Où en est la Mini Electrique de IAN Motion ? (MAJ)

Cet été, la société IAN Motion avait beaucoup fait parler d’elle. Le projet d’équiper une Mini d’une motorisation électrique était en effet alléchant. Six mois plus tard, il s’agit de faire un point sur l’avancement du projet.

La Mini électrique de IAN Motion existe bel et bien !

Au moment où IAN Motion avait fait parler d’elle, la société ne dévoilait pas grand chose sur son site Internet… Aujourd’hui, cela a bien changé. Alors on est toujours très vague au sujet du démonstrateur mais après discussion avec Roland, un des responsables du projet, on en sait vraiment plus !

La voiture est donc une Austin Mini de 1989, entièrement restaurée et donc le moteur essence a été remplacé par son pendant électrique. Celui-ci revendique 150 km d’autonomie qui sont suffisants pour un usage urbain de l’auto. C’est d’ailleurs le principal argument, à mes yeux, de cette auto : rouler là où le moteur thermique est chassé progressivement.
L’habitacle de la Mini en profite pour être revu. IAN Motion fait appel à de beaux matériaux, cuir (pour les sièges), tissu et chêne massif !

Enfin on nous précise que les performances thermiques et acoustiques ont été améliorées par rapport à l’auto de base. Très bonne idée, encore une fois en vue d’un usage urbain.

Quelques questions restent encore en suspend…

Effectivement quelques questions restaient à éclaircir, notamment en creusant par rapport à ce qui est présenté sur le site. On a posé les questions à Roland qui nous a répondu plutôt franchement. D’abord sur le projet :

On est 4 à l’initiative du projet et on vient tous de l’industrie auto. Pour le moment, on reste sur le développement. Ça ne sert à rien de montrer une auto peu aboutie. On verra donc au prochain semestre pour participer à des salons et des expositions. Le démonstrateur aura avancé. On vous tiendra au courant des endroits où nous rencontrer.

Au niveau du démonstrateur, on est sur une auto d’occasion transformée. Quid de la plaque d’immatriculation ?

L’auto est un démonstrateur. Elle n’est pas prévue pour rouler sur route, pour le moment nous travaillons à rendre cela possible. On ne peut pas changer de type d’énergie sur un véhicule d’occasion. Vendre une Mehari électrique fabriquée à partir d’éléments neufs est en fait plus simple ! Le démonstrateur a bien une plaque, mais dans tous les cas, ne cherchez pas à la croiser !

Ensuite le passage à l’électrique d’une auto thermique pose un éternel problème : le poids. Les autos fonctionnant en direct sur panneau solaire ne sont pas encore commercialisées et il faut pour l’instant loger « quelques » batteries dans l’auto pour garantir de passer le coin de la rue. Mais ces « quelques » batteries ont un poids. Certes le moteur est enlevé et la Mini est relativement légère mais gageons que la création de IAN Motion sera plus lourde que sa sœur thermique… On nous dit que le poids est mieux réparti : les batteries sont donc dans le coffre. Et si les performances thermiques et acoustiques sont améliorées, n’espérez pas taper le 110 km/h avec cette auto, ou alors vraiment pas longtemps.

L’autonomie de 150 km a été testée, mais pas en cycle d’homologation classique où on accélère à peine. Là c’était une conduite « normale ». Par contre, effectivement, les 150km, en hiver et de nuit sur le Turini ne seront pas tenus. Le chauffage, l’éclairage et l’effort demandé à la voiture affectent logiquement l’autonomie.

Conclusion

On reverra bientôt IAN Motion. Si le projet n’en est encore qu’au début, dans la jeune entreprise on travaille d’arrache-pied pour avance. Si pour le moment il y a peu d’infos, on vous invite tout de même à aller voir sur le site de IAN Motion en cliquant ici.

Photos : IAN Motion

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

8 commentaires sur “Où en est la Mini Electrique de IAN Motion ? (MAJ)

  1. Le demonstrateur n’est pas correctement immatriculé: Si le type d’energie avait été modifié ( Réception à Titre Isole aupres des Mines), un PV aurait été établi, la carte grise aurait du être renouvellée. Hors, il s’agit d’une immatriculation type « FNI » qui à changé en 2009 pour le « SIV ». A l’occasion de la modification, l’imattriculation aurait basculé en SIV.

      1. Malheureusement ce qu’ils ont déclaré est faux!!

        Le fait que le véhicule soit d’occasion ne l’empeche en rien de subir une RTI pour valider un changement d’energie, voir par exemple ce qui se faisait pour les GPL.

        Le point de blocage est ici différent: il ne s’agit pas d’un simple changemenr d’energie, mais des modifications sur la structure de la voiture on du etre faites pour implanter les batteries, adapter un nouveau moteur etc, hors pour ceci il faut obtenir l’autorisation du constructeur. Et ca, c’est pas gagné…

  2. Bonsoir NA, J’avais découvert aussi Ian motion cet été, et un peu déçu du retard du lancement du pourquoi et du comment du projet prévu pour début septembre… pour recevoir un mail en décembre avec cette belle auto qui fait rêver (je parcours d’ailleurs une trentaine de kms par jour pour aller au travail avec ma mini de 1982, ce serait top de le faire en électrique!!), mais dans ma mémoire cet été la chose était présentée comme un kit d’électrification, et non comme une voiture neuve, enfin tout cela pour dire que le projet est plein de bon sens et de logique, mais que malheureusement la réglementation française est très -enfin plutôt trop- contraignante, car comme le dit Franck -coucou au passage- changer d’énergie sur un véhicule d’occasion n’est pas possible sans passage à la DRIRE, ce qui complique la chose pour la transformation d’un véhicule déjà en notre possession…. En tous cas bon courage à Ian motion pour la suite du projet que je vais suivre de près bien entendu

Laisser un commentaire