 7 HP type A bleue. Estimée entre 210.000 et 250.000 € elle était la plus chère et dépasse légèrement son estimation en se vendant 253.000 €.
Les deux Benz, une Ideal 4½ HP vis-à-vis de 1900 aux roues jaunes a également estimée entre 120.000 et 140.000 € atteint 120.750 € et la Victoria, dont la date de fabrication est inconnue mais qu’on place aux alentours de 1893 estimée entre 20.000 et 30.000 € part à 28.750 €.
Tous les résultats son visible ici. En tout cas, la vente Bonhams au Grand Palais 2017 n’a pas été un grand succès et, après une vente 2016 déjà en demi-teinte, Bonhams se dit content, mais peut espérer bien mieux !

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Vente en demi-teinte pour Bonhams au Grand Palais 2017

Laisser un commentaire