Top Gear France Saison 3 a commencé. On a regardé, on debriefe

C’était annoncé, Top Gear France Saison 3 c’est parti, depuis ce soir. L’émission attendue par ces fans, mais aussi par ses détracteurs est encore diffusée sur RMC Découverte. Voilà notre premier debrief, à chaud, juste après le premier épisode.

Ce qu’on savait

On s’en doutait, Top Gear France Saison 3 fait appel au même trio, Philippe le comédien, Bruce le pilote et Tone l’inclassable. La saison démarre plus tôt qu’à l’accoutumée, le 21 Décembre, pendant les vacances.

On connaissait avant le début de la saison quelques une des voitures essayées. Outre les luxueuses et modernes Honda NSX, Lambo Huracan ou Aston DB11, on savait aussi que les trois allaient accueillir une F40 puisque Mark l’avait surprise en se rendant sur les lieux, c’est dans cet article.

On savait également que Top Gear France Saison 3 repartait avec 8 émissions et des invités people qui allaient s’en donner à cœur joie avec la Dacia Sandero.

Le premier épisode de Top Gear France Saison 3, les indestructibles

La saison 2 avait commencé par un sacrilège pour les amateurs d’anciennes, la destruction d’une Peugeot 204. Tombée d’une falaise, la voiture, dont on a appris qu’elle était irrécupérable, avait cristallisé les critiques contre cette émission.
Le sommaire du premier épisode de la saison 3 annonçait « Les indestructibles ». Une Volvo 850 Break, une Peugeot 504 et une Lada Niva allaient faire face à leur réputation.

On se doutait aussi que l’équipe n’allait pas être tendre. Vous vous souvenez du Toyota de Top Gear UK qu’ils avaient mis une émission entière à détruire ? Là, les auto sont récupérées en casse, où elles auraient finies en cubes…
Les tests sont durs, en même temps, le but est de détruire les autos, ou au moins essayer. Charge, chute, bref, ils ont tout tenté, en deux fois, comme souvent le fil rouge est fini en fin d’émission. On vous laisse découvrir les tortures directement sur vos écrans.

Afficher le Spoiler »

Au moins, ils prouvent que les anciennes sont indestructibles et que la 504 n’a pas usurpé sa réputation !

Les news sont toujours là, pas très news, encore une fois enregistrer autant à l’avance c’est pas évident. Elles durent moins longtemps qu’en saison 2. Mais par contre, on se rend vraiment compte que les trois animateurs de Top Gear France saison 3 sont plus complices. Les dialogues ont l’air moins récités, c’est plus fluide.

Ensuite on passe à la mythique Porsche 911. Forcément on parle du passage au turbo… Bruce va donc aller la tester à Magny-Cours, fâché. Heureusement, la Turbo S et la R arrivent à la rescousse dans les mains de Tone. On vous laisse découvrir ça dans les replay qui ne vont pas tarder à suivre.

C’est d’ailleurs dans cette auto que le Stig fera son tour chrono. Sur le circuit de Top Gear France, à Brienne le Château dans l’Aube. Cette année, pas de « virage dont on ne peut pas dire le nom » (appelé à la base le Clarkson, mais pour des raisons de « ressources humaines » le nom n’a pu rester) mais le Klaxon.

Forcément on retrouve aussi les séquences habituelles de l’émission. Les stars sont pour le coup Tcheky Karyo et Bruno Putzulu et ils retrouvent la vaillante Dacia Sandero. Pour le coup, on remarque un Philippe toujours à l’aise et deux stars passionnées.
Bien évidemment, ils ne parviennent pas à battre le temps de référence établi par Jacques Lafitte, ancien pilote de F1 plus que people.

Ce que j’en ai pensé de Top Gear France Saison 3

Je comprendrais aisément que certains seront choqués (mot utilisé) par les séquences de « destruction des voitures ». Mais comme toujours, il faut noter que c’est dans l’ADN de Top Gear depuis des années, les trois compères français n’ont rien inventé.

Trois compères ? Oui. Top Gear France saison 3 est bien confié à trois compères, pas à trois présentateurs. La mécanique des saisons précédentes pouvait sembler poussive, là on retrouve une vraie connivence entre Bruce, Tone et Philippe.

Je comprends les détracteurs de l’émission. Mais je n’ai qu’une chose à leur répondre : il y a presque 30 chaines sur la TNT ! Soyons heureux que le paysage automobilo-télévisuel ne se limite pas aux essais de citadines diesel et SUV branchés !

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

18 commentaires sur “Top Gear France Saison 3 a commencé. On a regardé, on debriefe”

  1. C’était une bonne première même si le sujet « Les indestructibles » a failli me faire enregistrer l’émission pour faire autre chose. J’ai beaucoup ri et j’ai également ressenti cette impression de complicité, déjà aperçue lors de la tournée au Japon. C’est dommage qu’il n’ y ait que huit épisodes, ça va passer vite. Autre grief, un un tour chronométré pour les 911 Carrera E et R nous aurait permis de constater les écarts en performance.

  2. Pour ma part, je ne comprend toujours pas les resucées d’émissions anglaises ou autres. Autant j’apprécie les VO, autant les animateurs qui tentent de coller aux cahiers des charges m’agacent quelque peu. Il n’y aurait plus de cerveaux en France ?

    1. Le problème c’est que quand les français essayent de faire quelque chose de différents, la première remarque c’est « ça vaut pas XXX » qui est forcément une émission anglophone…

      1. Pareil ! … autant je me suis repassé en boucle l’émission où Le Tone présente l’évolution de l’automobile française depuis son origine, autant cette pale copie de l’émission britanique continue de me décevoir. Dommage, mais effectivement d’autres concepts verrons le jour, enfin je l’espère.

  3. Je vais être dur, mais ce genre de Top Gear à la Française est archi nul !
    Les  » acteurs  » sont sympathiques mais à des années lumières des originaux !
    Les sujets n’ont aucun intérêt. La casse de véhicules anciens, fais penser à une bande d’ados attardés qui se défoulent ! Bel exemple !
    Le pompon est le sempiternel essai de Porche. ….Celle qui va le plus vite ! Lassant et ennuyeux !
    Bref, une fois de plus, le genre d’émission qui n’amuse qu’eux mêmes. Un defouloir pour animateurs.
    Après ce désastre il y avait le vrai Top Gear spécial Moyen Orient. Tout simplement magnifique !
    Scénario et paysages excellents !
    Sans rancune.

Laisser un commentaire