Un petit tour à l’Automotoretro Turin 2017

Des fois avant, des fois pendant, des fois après, le salon de Turin est généralement autour de Retromobile. Jean-Philippe est allé faire un tour à l’Automotoretro Turin 2017 et nous en ramène un joli aperçu.

Le 35éme salon international de véhicules historiques se déroulait, cette année encore, sur le site des anciennes usines Fiat : Le Lingotto à Turin. L’Automotoretro Turin 2017 ouvre la saison des salons d’automobiles anciennes en ce tout début Février.

Cette année, la rampe d’accès à la piste sur le toit étant exceptionnellement ouverte, nous avons pu apprécier cet ouvrage, et la vue sur Turin. Rappelons que le Lingotto était une usine toute en longueur avec un anneau de vitesse destiné à tester les autos, sur ce fameux toit.

En plus de l’Automotoretro Turin 2017, il y a toujours l’ancienne patinoire olympique qui sert de salon du sport mécanique, mais qui regroupe en fait surtout des autos de tuning. Mais le point fort reste l’espace consacré aux pièces détachées, aux expos, et à la vente de véhicules anciens.
Des prix très raisonnables en général, une Fiat 500 de 72 à 4000€, une fiat 600 Multipla à moins de 20000€, mais aussi une Traction 11BL de 55 vendue pour une 11B de 47, à 14500€. L’électrification des anciennes est maintenant systématiquement présente. Apres Epoqu’Auto où des Méhari électriques étaient présentées, et Ian Motion qu’on a pas encore vu sur salon mais dont on vous parle ici, à Turin, c’est la Fiat 500 qui était présenté. Système de moteur et accu Newtron monté par l’Officine AmarcordQuand on connaît le brouillard de pollution qui plane sur Turin, on se dit que cette 500 sera peut-être bientôt la seule solution pour rouler en ville…

L’entrée de l’Automotoretro Turin 2017 se fait par le hall des miniatures, les autos à la vente des particuliers ont été déplacées au fond de ce 1ére hall. Beaucoup de Fiat « Nuova 500 » 1er modèles de type N ou D sont exposées (1957 à 1963). Pour les plus rares, quelques modèles « Lombardi » My car et une Fiat 500 pour l’export aux USA , reconnaissable par ses phares et ses butoirs de pare choc énormes.

Cette année pas de stands phares comme les années précédentes, où Bertone, Lamborghini et Mercedes avaient déplacés des modèles d’exceptions. Le salon semble se tourner vers les vendeurs d’anciennes, 100% du hall 3, et au moins 40% du hall 2, ou bien les grandes marques n’ont plus le budget pour exposer. Dommage.

Le lien vers la galerie complète est ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Un petit tour à l’Automotoretro Turin 2017”

  1. Splendide ! Le Lingotto est un superbe bâtiment.

    Les photos sont chouettes et j’en aurai bien vu encore plein d’autres 🙂

    Les avant-guerre sont vraiment belles.

  2. Vous dites qu’il n’y avait pas cette année de stands phares … je ne suis pas d’accord avec votre affirmation, car vous oubliez de parler du splendide stand de FCA Héritage, ou l’on pouvait voir des autos et prototypes de la marque Fiat, Lancia, Alfa Romeo et Abarth.

    Après avoir inaugure son garage AbarthClassiche a Turin, on voit que le groupe FCA continue donc de valoriser son patrimoine, pour le plus grand plaisir des passionnés d’automobiles Italiennes dont je fais partie … en tout cas merci pour ce superbe reportage photographique .

    Notons que FCA Héritage sera également présent à Retromobile à la fin de la semaine.

Laisser un commentaire