La Südschleife, le Nürburgring oublié !

Le mythique enfer vert, nous le connaissons tous. Le Nürburgring est le nom de deux circuits actuellement. La Nordschleife et la piste de F1. Mais si Nordshleife il y a, Südschleife il y eut. Retour sur l’histoire de cette partie du circuit allemand.

C’est un tweet de Oscar Plada, dont on parlait dans cet article, qui m’a interpellé. Il montre la Südschleife, un bout de circuit aujourd’hui disparu et tombé dans l’oubli.

Construction de la Südschleife

La Südschleife dut construite en même temps que la mythique Nordschleife. Ouverte elle aussi en 1927, après deux ans de construction. Elle complète la grande boucle nord par une plus petite boucle au Sud. Celle-ci constituait un second circuit à part entière que l’on pouvait utiliser seul ou combiné.

En fait, avec la boucle sud, on avait 5 circuits distincts sur le site du Nürburgring :
– La Nordshleife et ses 20.832 km connus de tous les amateurs de sport auto
– La Südschleife et ses 7.747 km
– Les boucles de béton, une sorte d’anneau de vitesse avec 2.292 km de développement
– La Nordschleife et la boucle de béton, 22.835 km
– La Gesamkurts, qui combine la Südschleife et la Nordschleife avec 28.265 km de développement !

Le point commun de tous ces circuits ? La marge d’erreur est faible. Sur la boucle sud, on a une piste de 8m de large dont la déclivité maximale est de 16%. Un bon complément à la Nordschleife.

Les courses sur la Südschleife

Au départ, les courses se courant sur le Nürburgring empruntaient la totalité du circuit, la Gesamkurts. C’est ce qu’on retrouve lors de la course inaugurale de 1927 par exemple.

De 1928 à 1931 et de 1958 à 1968, c’est sur la boucle sud que se court l’Eifelrennen. On y court aussi en moto également, les Grand Prix d’Allemagne 1965 et 1968 s’y tiennent.
Autre grande course internationale, le Grand Prix d’Allemagne de Formule 2 1960 se court sur ce petit circuit.

En 1970 le record du tour est fixé par une March 707 de CanAm pilotée par Helmut Kelleners. Le temps est alors de 2:38,6, soit une moyenne de plus de 175 km/h.

A ce moment là, la Nordschleife commence à être reconditionnée. On améliore sa sécurité et on modernise les installations. Par contre la boucle sud n’est pas du tout touchée… Peu à peu elle perd de son attrait. La Gesamkurts n’est plus utilisée, on emprunte au maximum la boucle de béton avant de retourner sur la boucle nord.

La partie la plus au sud du tracée sera utilisée quelques années par la course de côte de Müllenbach.

En 1983, c’est le coup de grâce. Pour satisfaire la F1, on crée un circuit beaucoup plus petit et plus adapté au F Circus au sud de Nordschleife. Pour cela on réutilise la ligne droite de la Südschleife mais c’est la seule partie utilisée. Le reste du tracé est traversé par la nouvelle piste.

C’est sur ce circuit Grand Prix qu’a lieu le GP de F1, mais aussi diverses courses, y compris les historiques comme les AvD Oldtimer Grand Prix, dont on a suivi l’édition 2016 dans cet article.

La Südschleife en 2016

Il ne subsiste que peu de traces de l’existence de ce circuit. Vers Müllenbach, la zone commerciale est implantée autour de l’ancienne piste, devenue une simple route. Au nord, les voies d’accès aux parking du circuit de Grand Prix conservent le tracée de la Südschleife.
Quelques événements de voitures anciennes s’y tiennent parfois et c’est bien le dernier souvenir que l’on peut tirer de ce bout de circuit oublié !

Le Travail d’Oscar est sur son site en cliquant ici.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

5 commentaires sur “La Südschleife, le Nürburgring oublié !

Laisser un commentaire