NEC Classic Motor Show 2016, retour sur l’énorme salon de Birmingham

Ce week-end, je me suis rendu au NEC Classic Motor Show 2016, de son nom complet, à Birmingham. C’est le plus grand salon dédié à la voiture ancienne d’Angleterre, et il faut bien admettre qu’il y avait énormément de choses à voir.

shield-logo_new_2016-web

Pour cette 33ème édition, le NEC Classic Motor Show 2016 occupait pas moins de 93 000m² ! De quoi faire passer Rétromobile pour un lilliputien, même si pour se déplacer, c’est encore plus compliqué qu’à Paris, les allées étant plus que noires de monde : 71 000 visiteurs en juste trois jours. Les différents exposants sont un peu installés pêle-mêle, ce qui n’aide pas à s’y retrouver, mais il y a tellement de choses à voir que de toute façon on a la tête qui tourne.

Le plus gros événement clubs d’Europe

252 clubs auto et 21 clubs moto étaient présents, même Techno Classica Essen ne rivalise pas, c’est dire ! Et il faut avouer que même si les constructeurs anglais ont droit à la part du lion, les constructeurs prestigieux ont droit à tout autant de place, notamment Maserati et Bugatti, avec des modèles juste à tomber.

Toutefois les constructeurs, avec une image moins grande ont tout autant droit à leur place, et on peut même croiser quelques perles rares, comme un club Opel (oui, même si c’est Vauxhall qui distribue des modèles rebadgés pour le Royaume-Uni) ou un club Bitter. Les constructeurs français sont largement représentés, avec Renault, Peugeot et Citroën, évidemment, mais aussi Matra, Talbot, Simca et Alpine.

Le NEC Classic Motor Show 2016 est aussi une énorme bourse

Avec 650 exposants, le NEC Classic Motor Show 2016 est la plus grande bourse en intérieur d’Angleterre. Impossible de ne pas trouver ce que l’on cherche, enfin, tant qu’on ne se perd pas. Avec un événement aussi vaste, c’est vite arrivé. Je suis moi-même passé à travers pas mal de choses, hélas. Mais de l’habituelle housse de protection à la remorque, en passant par les accessoires, les pièces détachées, il y en avait pour tous les besoins.

Un des plus gros points de vente du royaume

Comme tous les évènements de ce genre, c’est également l’occasion pour les vendeurs spécialisés de proposer leurs voitures, y compris des modèles tout à fait abordables. Mais le point d’orgue était bien évidemment les modèles mis en vente par Silverstone Auctions, avec plus de 120 voitures au catalogue, allant de la Fiat 500L à l’ancienne Bentley Mulsanne de la reine.

Un rassemblement de célébrités

C’était the place to be, comme on dit par ici, pour les stars du petit écran. On pouvait ainsi trouver Edd China et Mike Brewer de Wheeler Dealers, mais aussi Fuzz Townshend de Car S.O.S. (Tim Shaw, lui était juste en balade le samedi) ou encore Ant Antstead, le présentateur de For the Love of Cars qui n’est pas diffusée en France.
Sir Stirling Moss était également présent pour une interview le samedi après-midi, bref que du beau monde.

Des mini-balades de rêve

Comme la plupart des évènements auxquels j’ai pu assister en Angleterre, des balades en voiture étaient proposées, dans le but de lever des fonds pour des opérations caritatives. Selon le prix, vous pouviez vous régaler à bord d’une Coccinelle ou d’une affolante Pagani Huayra.

Car oui, c’est une chose qui peut être très surprenante avec ce genre de show en Angleterre, la notion de classic est bien différente de notre notion d’ancienne : elle regroupe les anciennes, les youngtimers et même des voitures qu’on qualifierait allègrement de modernes au sud de la Manche (et je ne parle pas que de blasons prestigieux). Mais, au final, tout ce qui compte c’est juste la passion de l’automobile que les gens échangent, quelle que soit la marque ou l’année de leur voiture, et là-dessus, je pense que les Anglais ont tout compris, malgré le fait qu’ils conduisent à l’envers !

Toutes les photos du week-end son disponibles dans l’album flickr de ClassicCarNews.

Crédits photo: Classic Car News, Poppyseed Media

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire