800 Lots pour la vente Duemila Ruote de RM Auctions !

RM Auctions présentera à la fin du mois une vente exceptionnelle à Milan. Cette vente appelée Duemila Ruote est exceptionnelle par sa quantité !

RM Auctions nous a habitué à voir grand en valeur. Cette fois, avec cette vente Duomila Ruote, la maison américaine prépare une très grosse vente en volume. Plus de 800 lots, automobilia comprise.
Pour la vente, le lieu est bien choisi, c’est à l’occasion du salon Milano AutoClassica qui se déroulera les 25, 26 et 27 Novembre que se déroulera cette vente.

72 Porsches, 62 Jaguars, vous vous doutez qu’on ne va pas tout détailler. Néanmoins, on vous a sélectionné une vingtaine d’autos à ne pas rater, que ce soit par leur pedigree ou leur valeur. Info importante, il n’y a pas de prix de réserve !

Autos peuvent espérer plus d’un million sous le marteau

Deux Italiennes, et presque deux Ferrari. La première est bien une Ferrari, une 275 GTB/6C Alloy de 1966. Cette auto est matching numbers, expertisée et révisée. En plus, c’est la première des seules 7 autos « Long Nose » construites. Un exemplaire estimé entre 2.4 et 2.8 millions d’euros !

La seconde est une Maserati, mais elle cache une mécanique Ferrari. En effet c’est une Maserati MC-12, basée sur une Enzo. Celle-ci est une des 50 autos de route construite. Elle est logiquement estimée entre 1.1 et 1.3 million d’euros.

Cinq Italiennes à ne pas rater

En dehors de ces deux millionnaires potentielles, le catalogue est rempli d’italiennes. Alfa Romeo, Ferrari, Maserati sont légions. Mais c’est un peu normal pour une vente qui se tiendra à Milan. On a quand même isolé cinq autos italiennes à ne pas rater dans le catalogue Duemila Ruote.

La première est tout simplement la troisième estimation de la vente, une Ferrari F40 de 1992, avec 26.800 km au compteur. Elle est estimée entre 725.000 et 875.000 €.
La seconde est une rareté. C’est une Bugatti, mais Italienne. L’EB110 était en effet une construction transalpine et cette auto de 1994 estimée entre 275.000 et 325.000 €.

Ensuite on trouvera une voiture de compétition. Une Lancia LC2, conçue pour le groupe C. Pour en savoir plus c’est dans cet article. Cette auto-ci est estimée entre 240.000 et 280.000 €.
Autre auto de compétition Lancia, une Delta HF Integrale 16V Group A qui a couru en Corse et au San Remo et qui est estimée entre 130.000 et 150.000 €.
Dernière Italienne, une Lamborghini Countach 25e Anniversaire de 1989. Bel exemplaire avec 35.000 km au compteur et estimée entre 220.000 et 250.000 €.

Si on ne garde que cinq anglaises de la vente Duemila Ruote…

Ce sera celles-ci. Avec 21 Jaguar Type E, inutile de dire que les amateurs des longs capots seront présents. Mais du coup on vous a sélectionné 5 autres anglaises.

Pour le circuit on commence avec une F2 March BMW 792 de 1979. Une bonne idée pour le prochain Silverstone Classic… Elle est estimée entre 10.000 et 15.000 €.
Pour les rallyes, Duomila Ruote propose une Talbot Sunbeam Lotus de 1981 estimée entre 15.000 et 20.000 €.
Pour cramer du carburant avec beaucoup de classe (ce devait être au cahier des charges) une Jaguar XJS-V12 Cabriolet de 1992 estimée entre 15.000 et 18.000 €.

Ensuite pour la classe Aston, on trouvera une Young, une V8 Coupé de 1997 estimée entre 65.000 et 75.000 €. Pour ceux qui veulent restaurer une Aston Martin DB2 DHC de 1952 est également proposée entre 130.000 et 150.000 €.

Beaucoup d’allemande, si on en garde cinq…

On peut même ne garder qu’une seule Porsche ! Bon, une seule 911.
Tant qu’à faire une historique, une 911 2.0 de 1966 estimée entre 80.000 et 90.000. Si vous recherchez une GT2 ou une GT3, il y en a une dizaine !
Sinon, on retrouvera aussi une Porsche 968 Club Sport  de 1993 estimée entre 30.000 et 35.000 € mais aussi une petite 356 1100 Coupé de 1953 estimée entre 15.000 et 20.000 € ! Forcément, à ce prix, il reste du boulot !

Dans les autres allemandes, on retiendra une Coccinelle de 1963 estimée entre 10.000 et 15.000 € et une BMW Z1 de 1990 estimée entre 30.000 et 35.000 €.

Pas cinq mais seulement quatre françaises au catalogue Duemila Ruote

Quatre françaises uniquement. On a eu beau chercher dans le catalogue, pas grand chose en françaises. Et on est à Milan !

Du coup, la plus belle est une Alpine A110 1600 S de 1972 estimée entre 90.000 et 105.000 €.
La seconde est bien plus ancienne, une Citroën C3 Trèfle de 1924, estimée elle entre 5.000 et 10.000 €.
En troisième, on trouve une voiture des copains, une Matra 530 LX qui présente pas trop mal mais qui n’est estimée « que » entre 1500 et 3000 €.
Enfin, une Peugeot 404 Break de 1968 estimée enter 1500 et 3000 €.

Pour finir, cinq « bon plan » / insolites

Là dessus, on ne va pas trop s’avancer. Tout simplement parce que les descriptions de nombreux lots du catalogue Duemila Ruote sont vagues et que si les autos présentent bien, on ne sait pas quel travail nous attend.

On commence avec une Jaguar Type E, oui il y en a une dans cet article. Elle a beau être une S3 V12 2+2 (donc le modèle le moins recherché) mais son prix compris entre 7 et 10.000 € est alléchant !
On enchaîne avec une Lancia Flavia Coupé 1.8 de 1967. Elle aura besoin d’être rafraîchie, mais pour 10 à 12.000 € c’est honnête !
Une Alfa Romeo Montreal est proposée. Beaucoup de boulot à prévoir, gare au prix des pièces, en attendant, pour 5 à 10.000 € c’est une bonne base.

Pour terminer, deux italiennes atypiques. La première est une De Tomaso Pantera GT5 de 1982 estimée entre 15.000 et 20.000 €, la seconde est une Iso Rivolta IR 300 GT Coupé coursifiée estimée entre 10.000 et 15.000 €.

Pour parcourir l’intégralité du catalogue, c’est par ici.

Photos : RM Auctions

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire